Troisième 2016-2017
Kartable
Troisième 2016-2017

Les compléments circonstanciels

I

Généralités

A

Définition

Complément circonstanciel

Dans une proposition, le complément circonstanciel en précise les circonstances. Il enrichit la phrase mais n'est pas essentiel. Le plus souvent, il est introduit par une préposition ou une locution prépositive.

En avril, je partirai en vacances.
Dans la phrase précédente, "en avril" est un complément circonstanciel qui précise le moment de l'action. Ici, il n'est pas introduit par une préposition.

Il existe de nombreux compléments circonstanciels dont les plus importants sont :

  • Le complément circonstanciel de manière
  • Le complément circonstanciel de moyen
  • Le complément circonstanciel de lieu
  • Le complément circonstanciel de temps
  • Le complément circonstanciel de cause
  • Le complément circonstanciel de but
  • Le complément circonstanciel de comparaison
  • Le complément circonstanciel de concession

En été, les touristes envahissent les plages en criant de joie.
Dans la phrase précédente, "en été" et "en criant de joie" précisent les circonstances du verbe "envahir" :

  • "En été" précise la date : c'est un complément circonstanciel de temps.
  • "En criant de joie" précise la manière : c'est un complément circonstanciel de manière.

Place du complément circonstanciel

Le complément circonstanciel peut être déplacé dans la phrase. Il peut même être supprimé.

En avril, ne te découvre pas d'un fil. / Ne te découvre pas d'un fil en avril.
Ces deux phrases ont la même signification, la place du complément circonstanciel ne change pas le sens de la phrase.

B

La nature du complément circonstanciel

Le complément circonstanciel peut avoir différentes natures répertoriées dans le tableau suivant :

Nature du complément circonstanciel

Exemple

Groupe prépositionnel

J'ai fait une tarte avec les framboises du jardin.

Groupe nominal

Le lundi, les enfants reprennent l'école.

Adverbe

Heureusement, nous sommes arrivées à temps.

Gérondif

En chantant, elle s'est souvenue des paroles.

Subordonnée conjonctive

Dès que tu viens, je me sens mal.

Subordonnée relative

Elle quitta la cour de France, où tout était trop superficiel.

Groupe infinitif

Après avoir mangé, il promène son chien.

II

Les différents compléments circonstanciels

A

Le complément circonstanciel de lieu

Complément circonstanciel de lieu

Le complément circonstanciel de lieu précise le lieu de l'action de la proposition. Il répond à la question "où ?".

Gabriel est resté en Italie.
Dans la phrase précédente, "en Italie" précise le lieu dans lequel "Gabriel est resté". C'est le complément circonstanciel de lieu.

Le complément circonstanciel de lieu est le plus souvent introduit par les prépositions :

  • Sur
  • Dans
  • Près de
  • À côté de

La sorcière se cache dans sa tanière.

Les aigles font leur nid au sommet des pins.

La Poste a été construite à côté de la mairie.

Sous la table sont cachés tes cadeaux.

B

Le complément circonstanciel de temps

Complément circonstanciel de temps

Le complément circonstanciel de temps précise la date, le moment ou la durée de l'action de la proposition. Il répond à la question "quand ?".

Dans l'Antiquité, les philosophes étaient respectés.
Dans la phrase précédente, "dans l'Antiquité" précise le moment auquel "les philosophes étaient respectés". C'est le complément circonstanciel de temps.

Le complément circonstanciel de temps est le plus souvent introduit par les prépositions :

  • Durant
  • Jusqu'à
  • En
  • Avant
  • Après

En juin, mon contrat de travail se termine.

Elle le quitta à la fin de l'année.

Jusqu'à demain, Tom est en vacances.

C

Le complément circonstanciel de manière

Complément circonstanciel de manière

Le complément circonstanciel précise la manière dont est faite l'action de la proposition. Il est le plus souvent abstrait et répond aux questions : "comment ?", "de quelle manière ?".

Les abeilles volent avec empressement.
Dans la phrase précédente, "avec empressement" précise la manière dont "les abeilles volent". C'est le complément circonstanciel de manière.

Le complément circonstanciel de manière est le plus souvent introduit par les prépositions :

  • Avec
  • Sans
  • À
  • De
  • En

Je pars en riant.

Le chevalier brise la porte avec violence.

Mes parents partent sans bruit.

D

Le complément circonstanciel de moyen

Complément circonstanciel de moyen

Le complément circonstanciel précise le moyen par lequel est fait l'action de la proposition. Il répond à la question "par quel moyen ?".

Elle rentre en train.
Dans la phrase précédente, "en avion" précise le moyen par lequel "elle rentre". C'est le complément circonstanciel de moyen.

Le complément circonstanciel de moyen est le plus souvent introduit par les prépositions :

  • Avec
  • Sans
  • À
  • De
  • Au moyen de
  • À l'aide de

Je monte l'étagère avec mes outils.

La princesse convainc le prince au moyen de ses arguments.

À l'aide de sa force, Hercule accomplit des exploits.

E

Le complément circonstanciel de comparaison

Complément circonstanciel de comparaison

Le complément circonstanciel de comparaison exprime un rapport de ressemblance entre deux éléments. Il répond à la question : "comme qui ", "comme quoi ?"

Cet homme est muet comme une carpe.
Dans la phrase précédente, "comme une carpe" est une analogie entre le sujet et le comportement d'un homme. C'est un complément circonstanciel de comparaison.

F

Le complément circonstanciel de cause

Complément circonstanciel de cause

Le complément circonstanciel de cause indique la cause d'une action ou d'un fait. Il répond aux questions : "pourquoi ?", "pour quelle raison ?"

Il a froid à cause de la panne de chauffage.
Dans l'exemple précédent, "à cause de la panne de chauffage" est la cause de "il a froid". C'est le complément circonstanciel de cause.

