Se connecter
ou

L'analyse complète du verbe

I

Les trois groupes verbaux

Les verbes sont classés en trois groupes.

  • Les verbes du 1er groupe se terminent en -er.
  • Les verbes du 2e groupe se terminent en -ir à l'infinitif et font leur participe présent en -issant.
  • Les verbes du 3e groupe se terminent en -oir, -re ou- ir et font leur participe présent en -ant.

"Rêver" est un verbe du premier groupe.

"Fleurir" est un verbe du deuxième groupe.

"Devenir" est un verbe du troisième groupe.

"Être" et "avoir" n'appartiennent à aucun de ces trois groupes et peuvent être employés comme auxiliaires.

II

La conjugaison

A

Les modes

Un verbe peut être employé à un mode impersonnel ou à un mode personnel.

Mode personnel

Un mode personnel est un mode dont les formes varient selon les personnes. Il en existe quatre : l'indicatif, le conditionnel, le subjonctif, l'impératif.

Je crie.
Dans l'exemple précédent, le verbe "crier" varie selon la personne du sujet. Il est conjugué à un mode personnel, l'indicatif.

Mode impersonnel

Un mode impersonnel est un mode dont les formes ne varient pas selon les personnes. Il en existe trois : l'infinitif, le participe et le gérondif.

Rire
Dans l'exemple précédent, le verbe "rire" est conjugué au mode impersonnel de l'infinitif. Il ne varie pas selon une personne.

B

Les temps

Chaque mode regroupe plusieurs temps que l'on emploie selon le contexte. Les modes n'ont pas tous le même nombre de temps, comme le montre le tableau suivant :

Présent Imparfait Futur Passé Passé composé Plus-que- parfait Passé antérieur Futur antérieur
Indicatif Tu es Tu étais Tu seras Tu fus Tu as été Tu avais été Tu eus été Tu auras été
Conditionnel Tu serais Tu aurais été
Subjonctif Que tu sois Que tu fusses Que tu aies été Que tu eusses été
Impératif Sois Aie été
Infinitif Être Avoir été
Participe Étant Ayant été / Été
C

Les personnes

Un verbe conjugué s'accorde avec son sujet, qui peut être une des six personnes suivantes :

  • Je
  • Tu
  • Il / Elle / On
  • Nous
  • Vous
  • Ils / Elles

Vous ne savez pas apprécier les bonnes choses.

Romain savait toujours ce qu'elle allait dire.

Louise avait su tout cela autrefois mais elle avait oublié.

III

Les verbes d'action et les verbes d'état

A

Verbe d'action

Verbe d'action

Un verbe d'action est un verbe qui exprime une action subie ou faite par le sujet.

Les horloges sonnent.
Dans l'exemple précédent, le verbe "sonner" exprime l'action des horloges.

B

Verbe d'état

Verbe d'état

Un verbe d'état est un verbe qui exprime un état du sujet.

Les horloges semblent vieilles.
Dans l'exemple précédent, le verbe "sembler" exprime un état des horloges.

Les verbes d'état sont :

  • être
  • paraître
  • sembler
  • devenir
  • demeurer
  • rester
  • avoir l'air
  • passer pour
  • naître
  • mourir
IV

L'accord du verbe avec son sujet

A

Cas général

Accord du verbe avec son sujet

Le verbe s'accorde en nombre et en personne avec son sujet.

Les hommes meurent.
Dans la phrase précédente, "les hommes" est sujet du verbe "mourir". Il s'agit d'une 3e personne du pluriel.

Aux temps composés conjugués avec l'auxiliaire "être", le verbe s'accorde également en genre avec son sujet.

Elles sont aimées.
Dans la phrase précédente, "elles" est sujet du verbe "aimer". Il s'agit d'une 3e personne du féminin pluriel.

Pour trouver le sujet de la phrase, on peut poser la question :

  • "Qui est-ce qui ?" si c'est une personne.
  • "Qu'est-ce qui ?" dans les autres cas.

