Quatrième 2015-2016

En vous inscrivant, vous autorisez Kartable à vous envoyer ses communications par email.

ou
Se connecter
Mot de passe oublié ?
ou

Les propositions subordonnées circonstancielles de comparaison

I

Définition

Proposition subordonnée circonstancielle de comparaison

Une proposition subordonnée circonstancielle de comparaison est une proposition qui assume la fonction de complément circonstanciel de comparaison du verbe principal dont elle dépend.

Je joue au tennis aussi bien que lui.
Dans l'exemple précédent, "aussi bien que lui" est une proposition subordonnée circonstancielle de comparaison.

Il est aussi grand que son grand-père.
Dans l'exemple précédent, "que son grand-père" est une proposition subordonnée circonstancielle de comparaison.

II

La comparaison avec une conjonction de subordination

La proposition subordonnée circonstancielle de comparaison peut se construire en employant une conjonction de subordination.

J'ai une très bonne mémoire comme vous l'imaginez.
Dans l'exemple précédent, la proposition subordonnée circonstancielle de comparaison "comme vous l'imaginez" est introduite par la conjonction de subordination "comme".

La proposition subordonnée circonstancielle de comparaison établit avec la principale un rapport de comparaison en quantité ou en qualité. Cette comparaison exprime :

  • Une ressemblance ou une différence
  • Une égalité ou une inégalité
  • Une gradation
  • Une proportion (moins fréquent)

Il joue du piano comme un virtuose le ferait.
Dans l'exemple précédent, "comme un virtuose le ferait" est une proposition subordonnée de comparaison établissant un rapport de ressemblance avec la principale.

Manon danse autrement que je ne pensais.
Dans l'exemple précédent, "autrement que je ne pensais" est une proposition subordonnée circonstancielle de comparaison établissant un rapport de différence avec la principale.

Il joue du piano aussi bien qu'un virtuose.
Dans l'exemple précédent, "aussi bien qu'un virtuose" est une proposition subordonnée circonstancielle de comparaison établissant un rapport d'égalité avec la principale.

Les loups ont moins à manger que les lions.
Dans l'exemple précédent, "que les lions" est une proposition subordonnée circonstancielle de comparaison établissant un rapport d'inégalité avec la principale.

Les enfants sont plus souvent sur l'ordinateur que devant la télévision.
Dans l'exemple précédent, "que devant la télévision" est une proposition subordonnée circonstancielle de comparaison établissant un rapport de gradation avec la principale.

Il est d'autant plus heureux qu'il vient de réussir une audition de piano.
Dans l'exemple précédent, "qu'il vient de réussir une audition de piano" est une proposition subordonnée de comparaison établissant un rapport de proportion avec la principale.

Les principales conjonctions introduisant une subordonnée de comparaison sont les suivantes :

Rapport de : Conjonctions
Ressemblance ou différence Comme
De même que
Ainsi que
Tel que
Autre ... que
Autrement ... que
Égalité ou inégalité Aussi bien que
Tel que
Même ... que
Aussi ... que
Tant ... que
Moins que
Gradation Plus ... que
Moins ... que
Autant ... que
Meilleur ... que
Mieux ... que
Pire ... que
Proportion D'autant que
D'autant plus que
D'autant moins que
Dans la mesure où
Suivant que
Selon que
À mesure que
Au fur et à mesure que

Pierre a toujours souhaité devenir avocat comme sa grande sœur avant lui.

Cet homme porte un manteau gris plus beau que celui de mon voisin.

Cette tarte au citron est atroce, je l'aime d'autant moins que mon oncle en fait une délicieuse !

Elles ont exactement la même voiture que nous.

Si on exprime une hypothèse, les conjonctions de subordination peuvent être suivies de "si".

Elle crie à tue-tête comme si elle voulait que tout le quartier l'entende.

III

Les constructions parallèles

La proposition subordonnée circonstancielle de comparaison peut se construire avec une construction parallèle à l'aide d'adverbes ou d'adjectifs de degrés, tels que :

  • Moins
  • Plus
  • Autant
  • Mieux
  • Pire

Plus on travaille, plus on s'instruit.

Moins je le vois, mieux je me porte.

Autant j'adore le cinéma, autant je déteste la télévision.

On considère généralement que la première proposition est la subordonnée circonstancielle de comparaison.