Sixième 2015-2016
Kartable
Sixième 2015-2016

La cité des Athéniens au Ve siècle avant J.-C.

Au Ve siècle avant J.-C., la cité d'Athènes est l'une des plus puissantes du monde grec. Suite aux victoires qu'elle remporte sur les Perses durant les guerres médiques, elle apparaît comme la protectrice des cités grecques et étend sa domination sur la mer Égée en créant la ligue de Délos. En 431 avant J.-C., la guerre oppose Athènes et ses alliés à la ligue du Péloponnèse menée par la cité de Sparte.

La cité d'Athènes est à cette époque un système démocratique, géré par les citoyens, tandis que les non-citoyens (femmes, métèques et esclaves) sont exclus du gouvernement.

La religion a une place prépondérante dans la vie de la cité, elle s'organise autour des temples de l'Acropole et des grandes fêtes religieuses organisées chaque année, comme celle des Panathénées.

I

Athènes, une puissante cité

A

Un vaste territoire: l'Attique

Le territoire de la cité d'Athènes, l'Attique, est l'un des plus vastes du monde grec antique. Il est composé de différents éléments :

  • La ville d'Athènes regroupe environ 300 000 habitants au Ve siècle avant J.-C.
  • Une campagne utilisée pour l'agriculture
  • Un port très dynamique, le Pirée
  • Des villes et des villages sur l'ensemble du territoire
  • Des mines d'argent à proximité du Mont Laurion

À l'intérieur de la ville d'Athènes, on retrouve une organisation identique aux autres cités grecques :

  • Une place centrale dans laquelle se déroulent les activités commerciales et politiques : l'Agora.
  • Un espace religieux où sont situés les temples, il s'agit de l'Acropole qui se trouve sur une colline.
  • Des remparts qui encerclent la ville et qui, à partir de 480 avant J.-C., entourent la route menant au port du Pirée ainsi que le port lui-même.
  • La colline de Pnyx où se réunissent et votent les citoyens athéniens.
-

Plan de la ville d'Athènes au Ve siècle avant J.-C.

B

Les guerres médiques

Athènes est une des cités les plus puissantes du monde grec. Elle va affirmer sa supériorité suite à une série de victoires lors des guerres médiques, c'est-à-dire les guerres opposant les cités grecques à l'Empire perse :

  • Les Athéniens apportent tout d'abord leur soutien à des cités grecques situées en Asie mineure qui se révoltent contre l'Empire perse qui les contrôle.
  • Les Perses mènent une expédition punitive contre Athènes et débarquent à Marathon en 490 avant J.-C. Cette bataille qui engage les hoplites athéniens se termine par une défaite des Perses.
  • Les Perses attaquent de nouveau Athènes dont la population s'est échappée. L'Attique et la ville d'Athènes sont dévastées par les Perses qui attaquent les Athéniens en mer, au large de l'île de Salamine. Grâce à une ruse du stratège Thémistocle, l'armée athénienne remporte de nouveau une victoire écrasante sur les Perses. Cette bataille s'appelle la bataille de Salamine et se déroule en 480 avant J.-C.

Hoplite

Un hoplite est un soldat athénien combattant à pied avec un lourd armement (lance, épée, casque, bouclier, cuirasse). Les hoplites combattent côte à côte dans un alignement appelé phalange.

Les hoplites athéniens ont combattu pendant cinq jours les soldats perses lors de la bataille de Marathon en 490 avant J.-C.

-
Deux phalanges d'hoplites (vase grec du VIe siècle avant J.-C.)

Musée archéologique de Naples

C

L'hégémonie d'Athènes

Après ses victoires contre les Perses, Athènes se présente comme la cité ayant sauvé le monde grec de la domination perse. Elle décide de créer une ligue, la ligue de Délos, pour la défense des cités grecques dont elle sera l'hégémon, c'est-à-dire le chef :

  • Les cités grecques doivent fournir des navires de guerre ou de l'argent qui est entreposé dans un premier temps sur l'île sacrée de Délos.
  • Le trésor est par la suite entreposé à l'intérieur de la ville d'Athènes et sert à financer les constructions fastueuses d'Athènes comme le Parthénon.
  • Les cités qui veulent fuir la ligue de Délos sont sévèrement punies par Athènes.

Cette hégémonie athénienne sur la mer Egée inquiète Sparte qui crée la ligue du Péloponnèse et entre en guerre contre la ligue de Délos. Cette guerre, la guerre du Péloponnèse, commence en 431 avant J.-C. et se termine par la défaite d'Athènes en 404 avant J.-C. La Ligue de Délos est dissoute mais Athènes reste une des principales puissances du monde grec tout au long du IVe siècle avant J.-C.

II

La démocratie athénienne

A

Le rôle central de l'Ecclésia

Contrairement à une majorité de cités grecques, Athènes, depuis la fin du VIe siècle avant J.-C., est une démocratie.

Démocratie

La démocratie est une forme de gouvernement dans laquelle les citoyens dirigent la vie de la cité.

Athènes, en permettant à ses citoyens de voter pour les décisions concernant leur ville, est une démocratie.

