Se connecter
ou

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus : Conditions générales d'utilisation

J'ai compris

Les perturbations du génome et le cancer

Le cancer est une maladie de plus en plus courante. Elle est due à des mutations qui provoquent la division anormale d'une cellule, jusqu'à l'apparition d'une tumeur. Ces mutations peuvent être spontanées, ou provoquées par des agents mutagènes ou des virus. Il n'existe aujourd'hui pas de traitement systématique du cancer, c'est pourquoi des mesures de prévention et de dépistage sont fortement encouragées.

I

Le processus de cancérisation

A

Généralités sur les cancers

Cancer

Le cancer est une multiplication anormale des cellules.

Les cancers du sein et de la prostate sont les cancers les plus communs.

Le cancer se manifeste par des tumeurs.

Tumeur

Une tumeur est le résultat d'une forte multiplication cellulaire à un endroit anormal.

Dans le cas d'un cancer du sein, il y a présence d'une tumeur dans le sein.

Ce sont les tumeurs qui provoquent les symptômes physiques du cancer en déréglant l'activité de l'organisme dans les zones où elles sont situées.

Pour qu'une tumeur se développe, elle doit être approvisionnée en nutriments. Elle stimule alors la croissance de nouveaux vaisseaux, lors d'un processus appelé la néoangiogenèse.

Au dernier stade du cancer, la tumeur envahit le système lymphatique et se dissémine dans l'organisme sous forme de métastases : le cancer est généralisé.

Métastase

Une métastase est une tumeur issue de la diffusion des cellules cancéreuses de la tumeur initiale par voie lymphatique ou sanguine.

Tous les cancers n'évoluent pas à la même vitesse et n'ont pas les mêmes symptômes. En revanche, la conséquence de tous les cancers non traités reste le décès.

B

L'origine génétique des cancers

Le point de départ du processus cancéreux est une mutation. Les cellules "normales" ont une durée de vie limitée : elles meurent par apoptose, qui est un processus de mort cellulaire programmée. À l'inverse, les cellules cancéreuses vont se multiplier rapidement et indéfiniment : elles sont immortelles, ce qui donnera des clones de la cellule initiale mutée.

Les mutations, qui échappent aux systèmes de réparation de la cellule et à l'apoptose, mènent à l'apparition de nouveaux allèles, ou à un cancer.

Les gènes touchés lors du processus de cancérisation sont le plus souvent les gènes suppresseurs de tumeurs. Ces gènes peuvent bloquer la division cellulaire et même entraîner la mort cellulaire programmée. Une mutation d'un gène suppresseur de tumeurs entraînant leur activité peut conduire au développement d'une cellule cancéreuse.

Le gène p53 est un exemple de gène suppresseur de tumeurs qui intervient dans la régulation du cycle cellulaire. Suite à des dommages causés à l'ADN, la protéine P53 entraîne la synthèse de protéines capables de réparer l'ADN. Si ce processus de réparation ne fonctionne pas, la protéine P53 conduit à l'apoptose. Ainsi, le gène p53 joue un rôle essentiel dans le maintien de l'intégrité du génome, en contrôlant la réparation de l'ADN ou l'apoptose des cellules endommagées (mutations).

II

Les causes des mutations à l'origine des cancers et les mesures de protection possibles

A

Les mutations spontanées

Les mutations spontanées sont des mutations qui se produisent naturellement dans la cellule, notamment pendant la réplication. Ces mutations se produisent partout dans l'organisme, mais sont plus courantes dans certaines parties du corps qui font l'objet de surveillances particulières.

B

Les mutations par agent mutagène

Les agents mutagènes sont des agents physiques ou chimiques qui augmentent la fréquence des mutations dans l'organisme. Ils sont nombreux, avec des propriétés mutagènes plus ou moins importantes.

Ils sont considérés comme dangereux car en augmentant le nombre de mutations, ils augmentent le risque d'échappement de ces dernières aux systèmes de réparation de la cellule.

Les mesures de protection sont en premier lieu un évitement de ces agents, et sont ensuite spécifiques à chacun. Les agents mutagènes les plus connus sont :

  • Le tabac : il cause le cancer du poumon, de la gorge, etc. La seule prévention possible est l'évitement du tabagisme, actif ou passif.
  • Les ultraviolets (UV) : ils causent le cancer de la peau. La première prévention est l'évitement, surtout aux heures où le soleil est le plus haut (entre 12h et 16h). La seconde est l'exposition modérée sous la protection d'une crème solaire à l'indice UV adapté.
C

Les cancers dus à des infections virales

Le pouvoir cancérigène des virus tient à leur mode de réplication qui consiste pour certains à insérer leur ADN dans celui de la cellule infectée, ce qui peut déclencher un processus de cancérisation de la cellule.

Le seul moyen de prévention contre les cancers dus à des infections virales est la vaccination, par exemple celle mise en place contre le papillomavirus à l'origine d'une partie des cancers du col de l'utérus ou bien l'hépatite B qui peut être à l'origine du cancer du foie.

D

Les mesures de prévention

Afin de limiter le développement de cancers, plusieurs dépistages sont proposés. Il s'agit de prévention primaire. Les dépistages permettent de repérer une possible tumeur à un stade initial dont la prise en charge précoce permet d'obtenir un plus fort taux de rémission totale ou partielle. Les mesures de prévention diffèrent selon les types de cancer.

  • Cancer du sein : les mammographies (radiographies du sein) sont gratuites et à réaliser tous les deux ans à partir de 50 ans.
  • Cancer de la prostate : le cancer de la prostate est dépisté par un toucher rectal et des prises de sang.
  • Cancer du côlon et du rectum : le cancer colorectal se dépiste par un test gratuit des selles sur plusieurs jours, à réaliser chez soi avant analyse en laboratoire, tous les deux ans à partir de 50 ans.

Identifie-toi pour voir plus de contenu

Pour avoir accès à l'intégralité des contenus de Kartable et pouvoir naviguer en toute tranquillité,
connecte-toi à ton compte. Et si tu n'es toujours pas inscrit, il est grand temps d'y remédier.