Identifier les registres du rireExercice fondamental

Dans chacun des extraits suivants, quel registre littéraire est utilisé ?

SCAPIN, (faisant semblant de ne pas voir Géronte) :
Ô Ciel ! Ô disgrâce imprévue ! Ô misérable père ! Pauvre Géronte, que feras-tu ?

GÉRONTE :
Que dit-il là de moi, avec ce visage affligé ?

SCAPIN :
N'y a-t-il personne qui puisse me dire où est le seigneur Géronte ?

GÉRONTE :
Qu'y a-t-il, Scapin ?

SCAPIN :
Où pourrai-je le rencontrer, pour lui dire cette infortune ?

GÉRONTE :
Qu'est-ce que c'est donc ?

SCAPIN :
En vain je cours de tous côtés pour le pouvoir trouver.

GÉRONTE :
Me voici.

SCAPIN :
Il faut qu'il soit caché en quelque endroit qu'on ne puisse point deviner.

GÉRONTE :
Holà ! es-tu aveugle, que tu ne me vois pas ?

SCAPIN :
Ah ! Monsieur, il n'y a pas moyen de vous rencontrer.

GÉRONTE :
Il y a une heure que je suis devant toi. Qu'est-ce que c'est donc qu'il y a ?

SCAPIN :
Monsieur.

GÉRONTE :
Quoi ?

SCAPIN :
Monsieur, votre fils.

GÉRONTE :
Hé bien ! mon fils.

SCAPIN :
Est tombé dans une disgrâce la plus étrange du monde.

(Molière, Les Fourberies de Scapin)

Ce que je dis de ceux-là me ramentoit, en chose semblable, ce que j'ai parfois aperçu en aucuns de nos jeunes courtisans. Ils ne tiennent qu'aux hommes de leur sorte, nous regardant comme gens de l'autre monde, avec dédain ou pitié. Ôtez-leur les entretiens des mystères de la cour, ils sont hors de leur gibier, aussi neufs pour nous et malhabiles comme nous sommes à eux. On dit bien vrai qu'un honnête homme c'est un homme mêlé.

(Michel de Montaigne, Essais)

JACK :
Puis-je te demander, Algy, ce que tu as l'intention de faire ?

ALGERNON :
Rien du tout. C'est ce que j'essaie de faire depuis dix minutes, et tu ne cesses de faire ton possible pour me détourner de mes activités.

(Oscar Wilde, L'Importance d'être constant)

Certains esprits chagrins s'inquiéteront du grand nombre de pauvres qui sont âgés, malades ou infirmes, et l'on m'a invité à réfléchir aux mesures qui permettraient de délivrer la nation de ce fardeau si pénible. Mais je ne vois pas là le moindre problème, car il est bien connu que chaque jour apporte son lot de mort et de corruption, par le froid, la faim, la crasse et la vermine, à un rythme aussi rapide qu'on peut raisonnablement l'espérer. Quant aux ouvriers plus jeunes, ils sont à présent dans une situation presque aussi prometteuse. Ils ne parviennent pas à trouver d'emploi et dépérissent par manque de nourriture, de sorte que si par accident ils sont embauchés comme journaliers, ils n'ont plus la force de travailler ; ainsi sont-ils, de même que leur pays, bien heureusement délivrés des maux à venir.

(Jonathan Swift, "Modeste proposition")

CHASUBLE :
Vous étudiez l'économie politique, Cecily ? De nos jours, l'éducation des jeunes filles est une chose extraordinaire. J'imagine que vous n'ignorez rien des relations entre le capital et le travail ?

CECILY :
J'ai bien peur de ne rien savoir du tout. Tout ce que je connais a trait aux relations entre le capital et l'oisiveté... et ce ne sont que mes observations personnelles. Je crois donc qu'elles sont fausses.

MISS PRISM :
Cecily, on croirait entendre parler les socialistes ! Et vous savez, j'imagine, à quoi mène le socialisme ?

CECILY :
Oh, oui, Miss Prism, il mène à une conception rationnelle du vêtement. Et je pense que si une femme s'habille rationnellement, alors on la traite rationnellement. Et elle le mérite bien.

