Troisième 2015-2016
Kartable
Troisième 2015-2016

La République de l'entre-deux-guerres

-

Wikimédia

Georges Clemenceau

28 septembre 1841 − 24 novembre 1929

Français

Georges Clemenceau est médecin avant d'entrer en politique en 1870. Il est élu député en 1871 et prend la tête des députés radicaux à l'Assemblée à partir de 1876. Ses prises de position provoquent la chute de plusieurs gouvernements, on le surnomme "le tombeur de ministères". Il est battu aux élections de 1893, mais reste présent en politique en tant que journaliste. Il prend parti pour Alfred Dreyfus et publie dans son journal, l'Aurore, le célèbre J'accuse d'Emile Zola. Il revient en politique en 1902 quand il est élu sénateur. Nommé ministre de l'Intérieur puis Président du conseil en 1906, à l'âge de 65 ans. Il réprime avec fermeté les grèves des mineurs dans le Pas-de-Calais et les manifestations des viticulteurs dans le Midi. Cela lui vaut un nouveau surnom, celui de "premier flic de France". Cependant, son gouvernement est marqué par des mesures sociales importantes : création du ministère du Travail et la journée hebdomadaire de repos pour les travailleurs. Il tente d'imposer l'impôt sur le revenu mais échoue. Attaqué de toutes parts, son gouvernement tombe en 1909. Clemenceau retourne dans l'opposition au Sénat et redevient le tombeur de ministère puis crée un nouveau journal, L'Homme libre, en 1913. De 1914 à 1917, au sénat comme dans son journal, rebaptisé L'Homme enchaîné (à cause de la censure) il critique les choix du gouvernement pour conduire la guerre. En 1917, le Président Poincaré appelle Clemenceau à la tête du gouvernement pour conduire la France à la victoire. En novembre 1917, Clemenceau, surnommé le Tigre, prend la tête d'un cabinet de guerre. Il fait arrêter les défaitistes Caillaux et Malvy, il fait nommer Foch commandant en chef des armées alliées, il vient voir les soldats sur le front et devient "le père de la victoire". En 1919, il négocie la paix et signe le traité de Versailles. A l'intérieur, il se montre ferme et réprime des grèves et des manifestations, mais prend également de nouvelles mesures sociales : il fait voter la loi des huit heures et l'impôt sur le revenu. Au Parlement en 1920, aux élections présidentielles, Clemenceau est battu. De nombreux députés de droite comme de gauche hostiles à Clemenceau lui ont préféré Deschanel. Clemenceau se retire alors de la politique pour se consacrer aux voyages et à l'écriture.

-

Wikimédia

Léon Blum

9 avril 1872 − 30 mars 1950

Français

Léon Blum, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, devient journaliste et critique littéraire. C'est l'affaire Dreyfus qui conduit Léon Blum, un ardent dreyfusard, à faire de la politique de façon plus active. Il rejoint les socialistes et devient membre de la SFIO. Il entre dans la vie politique après la guerre et devient député en 1919. En 1920, il fait partie de la minorité socialiste qui refuse de rallier la IIIe Internationale et qui rompt avec les communistes. La victoire du Front populaire en juin 1935, lui permet d'être nommé Président du conseil. Il forme son gouvernement mais doit rapidement faire face aux mouvements de grève de 1936 et signe les Accords Matignon, qui vont beaucoup plus loin que ce que prévoyait le programme du Front populaire. Léon Blum est affaibli par le mécontentement des ouvriers qui jugent la mise en place des réformes trop lente et par l'opposition des milieux conservateurs. Il est mis en minorité par les députés et doit démissionner en juin 1937, un an après sa nomination. En 1940, Léon Blum fait partie des députés qui refusent de voter les pleins pouvoirs à Pétain. Il est alors arrêté et interné. En 1942, accusé de trahison par le régime de Vichy, Blum comparait devant le tribunal de Riom. Mais sa brillante défense oblige le gouvernement à suspendre les débats et il reste emprisonné. Quand les Allemands occupent la zone Sud de la France, Blum est déporté à Dachau puis Buchenwald. Il est libéré en 1945 par l'armée américaine. Après guerre, il dirige un bref gouvernement pendant un mois (décembre 1946 − janvier 1947), chargé de mettre en place les institutions de la IVe République. Il a le temps de lancer le plan Monnet de reconstruction industrielle, il arrête l'inflation et stabilise la monnaie, avant que son gouvernement ne tombe. Il meurt en 1950.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.