Terminale ES 2015-2016
Kartable
Terminale ES 2015-2016
I

L'Asie du Sud et de l'Est, les défis de la population et de la croissance

A

Les défis démographiques du premier foyer de peuplement

1

La croissance démographique au sein du premier foyer de population

Premier foyer de population au monde, l'Asie du Sud et de l'Est compte 3,5 milliards d'habitants :

  • La Chine (1,37 milliard d'habitants) et l'Inde (1,28 milliard d'habitants) rassemblent 37% de la population mondiale.
  • Cette population est inégalement répartie, les plaines alluviales et les deltas sont les zones les plus densément peuplées.

Les perspectives de croissance démographiques varient d'un pays à l'autre :

  • En Asie de l'Est (Japon et Chine), la croissance démographique est faible, voire négative pour le Japon. En Chine, la faible croissance démographique s'explique par les politiques de restriction des naissances imposées par l'État.
  • L'Inde a une croissance démographique supérieure à la Chine mais qui est de moins en moins forte.
  • Ce sont les pays de l'Asie du Sud (Thaïlande, Indonésie) et certains États de l'Est (Philippines) qui connaissent les plus forts taux de croissance démographique.
2

Une urbanisation rapide

L'Asie est un continent majoritairement rural (58% de la population) mais la situation est inégale :

  • Le Japon et la Corée du Sud sont très urbanisés (respectivement 92 et 83%).
  • 54% des Chinois sont urbains.
  • L'Inde et le Vietnam sont encore majoritairement rural (32% d'urbains).

Cependant, le nombre d'urbains augmente considérablement sous l'effet de l'exode rural. La région compte 40 millions d'urbains supplémentaires par an.

Cette croissance est la plus importante dans les métropoles millionnaires qui sont nombreuses en Asie. 200 des 500 plus grandes métropoles sont asiatiques et parmi les 30 premières mégapoles (ville de plus de 10 millions d'habitants), 15 sont en Asie.

3

Les défis démographiques

Il existe trois principaux défis démographiques auxquels doit faire face l'Asie :

  • La baisse de la fécondité provoque un vieillissement de la population.
  • La préférence accordée aux garçons dans les pays touchés par des politiques de limitation des naissances a pour conséquence un déséquilibre des sexes (cette politique de l'enfant unique a cependant été supprimée en Chine en 2015).
  • La croissance des métropoles asiatiques met en avant le problème des inégalités sociales dans les villes asiatiques. 30% de la population asiatique urbaine vit dans des bidonvilles.
B

Une zone de forte croissance économique

1

Le pôle le plus dynamique de l'économie mondiale

L'Asie est à l'origine de 40% du PIB mondial et 25% du commerce international en 2014. De plus cette zone enregistre une forte croissance (7% pour les pays en voie de développement de la zone en 2013).

La région, devenue l'"usine du monde", domine de nombreux secteurs industriels (textile, sidérurgie, etc.).

Plusieurs facteurs expliquent cette croissance :

  • La main-d'œuvre, nombreuse et peu chère
  • Le soutien de l'État à l'économie
  • Le poids de la demande intérieure en forte augmentation et l'importance des exportations
  • Les investissements des diasporas

Cependant, la croissance est inégale. En 2013, le Japon a connu une croissance de 1,6% contre 7% pour la Chine ou le Cambodge.

2

Une région très intégrée

La croissance de l'Asie du Sud et de l'Est est le résultat d'une série de décollages économiques successifs : le Japon, puis les "quatre dragons" ou NPI (nouveaux pays industrialisés, Hong Kong, Singapour, Corée du Sud, Taïwan), puis un dernier groupe comprenant la Thaïlande, la Malaisie, l'Indonésie et les Philippines.

Cet effet d'entraînement est qualifié de "vol d'oies sauvages".

