Sixième
ConnexionInscription
Sixième
Géographie
Chapitres
Chapitre 3Habiter la ville

Habiter la ville

La moitié de la population mondiale vit en ville et la population urbaine ne cesse d'augmenter. Les plus grandes agglomérations, les mégapoles, attirent la majorité des nouveaux urbains. Ce sont dans les pays en voie de développement, ou la moitié de la population est encore rurale, que la croissance urbaine est la plus forte. La superficie des villes augmente, on parle d'étalement urbain.

Les villes sont attractives car elles concentrent de nombreuses activités. À l'intérieur des espaces urbains, on observe une forte ségrégation sociale, davantage marquée dans les pays en voie de développement où l'on retrouve de nombreux bidonvilles.

La ville doit faire face à de nombreux défis : satisfaction des besoins des urbains de plus en plus nombreux, pollution, etc. Cependant, les villes des pays développés ont plus de moyens pour répondre à ces défis et favoriser le développement durable des villes.

I

Un monde urbain

A

La croissance urbaine

La moitié de l'humanité vit en ville, soit 3,5 milliards de personnes. On estime qu'en 2050, 75 % de la population mondiale sera urbaine, soit plus de 6 milliards de personnes.

La situation est différente entre les pays développés et les pays en voie de développement (PED) :

  • Dans les pays développés, environ 75 % de la population est urbaine. Après un important mouvement d'urbanisation au XIXe siècle et au début du XXe siècle, la croissance urbaine est aujourd'hui stable.
  • Les PED (pays en voie de développement) sont moins urbanisés (environ 50 % de la population) mais ils enregistrent une forte croissance urbaine, alimentée par l'exode rural et l'accroissement naturel.

Exode rural

L'exode rural est le départ définitif des habitants des campagnes vers les villes.

Entre 1991 et 2001, plus de 16 millions d'Indiens ont quitté les campagnes pour venir s'installer dans les villes.

Accroissement naturel

L'accroissement naturel est la différence entre les naissances et les décès.

60 % de l'accroissement de la population urbaine en Inde s'explique par l'accroissement naturel.

B

La métropolisation

Métropolisation

La métropolisation est un phénomène de concentration des hommes et des activités dans les grandes villes, les métropoles.

Delhi et Shanghai, sont les deuxième et troisième plus grandes agglomérations au monde, avec plus de 20 millions d'habitants. Leur population augmente de 3 % chaque année.

Ce sont les grandes villes de plus de 10 millions d'habitants (mégapoles) qui profitent le plus de la croissance urbaine :

  • En 1950, il y avait deux mégapoles (Tokyo et New York).
  • Elles sont environ 30 en 2014.
  • 15 aires urbaines concentrent plus de 15 millions d'habitants (Tokyo, Mexico, New York, Mumbaï, Shanghai, Sao Paulo, etc.)

Les mégapoles sont surtout présentes dans les PED, qui regroupent 14 des 20 plus grandes villes au monde. C'est en Asie que les mégapoles sont les plus nombreuses et que leur croissance est la plus forte.

Les 10 premières mégapoles au monde :

ClassementAgglomérationPopulation (en millions d'habitants)Pays
1Tokyo38Japon
2Delhi25Inde
3Shanghai23Chine
4Mexico21Mexique
5Sao Paulo21Brésil
6Bombay (Mumbai)21Inde
7Osaka-Kobe20Japon
8Pékin (Beijing)20Chine
9New York19Etats-Unis
10Le Caire18Egypte
C

L'étalement urbain

Les aires urbaines s'organisent autour d'un centre-ville dans lequel la densité est forte. Ce centre-ville est entouré de banlieues composées d'habitats collectifs et zones périurbaines.

Les villes occupent de plus en plus d'espace sous l'effet de l'extension des périphéries. ce phénomène s'appelle l'étalement urbain :

  • Dans les pays développés, de nombreux urbains s'installent dans les périphéries proches et habitent dans des maisons individuelles. Cela s'appelle la périurbanisation.
  • Dans les PED, la croissance des périphéries n'est pas contrôlée. Les ruraux quittent les campagnes et s'installent en ville. Cela s'appelle l'exode rural. Ces nouveaux urbains s'installent dans des bidonvilles. En 2010, 1 milliard d'urbains habitent dans des bidonvilles.

Périubanisation

La périurbanisation est un phénomène d'urbanisation se faisant avec la construction de maisons individuelles dans les périphéries des agglomérations.

-
La périurbanisation dans le Colorado (Etats-Unis)

David Shankbone

Bidonville

Un bidonville est un quartier pauvre d'une ville dont les habitations sont construites à partir de matériaux de récupération.

1 milliard de personnes vivent dans des bidonvilles dans le monde. Dans les pays en voie de développement, 40% des urbains habitent dans les bidonvilles.

