Sixième 2016-2017
Kartable
Sixième 2016-2017

Habiter un espace de faible densité à vocation agricole

Les espaces à vocation agricole sont des espaces généralement marqués par de faibles densités. La majorité des agriculteurs dans le monde pratiquent l'agriculture vivrière, qui utilise peu d'outils modernes et de produits chimiques. C'est une agriculture peu rentable et qui exige beaucoup de travail. L'autre type d'agriculture est l'agriculture intensive qui utilise des machines modernes et des produits chimiques. Cette agriculture génère de grands rendements et nécessite généralement peu de main-d'œuvre.

Les campagnes des pays en développement sont caractérisées par des conditions de vie rudimentaires alors que dans le monde rural des pays développés, les agriculteurs bénéficient du confort moderne.

Confrontés à la pauvreté qui touche une grande partie des agriculteurs et aux dégradations de l'environnement, les mondes ruraux ont de nombreux défis à relever afin de permettre un développement durable des campagnes.

I

Caractéristiques des espaces agricoles

A

Des espaces de faible densité

Densité

La densité est le nombre d'habitants par km2.

La principale caractéristique de ces espaces est leur faible densité :

  • La densité moyenne y est inférieure à 30 habitants par km2 mais elle varie en fonction des régions du monde.
  • L'habitat y est regroupé en villages ou en hameaux dans les paysages de bocage ou de montagne.
  • L'habitat peut y être dispersé dans les paysages d'openfield.

Certains espaces agricoles, en Asie notamment, enregistrent de fortes densités.

Openfield

L'openfield est un paysage rural marqué par de grands champs ouverts.

B

Des espaces tournés vers l'agriculture

Dans les espaces agricoles, deux types d'agriculture sont pratiqués : l'agriculture vivrière et intensive.
Plusieurs caractéristiques permettent d'identifier l'agriculture vivrière :

  • Bien que les céréales tiennent une place prédominante, l'agriculture vivrière est souvent une polyculture. Les paysans plantent des fruits, des légumes, etc. Ils peuvent associer l'élevage à cette agriculture.
  • Elle est peu productive et nécessite une main-d'œuvre nombreuse, car elle utilise peu d'engrais et peu ou pas de machines.
  • De nombreux paysans qui pratiquent l'agriculture vivrière ne parviennent pas à assurer leur sécurité alimentaire.

Sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire est le fait de pouvoir accéder de manière stable à une nourriture satisfaisante en quantité et en qualité.

Rendement

Le rendement est la quantité de produit récoltée sur une surface cultivée.

-

Agriculture vivrière en Zambie

Namwianga Mission via Wikimedia Commons

La majorité des exploitations dans les pays développés ainsi que certaines exploitations dans les pays en développement pratiquent une agriculture intensive :

  • C'est une agriculture dont les produits sont destinés à la vente. Les produits agricoles sont achetés, transformés et vendus par l'industrie agroalimentaire.
  • Les exploitations agricoles pratiquent souvent la monoculture, c'est-à-dire qu'elles concentrent leurs activités agricoles sur un produit.
  • C'est une agriculture intensive qui utilise des machines et des engrais chimiques, permettant ainsi d'offrir des rendements importants.
  • Les exploitants peuvent cultiver de grandes surfaces avec une main-d'œuvre peu nombreuse. Ils bénéficient d'un bon niveau de vie.
-

Agriculture intensive en Écosse

Brian Forbes via Wikimedia Commons

Industrie agroalimentaire

L'industrie agroalimentaire regroupe l'ensemble des industries qui transforment les matières premières agricoles en produits alimentaires.

II

De profondes inégalités

A

Le monde rural dans les pays en voie de développement

La moitié de la population des pays en développement (50%) vit dans le monde rural, dans lequel les densités de population sont généralement faibles.

La vie est difficile dans la campagne des pays pauvres. Les villages sont peu équipés et souvent les maisons ne sont pas approvisionnées en électricité et en eau potable.

