Terminale L 2015-2016
Kartable
Terminale L 2015-2016
I

Perception et monde extérieur

Il ne faut donc pas se demander si nous percevons vraiment un monde, il faut dire au contraire : le monde est cela que nous percevons.

Merleau-Ponty

Phénoménologie de la perception

1945

Dans cette citation, Merleau-Ponty met en évidence le fait qu'il n'y a de monde que pour un sujet conscient qui le perçoit. La perception est donc ce qui fait exister le monde pour un individu singulier. Il n'est donc pas pertinent de se demander si la perception est objective.

Exister c'est être perçu.

Berkeley

Principes de la connaissance humaine

1710

Si Berkeley affirme qu'exister, c'est être perçu, c'est parce que pour lui les réalités du monde n'existent pas en dehors du fait qu'elles sont perçues par un sujet. Le monde n'existe qu'à travers nos perceptions : nous ne pouvons affirmer qu'il existe indépendamment de ce que nous en percevons.

II

Perception et connaissance

A

Percevoir n'est pas connaître

La perception porte nécessairement sur une réalité singulière, tandis que la science consiste dans le fait de connaître l'universel.

Aristote

Seconds analytiques

IVe siècle avant J.-C.

Aristote souligne ici la différence entre la connaissance, qui porte toujours sur une réalité universelle, et la perception, qui porte sur des réalités singulières, perçues ici et maintenant. La perception ne peut pas constituer une forme de connaissance, car elle n'est pas universelle : elle n'est pas valable en tout temps et en tout lieu.

B

Les illusions des sens

Les sens nous trompent souvent. C'est le cas lorsqu'un sujet, regardant un bâton droit à demi plongé dans l'eau, voit ce bâton brisé, ou bien lorsque de loin, un individu voit une tour de forme ronde, alors que lorsqu'il s'en rapproche il se rend compte qu'elle est en réalité carrée. Enfin, le cas des mirages dans le désert, et des autres formes d'hallucinations, montre bien que les sens peuvent nous donner une vision faussée de la réalité.

III

Perception et apprentissage

A

La perception suppose un apprentissage

Les chapeaux aperçus de la fenêtre

Descartes, dans les Méditations Métaphysiques, nous rapporte l'expérience suivante :

"Si par hasard je regarde d'une fenêtre des hommes qui passent dans la rue, je ne manque pas de dire que je vois des hommes. Et cependant que vois-je de cette fenêtre, sinon des chapeaux et des manteaux, qui peuvent couvrir des spectres ou des hommes feints qui ne se remuent que par ressorts ?"

Ce que montre par cet exemple Descartes, c'est le fait que toute perception suppose un acte de l'entendement, c'est-à-dire que toute perception est accompagnée d'un jugement du sujet percevant. Ainsi, lorsque de la fenêtre un individu aperçoit des chapeaus et des manteaux, il en conclut qu'il s'agit d'hommes qui marchent dans la rue.

La perception de la table

Husserl, dans Idées directrices pour une phénoménologie, propose cette expérience :

Je prends une table. Je regarde la table, je fais le tour de la table, je me positionne de façon différente par rapport à la table. Où que je sois, j'ai toujours la même conscience de la table. Pourtant, j'ai de multiples perceptions de cette table. Mais je sais qu'il s'agit de la même table.

Husserl affirme donc qu'il n'y a pas une seule perception de la table, c'est la table qui est la même pendant toute l'expérience. La raison pour laquelle je sais qu'il n'y a qu'une seule table, c'est parce que l'expérience est définie dans le temps.

Si l'on peut dire que les sens ne trompent pas, ce n'est point parce qu'ils jugent toujours juste mais qu'ils ne jugent point du tout.

Kant

Critique de la raison pure

1781

Puisque toute perception suppose un acte de l'esprit, et donc une forme de jugement, il ne faut pas dire que les sens nous trompent, mais que notre jugement est erroné. En ce sens, les informations transmises par les sens ne sont ni vraies ni fausses : seuls les jugements sont susceptibles d'être vrais ou faux.

La perception est déjà une fonction de l'entendement.

Alain

Eléments de philosophie

1916

Pour Alain, la perception est le fruit d'une réflexion, d'un savoir. L'éducation précède la perception des choses.

B

La perception esthétique

L'art n'est sûrement qu'une vision plus directe de la réalité. Mais cette pureté de perception implique une rupture avec la convention utile, un désintéressement inné et spécialement localisé du sens ou de la conscience.

Bergson

Le Rire

1901

Bergson souligne ici la différence entre l'usage ordinaire de la perception, qui est utilitaire et tourné vers l'action, et la perception propre à l'artiste, qui se caractérise par un rapport plus immédiat à la réalité. Ainsi, lorsqu'un individu se trouve face à une œuvre d'art, il doit en un sens réapprendre à percevoir ce que la réalité offre de singulier, et d'inaperçu. Il faut donc apprendre à ne plus regarder le monde en vue d'une action à entreprendre.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.