La croissance économique se fait en parallèle d'une intégration économique croissante :

  • Les échanges sont nombreux entre les FTN et leurs filiales réparties dans la région.
  • Le commerce intra-régional représente 55% du commerce extérieur des pays de la zone.
  • Le libre-échange progresse dans la zone, notamment avec l'ASEAN et ses accords avec la Chine en 2010.
  • L'Inde renforce ses relations économiques avec les pays de la zone.
  • Le "corridor maritime", qui s'étend de Tokyo à Singapour, comprend de nombreuses métropoles qui disposent de zones industrialo-portuaires et d'arrière-pays dynamiques. Le corridor est la plus importante façade maritime au monde.
C

De nombreux défis

1

Une amélioration inégale du niveau de vie

Les conditions de vie se sont améliorées en Asie. Le nombre de pauvres est passé de 1 milliard en 1981 à 161 millions en 2011 en Asie de l'Est.

Cependant, les inégalités restent très fortes :

  • L'Asie est le continent dans lequel le nombre de pauvres est le plus important.
  • De nombreuses régions sont en marge de la mondialisation. Il s'agit de certains États (Népal, Bhoutan, etc.), de régions (intérieur de la Chine, régions rurales) ou de quartiers à l'intérieur des villes.
2

Les problèmes environnementaux

Les croissances économique et démographique ainsi que l'utilisation accrue des énergies fossiles provoquent une augmentation de la pollution. La zone est responsable de 40% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Il existe d'autres problèmes environnementaux auxquels est confrontée la région (pluies acides, disparition des forêts primaires, dégradation des sols) mais la question du développement durable n'est pas prioritaire pour des États qui se préoccupent davantage de leur croissance économique et sociale.

3

Des tensions politiques

Il existe une multitude de conflits en Asie du Sud et de l'Est :

  • Les deux Corées sont en conflit.
  • Des tensions opposent plusieurs pays en mer de Chine autour de la question de l'exploitation du pétrole.
  • L'Inde et le Pakistan ont encore des relations tendues au même titre que le Cambodge et la Thaïlande.

À l'intérieur des États, on observe aussi des tensions, notamment en Chine, en Inde et en Thaïlande.

II

Japon − Chine : concurrence régionale, ambitions mondiales

A

Des puissances économiques mondiales

1

L'économie japonaise

En 2014, le Japon est la troisième puissance mondiale. Son économie dispose de nombreux atouts :

  • Le pays possède une économie très diversifiée avec une industrie importante, un savoir-faire dans les hautes technologies et des investissements importants dans la recherche et le développement (3,5% du PIB).
  • Les FTN japonaises (Sony, Toyota, etc.) exportent dans le monde entier. Le Japon est le 4e exportateur mondial.
  • Tokyo est la plus grande métropole mondiale et est aussi la ville qui possède le nombre le plus élevé de sièges de FTN parmi les 500 plus grandes au monde.
  • Le Japon est une puissance financière, c'est le premier créancier au monde en 2014.

Mais le Japon connaît des limites :

  • Le pays est dépendant des importations de matières premières.
  • De nouveaux pays s'affirment dans la région.
  • Sa population affronte le vieillissement et la montée de la précarité.
  • Le pays est vulnérable aux risques naturels.
2

L'économie chinoise

La Chine est désormais la 2e puissance économique (en PIB prix courants) et représente 16,5% du PIB mondial.

Depuis l'ouverture de l'économie, la Chine connaît une forte croissance et dispose de nombreux atouts :

  • Le pays dispose d'une main-d'œuvre peu chère. Le pays attire ainsi de nombreuses délocalisations.
  • "Atelier du monde", la Chine est le premier exportateur de produits manufacturés. Le pays connaît aussi une montée en gamme de sa production.
  • L'émergence de la classe moyenne chinoise et la construction de grandes infrastructures permettent de développer le marché intérieur.
  • La Chine a multiplié ses investissements à l'étranger par 20 depuis 2000.

