Sixième 2015-2016
Kartable
Sixième 2015-2016

Les débuts du christianisme

Le christianisme est né au Ier siècle, en Palestine. À la mort du prédicateur juif Jésus de Nazareth, considéré comme le Messie, ses disciples parcourent l'Empire romain et transmettent sa parole. Le christianisme se répand alors au sein de l'Empire. Les chrétiens sont d'abord persécutés par les païens et les empereurs romains. Ensuite, Constantin et les empereurs qui lui succèdent se convertissent au christianisme et en font la seule religion autorisée au sein de l'Empire à la fin du IVe siècle.

I

Les premières communautés chrétiennes

A

Jésus en Palestine

Les sources historiques nous renseignent sur l'existence de Jésus mais ne permettent pas de décrire avec précision sa vie.

La Palestine au Ier siècle avant J.-C. est une province romaine habitée par les Juifs :

  • Les Juifs sont opposés à la domination romaine.
  • Beaucoup de prédicateurs juifs parcourent la Palestine et certains attisent les tensions entre les Juifs et les Romains.
  • De nombreux Juifs espèrent la venue du Messie qui permettra aux Hébreux de rétablir le royaume d'Israël.
  • Parmi eux, un Juif de Nazareth, Jésus, est considéré par certains Juifs comme le Messie ("Christos" en grec).

Cependant sa popularité inquiète de plus en plus :

  • Les prêtres juifs du temple ne croient pas qu'il soit le Messie.
  • Les Romains le considèrent comme un agitateur.
  • Vers 30 après J.-C., les prêtres juifs le livrent aux Romains.
  • Le gouverneur romain de la Palestine, Ponce Pilate, le condamne à la crucifixion.

Messie

Le Messie est un personnage providentiel qui est considéré, par ceux qui croient en sa venue, comme celui qui mettra fin au monde terrestre afin d'instaurer l'ordre céleste.

Jésus de Nazareth est considéré au Ier siècle après J.-C. par certains Juifs comme le Messie. Les personnes qui croient que Jésus est le Messie seront appelés les chrétiens.

Ses amis, les apôtres, décident d'écrire sa vie. Ces textes constituent les Évangiles. Ces textes avancent des faits non vérifiables sur l'existence de Jésus mais ils constituent la base des croyances des chrétiens :

  • Jésus serait né à Bethléem.
  • Il aurait parcouru la Palestine accompagné de douze apôtres.
  • Il aurait diffusé la "bonne nouvelle" annonçant aux hommes la vie éternelle grâce à l'amour de Dieu et de son prochain.
  • Il aurait accompli de nombreux miracles.
  • Avant sa crucifixion, il aurait partagé avec les apôtres son dernier repas, la Cène.
  • Après sa crucifixion, il aurait été ressuscité.

Évangiles

Les Évangiles sont les récits de la vie et de l'enseignement de Jésus.

L'Évangiles de Luc raconte l'épisode de la nativité de Jésus.

Apôtre

Les apôtres sont les douze premiers disciples de Jésus.

Pierre, André, Jacques le majeur, Jean, Philippe, Barthélémy, Thomas, Matthieu, Jude, Simon, Jacques et Juda sont les douze apôtres de Jésus.

B

La naissance du christianisme

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la diffusion du christianisme :

  • Le christianisme est peu contraignant dans ses pratiques.
  • Il promet une vie éternelle après la mort.
  • Il répand un message d'égalité et d'amour entre les hommes.
  • Même s'il se répand dans toutes les couches sociales, l'existence de communauté solidaire a eu une influence pour les classes les plus modestes.

Le christianisme, sous l'impulsion des apôtres tels que Pierre ou Paul, se diffuse progressivement dans l'Empire romain :

  • Il se répand d'abord à l'est de l'Empire romain, dans les communautés juives et dans les villes.
  • Dès le milieu du Ier siècle après J.-C., il est présent à Rome et dans les grandes villes de l'Empire.
  • L'ouest de l'Empire et le monde rural ne sont christianisés que plus tard.

Se convertir

Se convertir signifie changer de religion.

Paul de Tarse est envoyé à Damas pour persécuter les premiers chrétiens. Sur la route, une apparition du Christ le convainc d'adopter la religion chrétienne, on dit alors qu'il se convertit au christianisme.

Païen

Les païens sont les fidèles d'une religion polythéiste.

Les Romains au Ier siècle après J.-C. sont polythéistes, c'est-à-dire païens.