(Oscar Wilde, L'Importance d'être constant)

Force, force, elles n'ont que ce mot à la bouche. Force, qu'est-ce en fin de compte sinon le vieux pouvoir d'assommer le copain préhistorique au coin de la forêt vierge d'il y a cent mille ans ? Force, pouvoir de tuer. Oui, je sais, je l'ai déjà dit, je le répète et le répéterai jusqu'à mon lit de mort ! Lisez les annonces de ces demoiselles de bonne famille, présentant bien, avec espérances directes et prochaines, comme elles disent. Lisez et vous verrez qu'elles veulent un monsieur non seulement aussi long que possible, mais encore énergique, ayant du caractère, et elles font des yeux émerveillés, comme si c'était beau et grand alors qu'en réalité c'est répugnant. Du caractère ! s'écria-t-il avec douleur. Du caractère, elles l'avouent ! Elles avouent, les angéliques effrontées, qu'il leur faut un cher fort et silencieux, avec chewing-gum et menton volontaire, un costaud, un viril, un coq prétentieux ayant toujours raison, un ferme en ses propos, un tenace et implacable sans cœur, un capable de nuire, en fin de compte un capable de meurtre ! Caractère n'étant ici que le substitut de force physique, et l'homme de caractère un produit de remplacement, l'ersatz civilisé du gorille. Le gorille, toujours le gorille !
Elles protestent et s'écrient que je les calomnie puisqu'elles veulent que ce gorille soit en même temps moral ! Ce gorille viandu et costaud et ayant du caractère, c'est-à-dire tueur virtuel, elles exigent en effet qu'il dise des paroles nobles, qu'il leur parle de Dieu, et qu'ils lisent la Bible ensemble, le soir, avant de se coucher. Alibi et comble de la perversité ! Ainsi ces rusées peuvent en toute paix chérir la large poitrine et les poings frappeurs et les yeux froids et la pipe ! Pieds de porc recouverts de crème fouettée et gigots ornés de fleurs et dentelles de papier comme aux devantures des boucheries. Fausse monnaie toujours, et partout !

(Albert Cohen, Belle du seigneur)

Monsieur le baron était un des plus puissants seigneurs de la Westphalie car son château avait une porte et des fenêtres.

(Voltaire, Candide)

Des habitants de la commune de Muri, en Suisse, ont trouvé un motif pour refuser d'accueillir des réfugiés. Il est question de construire, à Muri, un centre d'hébergement à côté du club de tennis. Une pétition circule pour qu'il n'en soit rien, car "le bruit pourrait déranger la concentration des joueurs". Cette objection ne manque pas de pertinence. Le réfugié n'est pas seulement, en effet, un pauvre dépourvu de manières. Il vient fréquemment d'un pays peu développé où, faute de télévision, les gens ont conservé l'habitude déplorable de se réunir pour converser, voire pour chanter en tapant dans leurs mains ou sur une casserole. Et comme le réfugié est souvent mélancolique, il lui arrive plus qu'à d'autres d'empoigner sa casserole ou même une guitare achetée avec le pécule donné par l'ONU et d'entamer des mélopées pleines de nostalgie et de décibels.

(Philippe Meyer, Portraits acides)

Toute cloche clochable clochant dans un clocher, en clochant fait clocher par le clochatif ceux qui clochent clochablement.

(François Rabelais, Gargantua)

Paris est peut-être la ville du monde la plus sensuelle, et où l'on raffine le plus sur les plaisirs ; mais c'est peut-être celle où l'on mène une vie plus dure. Pour qu'un homme vive délicieusement, il faut que cent autres travaillent sans relâche. Une femme s'est mis dans la tête qu'elle devait paraître à une assemblée avec une certaine parure ; il faut que, dès ce moment, cinquante artisans ne dorment plus et n'aient plus le loisir de boire et de manger : elle commande, et elle est obéie plus promptement que ne serait notre monarque, parce que l'intérêt est le plus grand monarque de la terre.

(Montesquieu, Lettres persanes)