Mais l'économie chinoise connaît aussi des limites :

  • Une grande partie du pays est sous-développée et dans de nombreuses régions, l'économie est essentiellement agricole.
  • La Chine est souvent critiquée pour sa politique monétaire (maintien d'une monnaie faible facilitant les exportations) et pour sa politique régionale perçue comme agressive.
  • La Chine reste un pays marqué par le manque de démocratie, la corruption et d'importants problèmes environnementaux.
B

L'influence internationale de la Chine et du Japon

1

Des influences politiques inégales

La puissance politique chinoise ne cesse de s'affirmer :

  • La Chine possède l'arme nucléaire et un siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l'ONU.
  • La Chine augmente ses dépenses dans le domaine militaire (2e buget militaire mondial et possède l'armée la plus nombreuse au monde), dont la marine militaire et le domaine spatial.
  • La Chine s'est constitué un réseau de ports militaires, le "collier de perles".

Le Japon est souvent considéré comme un "nain politique" :

  • Les effectifs de son armée sont limités, le pays ne possède pas l'arme atomique et n'est pas membre du Conseil de sécurité de l'ONU.
  • Le Japon cherche à affirmer son poids politique international en augmentant son budget militaire et en participant à des opérations internationales de maintien de la paix sous l'égide de l'ONU.
2

Des Soft power inégaux

Le Japon dispose d'un Soft power important, le cool Japan :

  • Sa culture est mondialement connue (mangas, jeux vidéo, gastronomie, etc.)
  • Le Japon distribue une importante aide publique au développement (APD) en Afrique et en Asie.

La Chine cherche à affirmer son influence culturelle :

  • La Chine organise des événements internationaux (JO de 2008 et exposition universelle de 2010), promeut la langue et la culture chinoise dans le monde (instituts Confucius).
  • La Chine s'appuie sur une importante diaspora de plus de 50 millions de personnes dans le monde entier.
  • La Chine continue de pâtir d'une image négative pour les droits de l'Homme, l'occupation du Tibet, etc.
C

Une concurrence régionale

1

Une histoire complexe

La Chine et le Japon partagent des éléments de civilisation. En effet, l'influence de la culture chinoise a influencé le Japon.
Cependant, la période contemporaine a vu les deux pays s'affronter (guerre à la fin du XIXe siècle, invasion de la Chine par le Japon dans les années 1930 avec la perpétration de nombreux massacres). Malgré des excuses officielles du Japon, la mémoire du conflit, amplifiée par les rhétoriques nationalistes des gouvernements chinois et japonais, continue de provoquer des tensions entre les deux pays.

2

Une concurrence économique régionale

La Chine et le Japon sont les deux premières puissances économiques de la région (70% du PIB asiatique).

Ces deux pays sont en concurrence mais sont aussi de plus en plus intégrés :

  • Les échanges entre les deux pays représentent 3% des échanges mondiaux.
  • La Chine est le premier partenaire économique du Japon et le Japon le deuxième partenaire économique de la Chine.
  • Il existe 20 000 entreprises japonaises en Chine.
  • 500 000 Chinois sont installés au Japon et 130 000 Japonais vivent en Chine.

Les deux pays n'ont pas la même vision de l'intégration régionale car la Chine se satisfait du partenariat avec l'ASEAN + 3 alors que le Japon veut étendre cette intégration au Pacifique.

3

Une concurrence géopolitique

Le Japon cherche à effacer les héritages de la Seconde Guerre mondiale et souhaite normaliser ses rapports avec les différents partenaires régionaux en prônant une politique de coopération.

La Chine veut rompre avec son image de puissance menaçante mais connaît encore des tensions avec ses voisins :

  • La question de la souveraineté des archipels en mer de Chine provoque des tensions entre la Chine et le Vietnam.
  • La Chine et le Japon s'opposent au sujet des îles Senkaku (en japonais) ou îles Diaoyutai (en chinois) sous contrôle des Japonais mais revendiquées par la Chine.
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.