Terminale L 2016-2017
Kartable
Terminale L 2016-2017

Mumbai, autrefois Bombay, est la deuxième ville d'Inde après Delhi. Elle est également sa capitale économique avec une concentration de services et une industrie développée. C'est une mégapole, vitrine de la puissance indienne.

Mumbai est une ville émergente. Elle connaît une importante croissance démographique et subit de nombreuses recompositions territoriales. La ville est également confrontée à une ségrégation socio-spatiale de plus en plus marquée et à de nombreux problèmes environnementaux.

I

Mumbai, mégapole dynamique et moderne d'une puissance émergente

A

Une importante croissance démographique

La croissance démographique est forte à Mumbai. Alors que la ville comptait 1 million d'habitants en 1906, le Grand Mumbai en compte aujourd'hui 13 millions et la région métropolitaine 22 millions.

Plusieurs facteurs expliquent cette forte croissance :

  • L'exode rural pousse en moyenne 300 000 personnes par an à venir s'installer dans la ville. Il est dû à la pauvreté et au chômage dans les campagnes. Le dynamisme économique de la ville offre en effet de nombreux emplois aux migrants et ceux-ci sont davantage payés que dans le reste du pays.
  • L'accroissement naturel est élevé (entre 3 et 4% par an). Mumbai est aujourd'hui la 5e aire métropolitaine au monde et pourrait devenir la 1re en 2025.
-

Skyline du sud de Mumbai

Wikimédia

B

Les dynamiques territoriales de la ville

De cette croissance incontrôlée découlent de nombreuses conséquences :

  • L'étalement urbain ne cesse de progresser. La mégapole s'étend sur 63 km du Nord au Sud.
  • La pression sur les prix de l'immobilier relègue de nombreux habitants en périphérie.
  • La municipalité cherche à encadrer cette croissance et à désengorger le centre-ville : elle développe ainsi des villes nouvelles, éloignées parfois de plusieurs dizaines de kilomètres du centre, vers le Nord, l'Est et le Sud. Ainsi est née la ville nouvelle de Navi Mumbai qui compte aujourd'hui plus de 1 million d'habitants.
-

Navi Mumbai

C

Mumbai, vitrine de l'Inde, puissance émergente

La ville de Mumbai est la capitale économique de l'Inde, alors que Delhi est la capitale politique. Elle représente 6% du PIB indien et compte de nombreux secteurs économiques très dynamiques.

Elle est à la fois :

  • La première interface de l'Inde : le port de Mumbai représente en effet 20% du commerce maritime du pays et Chhatrapati Shivaji, l'aéroport de Mumbai, est le 1er d'Inde. Son réseau ferroviaire la relie également à l'ensemble du pays.
  • La capitale des services : de nombreux sièges sociaux y sont implantés. L'activité tertiaire à Mumbai reste cependant dépendante des grands pôles économiques mondiaux (Europe, Amérique du Nord, Asie de l'Est) avec les activités de sous-traitance, comme les centres d'appel.
  • Un pôle financier international : à l'origine de 70% des transactions de capitaux en Inde, la bourse de Mumbai se classe à la 11e place mondiale. La Banque de réserve indienne est également située dans la ville.
  • Un pôle industriel avec des activités variées : pharmacie, chimie, pétrochimie, sidérurgie, électronique, agroalimentaire, chantiers navals, etc.
  • Le principal pôle d'enseignement de l'Inde et l'un des premiers en Asie du Sud et de l'Est. Elle regroupe de nombreux centres de recherche et universités comme l'Institut Tata et le Centre de recherche atomique.
  • Un pôle culturel et cinématographique : elle est la capitale de la 1re industrie cinématographique au monde avec Bollywood. En Inde, c'est une ville avant-gardiste qui donne le ton en matière de mode et de design.
-

Une publicité pour un film tourné à Bollywood

Wikimédia

II

Une mégapole marquée par de très fortes inégalités

Les contrastes sociaux et spatiaux sont violents. Mumbai possède en effet les caractéristiques d'une ville émergente, avec une croissance démographique forte et de profondes inégalités socio-spatiales.