-

Village au Niger

TL Miles via Wiki

Cependant, les villageois ne sont pas isolés du monde urbain dans lequel ils vendent leurs quelques surplus agricoles et où ils se procurent le matériel qu'ils ne trouvent pas dans les campagnes.

La croissance démographique augmente le nombre d'agriculteurs qui agrandissent les surfaces cultivées au détriment des milieux naturels (forêts primaires, savane, etc.). Ces zones s'appellent des fronts pionniers.

Confrontés à la pauvreté et à l'insécurité alimentaire, de nombreux paysans partent s'installer en ville, c'est l'exode rural. En effet, bien qu'en ville les conditions de vie soient difficiles, ils ont davantage de possibilités de trouver des "petits métiers".

En Asie du Sud et de l'Est, le monde rural est densément peuplé. Les paysans, aidés par l'État, ont augmenté leurs rendements grâce à l'utilisation de pesticides et d'engrais chimiques. Cela s'appelle la révolution verte.

B

Le monde rural dans les pays développés

Dans les pays développés, moins de 25% de la population vit dans le monde rural. La modernisation de l'agriculture permet aux agriculteurs d'exploiter de grandes surfaces. Ce phénomène a pour conséquence la diminution du nombre d'agriculteurs. Ainsi, même dans les villages, les agriculteurs sont minoritaires au sein de la population.

Dans les campagnes des pays développés, les habitants des villages vivent dans des maisons disposant du confort moderne.

Les campagnes autour des villes attirent des habitants qui profitent d'un meilleur cadre de vie et de logements moins chers. Avec l'utilisation quotidienne de la voiture, ces personnes peuvent continuer à travailler en ville.

Les campagnes des pays riches voient le développement de nouvelles activités économiques :

  • Le tourisme vert connaît un essor grâce à la multiplication des chambres d'hôte, de l'agro-tourisme, des sports de nature comme la randonnée, etc.
  • Des industries s'installent dans le monde rural comme l'industrie agroalimentaire.

Cependant, les campagnes isolées et loin des villes ne profitent guère de ces transformations et nombreuses sont celles qui connaissent un déclin.

III

Les enjeux des espaces agricoles

A

Le problème de la pauvreté

La pauvreté et l'insécurité alimentaire auxquelles sont confrontés de nombreux paysans constituent un défi majeur. Cependant, elles ne touchent pas tous les pays de la même façon.

Dans les pays développés :

  • Le secteur agricole est confronté à des crises de surproduction, provoquées par une production trop importante, qui entraînent la chute des prix.
  • La rémunération de certains agriculteurs ne leur permet alors pas de vivre décemment.
  • La population active agricole baisse régulièrement.

Dans les pays en développement :

  • L'insécurité alimentaire est le problème majeur.
  • Les agriculteurs des pays en développement sont confrontés à la concurrence des pays développés qui produisent en plus grande quantité.
B

Les dégradations environnementales

Le monde rural est confronté à des problèmes environnementaux :

  • Dans les pays en développement, les fronts pionniers accentuent la déforestation, l'érosion des sols et la désertification.
  • Dans les zones de cultures intensives, l'utilisation des produits chimiques provoque des pollutions des sols, des cours d'eau et de l'air avec l'évaporation des produits chimiques.

En Amazonie, les fronts pionniers ont pour conséquence une importante déforestation.

-

Fronts pionniers au Brésil

Wikimédia

C

Vers des espaces agricoles durables ?

Certains types d'agriculture, plus respectueux de l'environnement et des agriculteurs se développent :

  • L'agriculture biologique n'utilise aucun produit chimique et l'agriculture raisonnée limite au maximum l'utilisation de ces produits.
  • Les parcs naturels, surtout dans les pays développés, permettent de protéger certaines zones du monde rural.
  • Le commerce équitable assure le respect de l'environnement et reverse aux agriculteurs des pays en voie de développement des salaires leur permettant de vivre décemment.
IV

Schéma bilan

-
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.