Après la mort de Jésus, ses apôtres annoncent la "bonne nouvelle" :

  • Paul de Tarse est un Romain converti à la parole de Jésus et réalise plusieurs voyages pour répandre cette parole.
  • Le message de Jésus ne s'adresse pas seulement aux juifs, le "peuple élu" de l'alliance, mais aussi aux païens.
  • Paul n'exige pas des disciples de Jésus qu'ils respectent les règles alimentaires des Juifs ou encore la circoncision.
  • Le christianisme s'éloigne du judaïsme et devient une religion à part entière.
C

Les pratiques des chrétiens

Des chrétiens mettent par écrit entre 50 et 100 après J.-C. le Nouveau Testament qui s'ajoute à la Bible juive (l'Ancien Testament). Ces deux textes forment la Bible chrétienne. Plusieurs auteurs ont rédigé le Nouveau Testament :

  • Paul de Tarse rédige des Évangiles, des lettres et des épîtres.
  • Matthieu, Paul, Luc et Jean rédigent aussi des Évangiles.

Ces textes permettent la séparation définitive entre la religion judaïque et la religion chrétienne car il fixe des pratiques religieuses propres aux chrétiens :

  • Les chrétiens doivent suivre les règles de vie fondées sur les actes et les paroles de Jésus.
  • Pour devenir chrétien, il faut se baptiser.
  • Les chrétiens se réunissent chaque semaine pour commémorer le dernier repas de Jésus, la Cène. Ils partagent le pain et le vin, cela s'appelle la communion.
  • Les chrétiens suivent différentes fêtes religieuses, dont la plus importante est Pâques, qui célèbre la résurrection.
II

L'Empire romain et les chrétiens

A

Les chrétiens persécutés

Les premiers chrétiens rencontrent une vive opposition de la part des Romains dont la majorité est polythéiste.

Différents facteurs expliquent ce ressentiment :

  • Ils sont accusés d'irriter les dieux romains en refusant de participer aux sacrifices.
  • Leurs pratiques religieuses sont mal connues et inspirent la méfiance : certains racontent que les chrétiens mangent des enfants et boivent du sang humain.
  • Ils refusent de participer au culte impérial.
  • Ils sont considérés comme de mauvais citoyens romains.

Certains empereurs romains persécutent les chrétiens :

  • En 64 après J.-C., Néron accuse les chrétiens de l'incendie de Rome et ordonne leur exécution.
  • Dioclétien et Trajan ordonnent des persécutions.
  • Ces chrétiens sont considérés par leur communauté comme des martyrs.
  • Les persécutions se poursuivent jusqu'au IIIe siècle.
  • Les conversions se poursuivent et les chrétiens vivent leur religion en secret, notamment dans les catacombes de Rome.
B

Le christianisme devient la religion officielle

Face à cette religion qui ne cesse de grandir, l'empereur Constantin adopte une politique de tolérance face aux chrétiens :

  • La tradition raconte que la vision d'un signe chrétien lui aurait permis de remporter une victoire décisive sur son principal rival en 312.
  • Par l'édit de Milan en 313, il autorise les chrétiens à pratiquer librement leur culte.
  • Constantin intervient même dans les affaires de l'Église.
  • Constantin se serait ensuite converti au christianisme.

Les empereurs romains, après Constantin, se convertissent au christianisme ainsi que les habitants de l'Empire.

Théodose fait du christianisme la religion officielle de l'Empire en 392 :

  • Il interdit le polythéisme.
  • Il ferme les temples païens.
  • Il interdit les sacrifices.
  • Le christianisme devient la seule religion autorisée.
-

Le christianisme dans l'Empire romain au début du IVe siècle

C

L'Église de l'Empire romain

L'Église chrétienne précise sa doctrine religieuse lors du concile de Nicée en 325 réuni par l'empereur Constantin :

  • Il définit la croyance des chrétiens et condamne certaines variantes du christianisme.
  • Il rédige les règles du fonctionnement de l'Église.

L'organisation de l'Église est clairement définie :

  • L'Évêque dirige la communauté des chrétiens.
  • Les prêtres enseignent la religion et dirigent le culte chrétien.
  • Les diacres assistent les prêtres.

Certains chrétiens s'éloignent des fidèles pour se consacrer à la contemplation et à la prière, ce sont les moines :

  • Certains vivent en communauté dans des monastères.
  • D'autres vivent seuls, ce sont les ermites.

Concile

Le concile est une assemblée d'évêques et de théologiens qui réfléchissent sur les croyances et les pratiques du christianisme.

Le premier concile, celui de Nicée en 325, est réuni par l'empereur Constantin pour faire taire les désaccords qui divisent la communauté chrétienne. Ceux qui ne respectent pas les décisions du concile de Nicée sont excommuniés, c'est-à-dire qu'ils sont exclus de la communauté des chrétiens.

Les chrétiens se réunissent dans des basiliques.

-

Les premières basiliques chrétiennes

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.