Le complément circonstanciel de cause est le plus souvent introduit par :

  • Parce que
  • En raison de
  • À cause de
  • Pour

En raison de sa mauvaise humeur, Claire ne veut plus le voir.

Le chat se cache sous le lit à cause du chien.

G

Le complément circonstanciel de conséquence

Complément circonstanciel de conséquence

Le complément circonstanciel de conséquence indique le résultat d'un fait ou d'une action.

Il refuse de leur parler, au point de leur faire peur.
Dans l'exemple précédent, "au point de leur faire peur" est la conséquence de "il refuse de leur parler". C'est un complément circonstanciel de conséquence.

Les compléments circonstanciels de cause et de conséquence sont souvent confondus, pourtant le complément circonstanciel de conséquence ne répond pas aux questions "pourquoi" ou "pour quelle raison".

Le magicien cesse la magie à cause des conséquences néfastes.
Dans l'exemple précédent, on peut poser la question "pourquoi le magicien cesse-t-il la magie ?". La réponse est : "parce que les conséquences sont néfastes. " C'est donc le complément circonstanciel de cause.

Elle dort toute la journée, au point d'inquiéter ses parents.
Dans l'exemple précédent, "au point d'inquiéter ses parents" est la conséquence de "elle dort toute la journée". C'est donc le complément circonstanciel de conséquence.

Le complément circonstanciel de conséquence ou de cause est souvent introduit par des prépositions ou des locutions prépositionnelles comme :

  • À
  • Au point de
  • Pour
  • De manière à

Je t'aime pour ta personnalité.

Regarde-toi dans le miroir de manière à bien te coiffer.

Le rugissement a retenti très fort au point de terroriser les adultes.

H

Le complément circonstanciel de but

Complément circonstanciel de but

Le complément circonstanciel de but indique l'objectif ou la finalité d'une action. Il répond à la question : "pour quoi faire ?", "dans quel but ?"

La libellule s'est posée sur une feuille pour se reposer.
Dans quel but la libellule s'est-elle posée ? Pour se reposer. "Pour se reposer" est donc complément circonstanciel de but.

Le complément circonstanciel de but est souvent introduit par la préposition "pour".

I

Le complément circonstanciel d'accompagnement

Complément circonstanciel d'accompagnement

Le complément circonstanciel d'accompagnement indique avec qui ou quoi le sujet fait une action. Il répond aux questions : "avec qui ?", "sans qui ?"

Elle ira à Paris sans toi.
Dans l'exemple précédent, "sans toi" est un complément circonstanciel d'accompagnement qui répond à la question "sans qui ?".

Le complément circonstanciel d'accompagnement est le plus souvent un nom ou un pronom personnel.

Juliette arrive à l'église avec Roméo.

Je le ferai dormir avec son frère.

Nous partirons avec toi en vacances.

Le complément circonstanciel d'accompagnement est très majoritairement introduit par la préposition "avec".

J

Le complément circonstanciel de concession

Complément circonstanciel de concession

Le complément circonstanciel de concession exprime un renoncement, une opposition ou une contradiction.

Elle tente de se concentrer malgré le bruit.
Dans l'exemple précédent, "malgré le bruit" est un complément circonstanciel de concession qui exprime une opposition entre "bruit" et "concentrer".

Le complément circonstanciel de concession est le plus souvent introduit par les prépositions :

  • Malgré
  • Au lieu de
  • En dépit de
  • Excepté
  • Avec
  • Sans

Au lieu de dormir, il regarde des séries.

Excepté en été, je ne porte jamais de maillot de bain.

En dépit de son courage, le roi s'est fait tuer facilement.

K

Le complément circonstanciel d'opposition

Complément circonstanciel d'opposition

Le complément circonstanciel d'opposition exprime une opposition avec l'action ou le fait de la principale.

Ophélie soutient Hamlet malgré sa mauvaise humeur.
Dans l'exemple précédent, "malgré sa mauvaise humeur" est un complément circonstanciel d'opposition.

Le complément circonstanciel d'opposition peut être :

  • Un infinitif ou un groupe nominal introduit par une préposition
  • Un gérondif introduit par "tout" ou "même"

Il marche malgré sa faiblesse.
Dans l'exemple précédent, "malgré sa faiblesse" est un complément circonstanciel d'opposition formé d'un groupe nominal introduit par la préposition "malgré".

Loin de se presser, il ralentit.
Dans l'exemple précédent, "loin de se presser" est un complément circonstanciel d'opposition formé d'un infinitif introduit par la préposition "loin de".

Il la gronde tout en souriant.
Dans l'exemple précédent, "tout en souriant" est un complément circonstanciel de concession formé d'un gérondif renforcé par "tout".

Les principales prépositions (ou locutions prépositives) introduisant un complément circonstanciel de concession ou d'opposition sont :

  • Malgré
  • En dépit de
  • Loin de
  • Sans
  • Contrairement à
  • Quitte à

Quitte à souffrir, autant aller jusqu'au bout.

Contrairement à toi, je refuse cette situation.

Malgré ma douleur, je continuerai à me battre.

L

Le complément circonstanciel de condition

Complément circonstanciel de condition

Le complément circonstanciel de condition exprime une condition ou une hypothèse pour que l'action ou le fait de la principale soit réalisable.

Sans effort, on ne devient pas champion.
Dans l'exemple précédent, "sans effort" est un complément circonstanciel de condition.

Le complément circonstanciel de condition est le plus souvent introduit par les prépositions :

  • Avec
  • Sans
  • En cas de
  • Sous réserve de

En cas de pluie, la sortie sera annulée.

Sous réserve de la disponibilité des chambres, nous irons dans cet hôtel.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.