L'Ecclésia est l'assemblée des citoyens :

  • Elle se réunit quatre fois par mois sur la colline du Pnyx.
  • Elle vote la guerre et la paix.
  • Elle vote les lois.
  • Elle élit les magistrats.
  • Elle vote l'ostracisme.
  • Avant chaque décision, un débat est organisé au cours duquel chaque citoyen peut prendre la parole.
  • Toutes les décisions sont prises à la majorité par un vote à main levée.

428 avant J.-C.

Un débat à l'Ecclésia sur le sort de la cité de Mytilène

La cité de Mytilène, membre de la Ligue de Délos, se révolte contre Athènes. Dans un premier temps, les citoyens athéniens réunis sur la colline du Pnyx votent la mort des hommes de la ville et l'esclavage pour les femmes et les enfants. Le lendemain, ils souhaitent revenir sur cette décision qui leur semble cruelle. Cléon, orateur très écouté du peuple, en appelle à la sévérité afin que cette punition soit un exemple pour les autres cités de la ligue de Délos. Un autre citoyen, Diodotos, intervient pour soutenir le contraire ; selon lui la clémence d'Athènes lui permettra au contraire d'affermir son autorité en apparaissant comme une cité bienveillante. C'est finalement à une courte majorité que la cité de Mytilène est épargnée.

B

Le fonctionnement de la démocratie

Les magistrats élus par l'Ecclésia doivent exécuter les décisions prises par le peuple. Les magistrats les plus importants sont les stratèges. La cité comprend environ 700 magistrats. Ils sont en charge des fonctions militaires, financières, culturelles, etc.

Les magistrats sont élus pour un an et chaque citoyen peut devenir un jour magistrat. Ils sont élus ou tirés au sort.

Stratège

Les stratèges sont d'importants magistrats athéniens élus pour un an parmi les citoyens les plus importants de la cité. Ils sont au nombre de dix et commandent la ville et l'armée.

Périclès est un des plus importants stratèges d'Athènes au Ve siècle avant J.-C. Thucydide en parle comme du "premier citoyen d'Athènes" tant son action a été importante ; le Ve siècle d'Athènes est d'ailleurs souvent appelé le "siècle de Périclès". Élu trente fois presque sans interruption, il affirme la puissance d'Athènes grâce à la Ligue de Délos. Il est aussi à l'origine de la construction des principaux monuments d'Athènes.

De nombreux bâtiments dans l'agora regroupent des institutions qui permettent le fonctionnement de la démocratie :

  • La Boulè est un conseil de 500 citoyens tirés au sort. Son rôle est de préparer les textes votés à l'Ecclésia.
  • L'Héliée est un tribunal composé de 6000 citoyens.
C

Les limites de la démocratie

Bien que la démocratie athénienne permette aux citoyens de prendre part aux décisions de la cité, elle comporte certaines limites :

  • Seuls les citoyens peuvent participer au fonctionnement de la démocratie. Cela exclut la majorité des habitants d'Athènes : les femmes, les enfants, les esclaves et les métèques.
  • Les citoyens les plus pauvres sont obligés de travailler et ne peuvent pas se permettre de participer à tous les débats de l'Ecclésia. Une faible pension, le misthos, est versée pour que tous puissent participer, mais cela reste insuffisant.
  • Certains citoyens, appelés des orateurs, sont habitués à faire des discours publics et ont une influence plus forte sur l'assemblée que la majorité des citoyens. Pour contrer une autorité qui deviendrait nuisible à la démocratie, la procédure de l'ostracisme peut être votée à l'assemblée.

Ostracisme

L'ostracisme consiste à renvoyer un citoyen en dehors de la cité pour une durée de dix ans.

Thémistocle est ostracisé par les partisans de son adversaire politique, Cymon, en 472 avant J.-C.

III

La population athénienne

A

Les citoyens athéniens

Les habitants d'Athènes ne sont pas tous considérés comme des citoyens. La cité regroupe environ 40 000 citoyens parmi ses 300 000 habitants.

Afin d'être un citoyen athénien, il est nécessaire de remplir un certain nombre de conditions :

  • Il faut avoir plus de 20 ans.
  • Il faut être né de père athénien (et de mère athénienne à partir de 451 avant J.-C.).
  • Il faut avoir fait l'éphébie (service militaire effectué de 18 à 20 ans).

Les citoyens ont des avantages comme celui de pouvoir être propriétaire d'une maison et de terres dans la cité mais ils ont surtout des devoirs :

  • Un citoyen doit prendre part au gouvernement de la cité.
  • Les citoyens ont l'obligation de défendre Athènes lors des guerres.
  • Les citoyens ont le devoir de prendre part aux fêtes religieuses célébrées en l'honneur des dieux.

Citoyen

Un citoyen est un individu possédant les droits juridiques et politiques de sa cité. Il doit aussi s'impliquer dans la vie politique, religieuse et militaire de sa cité.

À Athènes, les citoyens sont les seuls à pouvoir prendre part aux décisions politiques, ils doivent aussi combattre pour la cité et participer aux fêtes religieuses. Beaucoup d'habitants d'Athènes ne sont pas citoyens.

