Se connecter
ou

Faire l'analyse logique d'une phrase

La phrase complexe est composée de plusieurs propositions qui peuvent être :

  • Indépendantes
  • Principales
  • Subordonnées

Analyser logiquement une phrase revient à découper la phrase en propositions, à donner la nature de chacune d'entre elles et la fonction des subordonnées.

Faire l'analyse logique de la phrase suivante :

Je suis déçu, j'ai perdu mes billes alors que la récréation n'était pas terminée.

Etape 1

Repérer les verbes conjugués noyaux des propositions

Chaque verbe conjugué est le verbe noyau d'une proposition. Il y a autant de verbes conjugués que de propositions.

Dans la phrase "Je suis déçu, j'ai perdu mes billes alors que la récréation n'était pas terminée", il y a trois verbes conjugués : "suis", "ai perdu" et "était". Il y a donc trois propositions.

Etape 2

Repérer les subordonnants

Chaque subordonnant introduit une proposition subordonnée. Le mot subordonnant peut être :

  • Un pronom relatif
  • Une conjonction de subordination
  • Un mot interrogatif

Dans la phrase "Je suis déçu, j'ai perdu mes billes alors que la récréation n'était pas terminée", il y a un subordonnant : "alors que". C'est une conjonction de subordination : elle introduit une proposition subordonnée.

Etape 3

Découper les propositions

Pour découper le texte en propositions, il faut s'aider du sens de la phrase. Une proposition est composée d'un verbe conjugué et de tous les mots qui y sont rattachés.

Dans la phrase "Je suis déçu, j'ai perdu mes billes alors que la récréation n'était pas terminée", il y a trois propositions :

  • "Je suis déçu,"
  • "j'ai perdu mes billes"
  • "alors que la récréation n'était pas terminée."
Etape 4

Repérer la proposition principale

La proposition principale est la proposition dont dépend(ent) une ou plusieurs subordonnées.

Dans la phrase "Je suis déçu, j'ai perdu mes billes alors que la récréation n'était pas terminée", la principale est : "j'ai perdu mes billes" car la subordonnée "alors que la récréation n'était pas terminée" en dépend.

Etape 5

Analyser les autres propositions

Les autres propositions peuvent être :

  • Indépendantes si aucune autre proposition ne dépend d'elles.
  • Subordonnées si elles dépendent d'une principale et sont introduites par un mot subordonnant. Dans ce cas, elles sont soit conjonctives (si le mot subordonnant est une conjonction de subordination), soit relatives (si le mot subordonnant est un pronom relatif), soit interrogatives indirectes (si le mot subordonnant est un mot interrogatif.

Dans la phrase "Je suis déçu, j'ai perdu mes billes alors que la récréation n'était pas terminée" :

  • "Je suis déçu" est une proposition indépendante
  • "alors que la récréation n'était pas terminée" est une proposition subordonnée conjonctive car "alors que" est une conjonction de subordination.
Etape 6

Trouver la fonction des propositions subordonnées

Les propositions subordonnées peuvent être :

  • Complément d'objet direct, sujet ou attribut du sujet si elles sont conjonctives.
  • Complément circonstanciel si elles sont conjonctives.
  • Complément de l'antécédent si elles sont relatives.
  • Complément d'objet direct si elles sont interrogatives indirectes.

Dans la phrase "Je suis déçu, j'ai perdu mes billes alors que la récréation n'était pas terminée", la subordonnée "alors que la récréation n'était pas terminée" est complément circonstanciel de temps de la principale. En effet elle répond à la question : "quand ai-je perdu mes billes ?".