Étudier une étude épidémiologique sur le diabète de type IIQuestions sur documents types bac

Le diabète de type II se caractérise par une hyperglycémie, un taux de sucre sanguin anormalement élevé, même à jeun, ainsi qu'une insulinorésistance (l'insuline ne parvient pas à jouer son rôle de manière efficace). Les causes de cette maladie sont nombreuses et variées. Il s'agit d'une maladie multifactorielle.

Dans les documents proposés, trouver des arguments permettant d'affirmer que le diabète de type II a des causes génétiques, mais que des facteurs environnementaux sont également impliqués de manière significative.

Document 1

Le risque familial de survenue du diabète de type II

Le chiffre indiqué dans le tableau donne une estimation du risque statistique pour un individu de développer un diabète de type II. Ce risque est mesuré en fonction de la présence ou non de la maladie parmi les membres de sa famille, mais également en fonction du degré de parenté.

Lien familial avec un individu atteint de type II « Vrais » jumeaux Frère ou sœur Père ou mère Aucun diabète connu dans la famille
% de risque de développer un diabète de type II 81 38 23 3
Document 2

Diabète et alimentation

Le diabète de type II est une maladie qui affecte de plus en plus d'individus à travers le monde. En France, par exemple, le nombre de cas est passé de 1,5 million en 1990 à près de 2,5 millions actuellement.

Le risque de développer un diabète de type II augmente considérablement avec le surpoids ou l'obésité.

La forte élévation du nombre d'individus diabétiques enregistrée ces dernières années coïncide avec le passage à une alimentation de plus en plus « américanisée » (fast-food, sodas, etc.), particulièrement riche en sucres et en graisses.

Document 3

Des observations de populations particulières

Dans le Pacifique, les habitants de l'île de Nauru, avant la Seconde Guerre mondiale, étaient des chasseurs et des pêcheurs. Leur alimentation était composée de produits frais, pauvres en lipides et en sucres. Après la guerre, l'exploitation d'un engrais naturel présent sur l'île, le guano, a permis d'augmenter rapidement et de manière conséquente les revenus de ces individus. Leur mode de vie a été modifié. Leur alimentation s'est enrichie d'aliments industriels, gras et sucrés. Le diabète de type II, qui était inconnu dans cette population avant la guerre, a atteint 40 % des adultes.

Les Indiens Pimas, résidant dans le Sud de l'Arizona, vivaient autrefois de leur chasse, de leur pêche et des végétaux qu'ils exploitaient (haricot, maïs, etc.). Lors de la colonisation, leur mode de vie a été profondément modifié : ils se sont nourris de lard, de farine, de sucre que les autorités leur fournissaient, tandis que leur activité physique diminuait. En 1900, les cas de diabète étaient rares dans cette population. Aujourd'hui, plus de 60 % des Pimas de plus de 50 ans présentent cette pathologie.

Quel est, dans des conditions normales, le rôle de l'insuline ?

En se basant sur le document 2, lequel des éléments cités ci-dessous est un facteur favorisant la survenue d'un diabète de type II ?

En s'appuyant sur les documents 1 et 2, quel est l'individu qui a le risque le plus élevé de développer un diabète de type II ?

D'après le document 3, qu'ont en commun les individus de l'île de Nauru et les Indiens Pimas ?

En tenant compte de l'ensemble des documents, lequel des facteurs suivants n'est pas un facteur favorisant la survenue d'un diabète de type II ?