Troisième 2016-2017
Kartable
Troisième 2016-2017

Ressources naturelles, écosystèmes et activités humaines

L'Homme exploite les ressources naturelles pour se nourrir et subvenir aux besoins générés par ses activités. Ainsi, la consommation des énergies fossiles n'a cessé d'augmenter et les écosystèmes et le climat s'en retrouvent extrêmement modifiés.
L'épuisement des ressources telles que l'eau, ou encore la mise en place d'agrosystèmes, aggravent ces modifications en détruisant la biodiversité. Pour une gestion durable, il s'agit d'analyser ces impacts et de les limiter.

I

L'exploitation des ressources naturelles

A

L'énergie

L'Homme n'a cessé d'accroître sa consommation d'énergie pour répondre à ses besoins (industrie, transports, chauffage, électricité, etc.). Cela n'a été possible que grâce à l'utilisation en grande quantité de combustibles fossiles (essentiellement le charbon et le pétrole). Mais ces sources d'énergie ne sont pas renouvelables et sont source de pollution.

Énergie non renouvelable

Une énergie non renouvelable est une source d'énergie dont les réserves s'épuisent plus vite qu'on ne les consomme. On peut les classer en deux catégories :

  • Les énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel)
  • L'énergie nucléaire (uranium)

La Chine utilise encore beaucoup le charbon. Cela émet de grosses quantités de gaz à effet de serre et pollue fortement l'air des grandes villes.

En France, 80% de l'énergie nucléaire est utilisée pour couvrir les besoins en énergie. L'utilisation de cette énergie permet de limiter les émissions de gaz à effet de serre, mais elle n'écarte pas le problème du traitement des déchets radioactifs.

L'augmentation du prix des combustibles fossiles et les conséquences environnementales néfastes qu'ils entraînent incitent l'Homme à utiliser de nouvelles sources d'énergie pour subvenir à ses besoins énergétiques. L'utilisation des énergies renouvelables est encore faible mais elle ne cesse d'augmenter.

Énergie renouvelable

Une énergie renouvelable est une source d'énergie qui n'est pas épuisable par l'exploitation humaine, car elle se renouvelle rapidement.

Les énergies renouvelables sont issues de cinq ressources naturelles :

  • Le soleil : énergie solaire
  • Le vent : énergie éolienne
  • L'eau en mouvement : énergie hydraulique
  • Le bois, les végétaux et les déchets biodégradables : la biomasse
  • La chaleur du sol (sous forme d'eau chaude ou de vapeur d'eau) : la géothermie
-

Évolution de l'approvisionnement énergétique mondial dans le futur

En France, la loi sur la transition énergétique d'août 2015 fixe un objectif de 32% d'énergies renouvelables en 2030 dont 40% d'électricité renouvelable. Les principaux obstacles à l'utilisation des énergies renouvelables sont le prix de production, le caractère intermittent et la difficulté de stockage.

B

Les matières premières servant à se nourrir

L'Homme a mis en place divers systèmes pour augmenter le rendement des cultures :

  • L'irrigation, qui permet de pallier le manque d'eau.
  • L'utilisation d'engrais, qui permet de compenser l'appauvrissement des sols.
  • L'utilisation de produits phytosanitaires, qui permettent d'éliminer les autres espèces que celle cultivée sur la parcelle.

Les engrais et les produits phytosanitaires sont ce que l'on appelle des intrants. Il s'agit de produits apportés à une culture et qui ne font pas partie de l'écosystème originel.

Les impacts de la culture intensive sur l'environnement sont nombreux :

  • Destruction d'écosystèmes naturels au profit d'agrosystèmes (écosystèmes détournés par l'Homme pour produire ses ressources) : la richesse d'un écosystème naturel en faune et en flore est bien plus grande que celle d'un agrosystème.
  • Assèchement de nombreux fleuves pour l'irrigation des cultures : ceci peut entraîner, entre autres, la progression de déserts (comme c'est le cas pour la mer d'Aral).
  • Pollution des nappes phréatiques par les engrais qui, utilisés en trop grande quantité, déséquilibrent les écosystèmes.
  • Dégradation des sols

La production animale (élevage) a également un impact sur l'environnement :

  • Consommation d'eau et d'énergie importante
  • Culture des aliments nécessaires à l'élevage
  • Production massive de déchets

La production d'1 kg de viande nécessite environ la production 5 kg de céréales, qui nécessitent 60 000 L d'eau pour leur culture.

II

L'impact des activités humaines sur l'environnement

A

Les perturbations liées aux activités humaines

Par ses actions, l'Homme a considérablement transformé presque tous les écosystèmes sur Terre. L'environnement et les écosystèmes souffrent de la consommation d'énergie à grande échelle, de l'utilisation d'eau douce ou encore de l'agriculture.

L'utilisation du pétrole et son extraction conduisent à des accidents à l'origine de marées noires (accidents de bateaux pétroliers, éruption de puits offshore). Ces rejets massifs d'hydrocarbures en mer perturbent les écosystèmes marins et côtiers. Tout dommage causé par le pétrole conduit nécessairement à des altérations de la structure et du fonctionnement de la communauté biologique.

Aujourd'hui, l'agriculture absorbe plus de 70% de l'eau consommée. Elle représente aussi, dans de nombreuses régions françaises et européennes, la principale source de pollution de l'eau (devant l'industrie ou les rejets urbains). En Bretagne, sous l'effet des nitrates et des phosphates, une espèce d'algues vertes envahit régulièrement le littoral.

Les abeilles sont des insectes pollinisateurs, ce qui permet la reproduction des espèces végétales. La disparition d'une quantité considérable de colonies d'abeilles sévit depuis quelques années, partout dans le monde. Plusieurs facteurs contribuent à cette surmortalité dont l'utilisation de pesticides utilisés pour l'agriculture intensive. La disparition des abeilles aurait un impact catastrophique sur l'agriculture mondiale : cela diminuerait la production agricole et augmenterait les prix de l'alimentation, aggravant la crise alimentaire mondiale qui sévit actuellement. Les conséquences en terme de préservation de la biodiversité seraient également catastrophiques.

B

Vers une gestion durable

Les activités humaines appauvrissent la biodiversité, ce qui va à l'encontre du développement durable. Cela compromet également le bien-être, voire la survie, de l'humanité. Il est important de mettre en place des mesures afin de réduire les effets néfastes sur les écosystèmes et les ressources naturelles.

Cela doit passer par :

  • La mise en œuvre d'actions en faveur de la biodiversité
  • Des aménagements des espaces et des paysages pour renforcer les écosystèmes fragiles
  • Une culture et une agriculture raisonnées et durables
  • Le développement et l'utilisation des énergies renouvelables
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.