Troisième 2016-2017
Kartable
Troisième 2016-2017

Les aires urbaines, une nouvelle géographie d'une France mondialisée

La France est un pays majoritairement urbain. Les aires urbaines regroupent 85% de la population et, parmi elles, les aires métropolitaines sont les espaces les plus dynamiques et attractifs. La croissance des aires urbaines s'accompagne d'un processus d'étalement urbain. Les aires urbaines sont confrontées à des problèmes sociaux et environnementaux.

I

Une France urbaine

A

L'urbanisation de la France

En 2010, 48 millions de personnes, soit 78% de la population française, résident en ville (soit une commune de plus de 2000 habitants) et 85% de la population vivent dans une aire urbaine (ce chiffre comprend les communes rurales se situant dans une aire urbaine). Les villes occupent 22% du territoire français.

Jusqu'en 1931, la population française était majoritairement rurale. L'urbanisation a donc été rapide, du fait d'un important exode rural (un départ massif des habitants des campagnes vers les villes). Depuis la fin du XIXe siècle, le taux d'urbanisation ne cesse d'augmenter en France. De nos jours, la croissance de la population urbaine est faible.

L'urbanisation n'est pas uniforme sur l'ensemble du territoire :

  • Paris est la première aire urbaine de France et les régions du Nord, de l'Est et du Sud-Est ont les taux d'urbanisation les plus élevés.
  • À l'Ouest et dans le centre du pays, il y a aussi d'importantes aires urbaines (Bordeaux, Toulouse, Nantes, Rennes, etc.), mais l'urbanisation y est globalement plus faible.

Taux d'urbanisation

Le taux d'urbanisation est le pourcentage de personnes habitant en zone urbaine à l'intérieur d'une population.

B

Définition des aires urbaines

Ce sont des espaces urbains composés de trois espaces différents :

  • La ville-centre qui est l'espace le plus densément peuplé et qui regroupe de nombreux services, loisirs et centres de décision.
  • La banlieue, située à proximité du centre-ville, qui est un espace essentiellement résidentiel où vivent des personnes qui travaillent en ville.
  • La couronne périurbaine, qui est plus éloignée du centre. Elle accueille des logements, mais également des activités industrielles et de grandes infrastructures (aéroports, centres commerciaux, parcs de loisirs).
  • L'ensemble formé de la ville-centre et de la banlieue est appelé un pôle urbain.
-

Schéma d'une aire urbaine

-

Les principales aires urbaines françaises

C

Le rôle des aires métropolitaines

Population municipaleVariation 2008 − 2013 (en %)
Source : Insee, RP 2013.
Paris12 405 4260,5
Lyon2 237 6761,1
Marseille − Aix-en-Provence1 734 2770,2
Toulouse1 291 5171,4
Bordeaux1 178 3351,3
Lille1 175 8280,4
Nice1 004 8260
Nantes908 8151,2
Strasbourg773 4470,4
Rennes700 6751,4
Grenoble684 3980,6
Montpellier579 4011,5

Les aires métropolitaines sont les aires urbaines des métropoles, c'est-à-dire des grandes villes exerçant des fonctions de commandement économique, culturel et politique. Les 12 aires métropolitaines françaises sont les zones les plus dynamiques du territoire français. Ce sont les aires urbaines qui ont connu la plus forte croissance démographique. La concentration des hommes et des activités dans ces zones se nomme la métropolisation.

Les métropoles ont une aire d'influence variée :

  • Paris est la seule ville à atteindre une véritable dimension mondiale. C'est une métropole mondiale. L'aire urbaine parisienne contient 12 millions d'habitants, soit 19% de la population française. Elle domine la hiérarchie urbaine française, suivie loin derrière par Marseille et Lyon. À ce titre, on parle de macrocéphalie parisienne.
  • D'autres métropoles ont une influence nationale, voire européenne, comme Marseille, Lyon ou encore Lille.
  • Enfin, des métropoles exercent une influence régionale comme Toulouse, Bordeaux, Grenoble et Montpellier.
II

Dynamiques des aires urbaines

A

Le phénomène d'étalement urbain

Le phénomène dominant l'espace urbain aujourd'hui est le phénomène d'étalement urbain désignant l'arrivée d'habitants et d'activités dans les espaces ruraux en périphérie des grandes villes qui les transforment peu à peu en espace urbain. L'étalement urbain est proportionnel à la puissance de la métropole et à son attractivité. L'aire urbaine de Paris s'étale ainsi sur 100 km de rayon.

L'étalement urbain accroît la zone périurbaine, c'est-à-dire l'espace intermédiaire entre les villes et la campagne. Dans cet espace coexistent des zones bâties et non bâties où se trouvent des espaces naturels.

Plusieurs causes expliquent ce développement des espaces périurbains :

  • La volonté de se loger à bas coût : Les logements dans les zones périurbaines sont moins élevés que dans les agglomérations. Pour le même budget, une famille vivant dans un espace périurbain pourra plus souvent accéder à un grand pavillon plutôt qu'à un appartement de taille modeste en ville.
  • La volonté de profiter d'un cadre de vie agréable, plus proche de la nature.

L'étalement urbain provoque une augmentation des déplacements, car il multiplie le nombre de personnes habitant en périphérie et travaillant la banlieue ou la ville-centre.

-

Le phénomène d'étalement urbain

B

Des problèmes sociaux et environnementaux

Dans les aires urbaines se concentrent de nombreux problèmes sociaux :

  • La concentration des activités et des services augmente le coût de l'immobilier dans les villes-centres et a pour conséquence le phénomène de gentrification, c'est-à-dire l'embourgeoisement des quartiers populaires. Les ménages les plus pauvres éprouvent des difficultés croissantes à se loger dans la ville-centre et sont relégués dans les périphéries.
  • Dans les banlieues, de nombreux quartiers regroupent les populations ayant des difficultés économiques. Ces quartiers contrastent avec les zones aisées et mettent en avant de profondes inégalités socio-spatiales.

L'étalement urbain est aussi source de problème :

  • La multiplication des migrations pendulaires a un coût financier, mais aussi environnemental à cause de la pollution dégagée.
  • L'étalement de la ville sur les espaces ruraux entraîne leur mitage, c'est-à-dire le grignotage de l'espace rural par des maisons individuelles, à proximité d'une agglomération.
  • Les conflits d'usage entre d'anciens habitants des espaces ruraux qui se voient envahis par la ville et les nouveaux habitants (appelés néoruraux) se multiplient. C'est ainsi le cas pour l'occupation d'un territoire potentiellement agricole afin d'en faire une résidence pavillonnaire. C'est aussi le cas des activités commerciales qui se développent dans les espaces périurbains afin de profiter de cette nouvelle population alors même que les anciens habitants avaient pu choisir de vivre dans ces anciens espaces ruraux pour leur calme et leur isolement.
III

Schéma bilan

-
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.