Les bidonvilles (slums) sont situés près des espaces centraux à proximité des emplois. Ce sont des espaces privés des services de base (santé, éducation, transport, etc.). Près de 60% des habitants n'ont pas de toilettes et moins de 20% des habitations de Bombay ont accès à l'eau courante. 40% de la population urbaine vit ainsi dans les slums, comme Dharavi, le plus grand slum d'Asie, qui compte environ 1 million d'habitants. C'est un dédale de ruelles insalubres où des baraques en tôle s'alignent de manière anarchique. Dans le quartier, la densité est approximativement estimée à 100 000 habitants par kilomètre carré.

Ces bidonvilles sont peuplés par les castes les plus pauvres de la ville (bien que le système des castes ait été officiellement abandonné), dont ceux de la caste des "intouchables" et les migrants ruraux.

-

Le slum de Dharavi

Wikimédia

À l'opposé, on retrouve les quartiers aisés, représentatifs de la "shining India", c'est-à-dire des Indiens qui profitent de la croissance du pays. Les quartiers, comme Malabar Hill ou Marine Drive, sont composés d'immeubles collectifs luxueux. Ces quartiers se trouvent au sud de la ville ou dans les collines à l'ouest.

La classe moyenne vit également dans ses quartiers résidentiels et elle a adopté les pratiques des villes mondialisées, à savoir le shopping dans d'immenses centres commerciaux (malls) ou encore l'utilisation de la voiture individuelle pour ses déplacements.

Cependant, même au sein de ces quartiers, on retrouve des zones d'habitats informels.

III

Une ville qui doit faire face à de grands défis

Le premier défi de Mumbai est de régler les nombreux problèmes environnementaux. Le problème de l'eau est le plus criant. La ville a besoin d'au moins de 3600 millions de litres d'eau par jour, or elle n'en fournit que 2900 millions. Si d'immenses pipelines sillonnant les campagnes alimentent la ville grâce à six lacs aux alentours, des études officielles estiment qu'un tiers de cette eau se perd en chemin. Les structures de distribution de l'eau potable et de traitement des eaux usées sont donc défaillantes et favorisent la propagation de nombreuses maladies. La municipalité doit également faire face à la pollution. L'OMS classe en effet Mumbai parmi les villes les plus polluées au monde. Cela s'explique par les immenses embouteillages, par les 40 000 industries recensées dans la ville (même si la municipalité a interdit leur installation en centre-ville) et par la poussière que les nombreux chantiers soulèvent.

Le second défi est la rénovation des réseaux de transports. Ces derniers sont actuellement saturés et vétustes : les trains de Mumbai sont les plus surchargés au monde avec 7,5 millions de passagers par jour. D'importants projets ont été lancés : le plus spectaculaire est la construction d'une grande ligne de monorail (20 km) dont le 1er tronçon a été inauguré en 2014. Un réseau de métro (8 lignes, 146 kilomètres) est prévu pour 2021. Il s'agit aussi de connecter Mumbai au reste du monde en agrandissant des installations portuaires et aéroportuaires (ouverture d'un second terminal, un 3e est en projet). La construction de nouveaux centres des affaires en périphérie devrait décongestionner le sud de la péninsule ainsi que le cœur de la ville historique de Bombay.

-

Les passagers voyagent sur le côté d'un train de banlieue à Mumbai

Wikimédia

Le troisième défi de Mumbai est de résorber les slums. La mairie s'est engagée dans une politique de réhabilitations des bidonvilles depuis 1995, en s'associant avec des entrepreneurs privés. Quand un bidonville est détruit, les habitants sont alors déplacés dans un camp de transit, avant d'être relogés gratuitement, le plus souvent en périphérie. Sur l'ancien slum, ce sont des projets immobiliers de haut standing qui sont accueillis. Cette question de la réhabilitation des slums et du relogement des habitants est très controversée. En effet, cette politique est très lente à se mettre en œuvre et elle est loin de satisfaire la forte demande en logement. De plus, elle pourrait aboutir à de nouvelles formes de ségrégations (concentration de la population dans des quartiers périphériques). Ce défi est donc le défi majeur de Mumbai aujourd'hui.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.