B

Les non-citoyens

Les non-citoyens regroupent environ 85% de la cité :

  • Les femmes et les enfants des citoyens : les femmes ne peuvent pas participer à la vie politique. L'idéal selon les Grecs est que la femme puisse rester à la maison. Cependant, dans beaucoup de familles modestes, les femmes sont obligées de travailler. Les femmes jouent cependant un rôle non négligeable dans la vie religieuse.
  • Les métèques : ils sont très souvent des Grecs mais qui n'ont pas la citoyenneté athénienne. Ils proviennent d'autres cités grecques. Ils ne peuvent pas posséder de terres, ils doivent défendre la ville et payer un impôt spécial. Beaucoup d'entre eux sont commerçants ou artisans.
  • Les esclaves : ils n'ont aucun droit. Ils sont considérés comme des "instruments animés" (Xénophon). Leurs conditions de vie sont très variables. Ceux qui travaillent dans les mines ou les champs ont des conditions de vie très difficiles. Les esclaves qui travaillent dans les maisons ont une situation plus confortable. Enfin, certains ont des fonctions très lucratives interdites aux Athéniens, comme la banque, et peuvent même s'enrichir. Une minorité des esclaves peut être affranchie.

Affranchir

Affranchir un esclave, c'est lui rendre sa liberté.

Pasion est un esclave travaillant en tant que banquier, activité déconsidérée dans la morale athénienne. Il s'enrichit et il est affranchi par son maître, c'est-à-dire qu'il recouvre sa liberté. Ce cas est cependant une exception, beaucoup d'esclaves le restent toute leur vie.

IV

Les dieux à Athènes

A

La vénération d'Athéna et du panthéon grec

Les Athéniens, comme tous les Grecs, sont polythéistes. La déesse Athéna est d'une grande importance car elle est considérée comme la déesse protectrice de la ville, la déesse poliade. Selon la légende, Athéna et Poséidon se sont disputés le territoire athénien, l'Attique et ont choisi pour les départager un arbitre. Poséidon frappe la terre de son trident et en fait sortir un cheval noir invincible. Athéna offre un olivier et remporte le territoire, son cadeau ayant été jugé plus utile.
Les Athéniens vénèrent aussi l'ensemble des dieux du panthéon grec.

B

Les lieux de la religion athénienne

Dans toute la cité, des temples, des autels, des monuments et des statues célèbrent les divinités grecques.

Les principaux temples de la cité athénienne se situent sur la colline appelée l'Acropole. Détruits par les Perses lorsqu'ils se sont emparés d'Athènes en 480 avant J.-C., ils ont été reconstruits sous l'impulsion de Périclès à partir de 450 avant J.-C., notamment avec l'argent de la ligue de Délos. Ces temples sont les plus fastueux du monde grec et servent aussi à montrer la puissance d'Athènes :

  • Le Parthénon est le plus grand temple de la cité. Il abrite une statue d'Athéna ainsi que la frise des Panathénées.
  • L'Erechthéion abrite aussi une statue d'Athéna.
  • D'autres temples plus petits sont consacrés aux dieux : le temple d'Artémis par exemple.
C

Les fêtes en l'honneur des dieux

En plus de la pratique religieuse quotidienne, les habitants d'Athènes se réunissent régulièrement dans le cadre de fêtes en l'honneur des dieux.

En tant que déesse protectrice de la cité, Athéna est la divinité la plus célébrée. Tous les ans, les Panathénées la célèbrent et tous les quatre ans, les citoyens organisent les Grandes Panathénées. Cette fête est le rassemblement athénien le plus important :

  • Cette fête religieuse et civique dure plusieurs jours.
  • Pendant cette fête, les citoyens organisent des concours de musique, de poésie et de sport.
  • Une grande procession est organisée dans le but de revêtir la déesse Athéna du péplos, un voile tissé par les jeunes filles riches d'Athènes pendant quatre ans.
  • Durant cette procession, sont présents les citoyens, les femmes et leurs enfants mais aussi les métèques et les esclaves.
  • On procède à des sacrifices d'animaux et on organise de grands banquets.
  • L'objectif de cette fête est avant tout religieux, mais elle permet aussi de montrer à tout le monde la cohésion et l'unité de la ville.

Les cultes aux autres dieux sont aussi l'occasion de rassemblements religieux. Chaque année, les Grandes Dionysies célèbrent le dieu du vin Dionysos. Les Athéniens ont inventé le théâtre pour ce dieu, notamment les genres de la tragédie et de la comédie. Apollon et Poséidon ont aussi leurs fêtes.

Procession

Une procession religieuse est un cortège de fidèles accomplissant un acte rituel et religieux en défilant.

Lors de la fête des Panathénées, la procession est un défilé dans le but de rendre hommage à la déesse Athéna.

Péplos

Le péplos est une immense tunique destinée à habiller la statue d'Athéna située dans l'Erechtéion.

Lors de la fête des Panathénées, les ergastines (jeunes filles des grandes familles athéniennes), recouvrent la déesse Athéna du péplos qu'elles ont tissé pendant quatre ans.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.