Sixième 2016-2017
Kartable
Sixième 2016-2017
I

Le sujet dans la phrase

Sujet

Le sujet est le mot dans la phrase qui fait l'action ou qui est dans l'état exprimé par le verbe. Il est ce dont on parle.

Julien regarde la télévision.
Le sujet de la phrase est "Julien", c'est lui qui effectue l'action de "regarder".

Le sujet peut être :

  • Une personne
  • Un animal
  • Une chose
  • Une idée abstraite

L'enfant rit très fort.
Dans la phrase ci-dessus, le sujet est une personne.

L'ours blanc chasse sur la banquise.
Dans la phrase ci-dessus, le sujet est un animal.

La table est verte.
Dans la phrase ci-dessus, le sujet est une chose.

La justice a été rendue.
Dans la phrase ci-dessus, le sujet est une idée abstraite.

En règle générale, le sujet est placé avant le verbe. Il peut néanmoins arriver qu'il soit placé après le verbe. Dans ce cas, il s'agit d'un sujet inversé, ou éloigné.

À quel jeu joues-tu ?
Dans la phrase précédente, "tu" est le sujet du verbe "jouer". Il est placé après lui.

À la forme interrogative, le sujet est toujours placé après le verbe.

Regardes-tu cette série ?
Dans l'exemple précédent, le sujet "tu" est placé après le verbe "regarder" car la forme est interrogative.

Pour trouver le sujet de la phrase, on peut poser la question :

  • "Qui est-ce qui ?" si c'est une personne
  • "Qu'est-ce qui ?" dans les autres cas

Charlotte étudie la musique.
Qui est-ce qui étudie la musique ? C'est Charlotte. Le sujet de la phrase est donc "Charlotte".

L'eau est liquide.
Qu'est-ce qui est liquide ? C'est l'eau. Le sujet de la phrase est donc "L'eau".

II

Les différentes natures de sujet

Le sujet peut avoir différentes natures, répertoriées dans le tableau suivant.

Nature du sujetExemples
PronomIl joue du piano.
NomMarianne joue du piano.
Groupe nominalLa plus jeune fille de la classe joue du piano.
Infinitif Jouer du piano est un art.
AdverbeBeaucoup jouent du piano.
Proposition subordonnée complétiveQu'il joue du piano me réjouit.
Proposition subordonnée relativeQui dort dîne.
III

L'accord sujet-verbe

A

Généralités

Accord sujet-verbe

Le verbe s'accorde en nombre et en personne avec son sujet.

Les souris dorment.
Dans la phrase précédente, "les souris" est sujet du verbe "dormir". Il s'agit d'une 3e personne du pluriel.

Aux temps composés conjugués avec l'auxiliaire "être", le verbe s'accorde également en genre avec son sujet.

Elles sont parties.
Dans la phrase précédente, "elles" est sujet du verbe "partir". Il s'agit d'une 3e personne du féminin pluriel.

B

Le sujet collectif

Sujet collectif

Le verbe peut avoir pour sujet un groupe nominal composé d'un nom collectif singulier et d'un complément pluriel. Dans ce cas, le verbe se met au singulier ou au pluriel selon le sens que l'auteur veut donner à la phrase.

Une foule d'invités se pressait à l'entrée du concert.
Dans l'exemple précédent, c'est la foule qui se presse.

Une dizaine d'élèves ont monté une pièce de théâtre.
Dans l'exemple précédent, l'auteur veut insister sur le fait que ce sont les élèves qui ont monté la pièce de théâtre.

Les noms collectifs les plus utilisés sont :

  • Une foule
  • Une multitude
  • Un tas
  • Une dizaine, une centaine, etc.
  • Une majorité
  • La plupart
  • Une partie

Avec le nom collectif "la plupart" l'accord se fait au pluriel avec le verbe.

La plupart des hommes sont malheureux.

C

Le sujet réel et le sujet apparent

Sujet réel et sujet apparent

Dans les tournures impersonnelles, le pronom "il" n'est que sujet apparent : il ne correspond ni à quelqu'un ni à quelque chose. Le vrai sujet est placé ensuite. On dit que c'est le sujet réel ou sujet sémantique. Dans ce cas, le verbe s'accorde avec le sujet apparent, le pronom impersonnel "il".

Il se propage une rumeur ridicule.
Dans la phrase précédente, le sujet est en apparence le pronom "il". Cependant, ce pronom ne correspond ni à quelqu'un ni à quelque chose. Le sujet réel, celui qui fait l'action est "une rumeur ridicule".

Il était une fois une princesse endormie.
Dans la phrase précédente, "il" est le sujet apparent et "une princesse endormie" est le sujet réel.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.