Quatrième 2016-2017
Kartable
Quatrième 2016-2017

Les formes pronominale et impersonnelle du verbe

I

La forme pronominale du verbe

A

Définition

Verbe pronominal

Un verbe est pronominal s'il se conjugue avec un pronom personnel réfléchi.

Jean se lave.
Dans l'exemple précédent, le pronom personnel complément "se" représente Jean, qui exerce l'action de se laver lui-même.

Le pronom réfléchi peut prendre différentes formes selon le pronom personnel utilisé.

Pronoms sujetsPronoms réfléchis
JeMe
TuTe
Il / Elle / OnSe
NousNous
VousVous
Ils / Elles / OnSe
B

Les différents verbes pronominaux

1

Les verbes essentiellement pronominaux

Verbes essentiellement pronominaux

Il existe des verbes essentiellement pronominaux, c'est-à-dire qu'ils n'existent qu'à la voix pronominale.

Je m'absente pour deux jours.
Dans l'exemple précédent, le verbe ne peut exister qu'à la forme pronominale. On ne peut pas dire : "J'absente pour deux jours."

Les verbes suivants sont essentiellement pronominaux :

GroupeVerbes
1er groupeS'absenter
S'accouder
S'adonner
S'agenouiller
S'exclamer
S'évader
S'extasier
Se méfier
2e groupeS'accroupir
Se blottir
S'évanouir
3e groupeS'abstenir
S'enfuir
S'enquérir
Se repentir
Se souvenir
Se méprendre
2

Les verbes occasionnellement pronominaux

Verbes occasionnellement pronominaux

Certains verbes ne sont qu'occasionnellement pronominaux, c'est-à-dire qu'ils peuvent aussi se conjuguer à la voix active ou passive.

Le verbe "laver" peut se conjuguer :

  • À la voix active : je lave le chien.
  • À la voix passive : le chien est lavé.
  • À la voix pronominale : le chien se lave.

Les verbes occasionnellement pronominaux peuvent avoir un sens réfléchi, réciproque ou passif.

Verbes pronominaux à sens réfléchi

Avec un verbe pronominal à sens réfléchi, le pronom personnel complément représente le sujet. L'action du verbe est réfléchie. Le sujet fait une action sur lui-même.

Il s'est blessé.
Dans l'exemple précédent, le pronom personnel complément "s'" représente le sujet "il". Le verbe "se blesser" a un sens réfléchi.

Verbes pronominaux à sens réciproque

Avec un verbe pronominal à sens réciproque, le pronom personnel complément représente deux ou plusieurs personnes ou choses. L'action est mutuelle. Les sujets exercent une action l'un sur l'autre.

Ils se sont souri.
Dans l'exemple précédent, l'action de sourire est mutuelle ou réciproque.

Verbes pronominaux à sens passif

Le sens passif est employé avec un verbe pronominal pour remplacer la voix passive.

Les fruits se cueillent l'été.
On peut remplacer l'exemple précédent par "les fruits sont cueillis l'été".

3

L'accord du participe passé avec un verbe pronominal

L'accord du participe passé avec un verbe essentiellement ou occasionnellement pronominal

Les verbes essentiellement pronominaux et les verbes occasionnellement pronominaux à sens passif accordent le participe passé en genre et en nombre avec le sujet.

Ils se sont enfuis hier.
Le verbe "s'enfuir" est essentiellement pronominal. Le participe passé "enfuis" s'accorde donc en genre et en nombre avec le sujet "ils", donc au masculin pluriel.

L'accord du participe passé avec un verbe occasionnellement pronominal à sens réfléchi ou réciproque

Les verbes occasionnellement pronominaux, à sens réfléchi ou réciproque, accordent le participe passé avec le complément d'objet direct, si celui-ci est placé avant l'auxiliaire "être".

Elle s'est blessé le genou.
Le verbe "blesser" est occasionnellement pronominal. Le complément d'objet direct est "genou" (elle s'est blessé quoi ? le genou). Le complément d'objet direct étant placé après le verbe, le participe passé "blessé" ne s'accorde pas.

Elle s'est blessée.
Le verbe "blesser" est occasionnellement pronominal. Le complément d'objet direct est "s'"(elle s'est blessé quoi ? elle-même). Le participe passé "blessée" se met donc au féminin singulier ("s'" représentant le sujet "elle", il s'agit bien de féminin singulier).

Pour accorder le participe passé avec des verbes pronominaux à sens réciproque, il faut bien déterminer où est le complément d'objet direct.

Elles se sont souri.
Dans l'exemple précédent, "se" est un complément d'objet indirect qui répond à la question : "elles ont souri à qui ?". Le participe passé ne s'accorde donc pas.

Ils se sont salués.
Dans l'exemple précédent, "se" est un complément d'objet direct placé avant le verbe qui répond à la question : "ils ont salué qui ?" La réponse est "se", c'est-à-dire l'un l'autre.

II

La forme impersonnelle du verbe

A

Définition

Verbe à forme impersonnelle

Un verbe à la forme impersonnelle est un verbe qui ne se conjugue qu'à la troisième personne du singulier. Son sujet "il" est un faux sujet ou sujet grammatical, ou encore un sujet apparent. On dit qu'il est sujet du point de vue de la structure grammaticale de la phrase, mais il ne signifie rien.

Il pleut des cordes.
Dans l'exemple précédent, "pleuvoir" est à la forme impersonnelle. Le sujet grammatical "il" ne représente rien.

Le verbe à la forme impersonnelle a souvent un sujet réel en plus de son faux sujet. Le verbe à la forme impersonnelle s'accorde toujours avec son faux sujet "il".

Il arrive que le train soit en retard.
Dans l'exemple précédent, "que le train soit en retard" est le sujet réel du verbe "arriver" dont "il" est le sujet apparent.

Il manque de nombreux livres.
Dans l'exemple précédent, "de nombreux livres" est le sujet réel du verbe "manquer". Même s'il est au pluriel, le verbe "manquer" s'accorde avec le sujet apparent "il".

B

Les verbes impersonnels

1

Les verbes toujours impersonnels

Verbes toujours impersonnels

Certains verbes sont toujours impersonnels, ce qui signifie qu'ils ne se conjuguent qu'à la troisième personne du singulier.

Il pleuvra toute la semaine.
L'exemple précédent ne peut pas se conjuguer à une autre personne. "Pleuvoir" est un verbe toujours impersonnel.

Les verbes suivants sont toujours impersonnels :

  • Pleuvoir
  • Falloir
  • Neiger
  • S'agir
  • Grêler
  • Tonner
  • Importer
  • Venter
2

Les verbes occasionnellement impersonnels

Verbes occasionnellement impersonnels

Certains verbes peuvent se mettre à la forme impersonnelle, mais existent également à la forme personnelle.

Il convient de reconnaître que tu as raison.
Dans l'exemple précédent, le verbe "convenir" est à la forme impersonnelle. Le sujet "il" ne représente rien, c'est un sujet apparent.

Tu as raison, j'en conviens.
Dans l'exemple précédent, le verbe "convenir" est à la forme personnelle : il est conjugué au présent de l'indicatif, à la première personne du singulier.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.