-
Bidonville à Buenos Aires (au premier plan de la photo)

Free software foundation

II

Habiter la ville

A

Une forte concentration des activités et des hommes

Les villes sont attractives car elles concentrent de nombreuses activités :

  • La concentration des personnes et des activités fournissent de nombreux emplois.
  • Les services présents dans les villes (médecins, universités, activités culturelles, hôpitaux, transports) les rendent plus attractives que les milieux ruraux.

Le centre-ville concentre le plus d'activités :

  • En Europe, le centre-ville est composé de quartiers anciens. Il concentre de nombreux monuments et des activités culturelles et touristiques.
  • En Amérique du Nord, où l'urbanisation est plus récente, les centres-villes comportent des quartiers d'affaires (CBD, center business district) qui côtoient des quartiers défavorisés (le Bronx à New York).
  • Les centres-villes des pays en développement sont anciens et dégradés. On assiste aussi au développement de grands quartiers d'affaires (ex: Mumbaï).

Les quartiers des périphéries sont variés : grands ensembles collectifs, maisons individuelles (espace périrubain), bidonvilles. Plusieurs activités s'y développent : industries, entrepôts, etc. Des centres secondaires attractifs se développent dans ces périphéries.

Agglomération

L'agglomération est un espace urbain formé de la ville-centre et de ses périphéries (banlieues, espace périurbain).

-
Schéma d'une agglomération
-

CBD de Chicago

Sean McMenemy

B

Les inégalités sociales

Dans toutes les villes, on observe des phénomènes de ségrégation sociale.

Dans les pays en développement, les ségrégations sociales sont très marquées :

  • Les nouveaux habitants s'installent dans des bidonvilles.
  • Ce sont des quartiers insalubres et parfois dangereux (pas d'eau courante, pas d'électricité, problèmes d'évacuation des eaux usées, délinquance, etc.)
  • Les bidonvilles se situent souvent sur des zones non constructibles, soumises à de nombreux risques (zones sismiques, zones menacées par les glissements de terrain, etc.)
  • Malgré les difficultés rencontrées dans les bidonvilles, ces espaces offrent plus d'opportunités qu'à la campagne. Les habitants peuvent pratiquer des "petits métiers" (triage de déchets, vendeurs ambulants, etc.)
  • À l'opposé les populations aisées vivent dans des quartiers protégés, modernes et luxueux qui dispose de nombreux services et du confort moderne.

Dans les pays développés, même si les inégalités sont moins importantes, elles restent présentes :

  • Aux États-Unis, les urbains les plus défavorisés habitent dans des quartiers les plus anciens, où se concentre un phénomène de délinquance : les ghettos.
  • Les populations aisées habitent dans des zones pavillonnaires en périphérie.
  • En Europe, les centres-villes ont été rénovés et sont des zones où résident des populations aisées.
  • Certaines des banlieues des villes européennes concentrent des populations relativement pauvres.
  • Toutes les banlieues des villes européennes ne sont pas des quartiers défavorisés. On observe aussi la présence des classes moyennes et certaines zones pavillonnaires sont luxueuses.

Ségrégation sociale

La ségrégation sociale est la séparation des différents groupes sociaux au sein d'une même ville.

Sur la photo, on observe au premier plan des bidonvilles et des quartiers plus modernes au deuxième plan.

-
La ségrégation sociale à Buenos Aires

Free software foundation

C

Les principaux défis du monde urbain

Dans les villes, les habitants font face à de nombreuses difficultés :

  • Ségrégation sociale.
  • Transport insuffisant.
  • Problème de pollution (pollution de l'air, gestion des déchets, etc.)
  • L'étalement urbain dévore les espaces ruraux autour des villes et intensifie le trafic automobile.

Dans les pays en voie de développement, les municipalités manquent de moyens et ont des difficultés à répondre aux besoins des habitants dont le nombre augmente. Les principales difficultés sont les suivantes :

  • Difficultés pour acheminer l'eau potable et pour évacuer les eaux usées.
  • Difficulté d'organiser une collecte des déchets efficace.
  • Cependant les villes des pays en développement subissent de profondes mutations qui ne profitent cependant qu'à une minorité de la population urbaine (Shanghai, Mumbaï, etc.)

Dans les pays développés, les besoins des habitants sont satisfaits mais des problèmes demeurent :

  • La ségrégation sociale augmente.
  • La pollution et les bouchons automobiles sont présents dans toutes les villes.
  • Les villes consomment beaucoup d'énergie.

Pour remédier à ces difficultés, les municipalités mettent en place des politiques de la ville et réalisent des aménagements qui répondent aux objectifs du développement durable :

  • Les transports collectifs sont développés.
  • Le triage des déchets se généralise.
  • Certains quartiers défavorisés subissent des rénovations.

Développement durable

Le développement durable consiste à se développer économiquement et socialement tout en préservant l'environnement.

Le quartier Confluence à Lyon est un quartier qui vise à limiter au maximum le rejet de carbone et de déchets.