Mohammed refuse de manger.
Qui refuse de manger ? C'est Mohammed. Le sujet de la phrase est donc "Mohammed".

La pomme est rouge.
Qu'est-ce qui est rouge ? C'est la pomme. Le sujet de la phrase est donc "la pomme".

B

Cas complexes

1

Le sujet collectif

Sujet collectif

Le verbe peut avoir pour sujet un groupe nominal composé d'un nom collectif singulier et d'un complément pluriel. Dans ce cas, le verbe se met au singulier ou au pluriel selon le sens que l'auteur veut donner à la phrase.

Une foule de commerçant fait grève.
Dans l'exemple précédent, c'est la foule qui fait grève.

Une dizaine d'incendies ont détruit la forêt.
Dans l'exemple précédent, l'auteur veut insister sur le fait que ce sont les incendies qui ont détruit la forêt.

Les noms collectifs les plus utilisés sont :

  • Une foule
  • Une multitude
  • Un tas
  • Une dizaine, une centaine, etc.
  • Une majorité
  • La plupart
  • Une partie
2

Le sujet inversé

Sujet inversé

En règle générale, le sujet est placé avant le verbe. Il peut néanmoins arriver qu'il soit placé après le verbe. Dans ce cas, il s'agit d'un sujet inversé, ou éloigné.

D'où viens-tu ?
Dans la phrase précédente, "tu" est le sujet du verbe venir. Il est placé après lui.

La règle d'accord ne change pas : le verbe s'accorde toujours avec son sujet. Il faut bien le repérer pour effectuer le bon accord.

3

Le sujet réel et le sujet apparent

Sujet réel et sujet apparent

Dans les tournures impersonnelles, le pronom "il" n'est que sujet apparent : il ne correspond ni à quelqu'un, ni à quelque chose. Le vrai sujet est placé ensuite. On dit que c'est le sujet réel ou sujet sémantique. Dans ce cas, le verbe s'accorde avec le sujet apparent, le pronom impersonnel "il".

Il devient difficile de vivre ici.
Dans la phrase précédente, le sujet est en apparence le pronom "il". Cependant, ce pronom ne correspond ni à quelqu'un, ni à quelque chose. Le sujet réel, celui qui fait l'action est "de vivre ici".

Il était une fois un monstre répugnant.
Dans la phrase précédente, "il" est le sujet apparent et "un monstre répugnant" est le sujet réel.

4

L'ellipse du sujet

Ellipse du sujet

Il arrive que le sujet soit omis pour éviter une répétition ou pour donner un style télégraphique à une phrase. Dans ce cas-là, il faut rétablir le sujet pour pouvoir faire l'accord du verbe avec le sujet sous-entendu.

Rentrerons demain soir.
Dans l'exemple précédent, le sujet est "nous". Il est sous-entendu pour donner un style télégraphique à la phrase.

Les abeilles ont construit une ruche et s'y sont cachées.
Dans l'exemple précédent, le sujet de "sont cachées" est "les abeilles". Il a été omis pour éviter une répétition.

C

Les trois voix

1

La voix active

Voix active

Un verbe est à la voix active si le sujet fait l'action.

L'hirondelle fait son nid.
Dans l'exemple précédent, "l'hirondelle " fait l'action de "faire son nid".

2

La voix passive

Voix passive

Un verbe est à la voix passive si le sujet subit l'action.

Le nid est fait par l'hirondelle.
Dans l'exemple précédent, "le nid" subit l'action effectuée par "l'hirondelle".

3

La voix pronominale

Voix pronominale

Un verbe est à la voix pronominale s'il est précédé d'un pronom personnel complément représentant le sujet.

Julie se lève.
Dans l'exemple précédent, le pronom personnel complément "se" représente Julie, qui exerce l'action de se lever.

Identifie-toi pour voir plus de contenu

Pour avoir accès à l'intégralité des contenus de Kartable et pouvoir naviguer en toute tranquillité,
connecte-toi à ton compte. Et si tu n'es toujours pas inscrit, il est grand temps d'y remédier.