Les différents types de phrases Cours

I

Le groupe verbal à l'infinitif

Le groupe verbal à l'infinitif

Le groupe verbal à l'infinitif est constitué d'un verbe à l'infinitif. Ce dernier se caractérise par la terminaison -en ou -n. Les éléments qui permettent de préciser le sens du verbe se placent avant celui-ci.

Schlafen
Dormir

Ins Bett schlafen
Dormir au lit

Le sens de lecture est donc inversé par rapport au français.

II

La phrase déclarative

A

La phrase déclarative indépendante

Phrase déclarative indépendante

Dans une phrase déclarative indépendante, le verbe conjugué se place en seconde position. En première position, on peut trouver un groupe nominal sujet, un groupe nominal complément, un adverbe ou une proposition subordonnée.

Tina besucht ihre Großeltern.
Tina rend visite à ses grands-parents.

Heute besucht Tina ihre Großeltern.
Aujourd'hui, Tina rend visite à ses grands-parents.

Si l'on conjugue une phrase à un temps du passé nécessitant un participe passé, alors ce participe passé est placé à la fin de la phrase. Si l'on utilise un verbe de modalité dans une phrase, alors ce verbe de modalité est placé en seconde position et le verbe à l'infinitif qui le complète à la fin de la phrase.

Gestern hat Tina ihre Großeltern besucht.
Hier, Tina a rendu visite à ses grands-parents.

Tina möchte ihre Großeltern besuchen.
Tina souhaite rendre visite à ses grands-parents.

En allemand, on ne met pas de virgule après le complément situé en première position dans la phrase déclarative.

Certains termes ne comptent pas lorsqu'ils sont placés en première position.

Il s'agit notamment des conjonctions de coordination, des adverbes d'affirmation et de négation et de certaines expressions, exclamations ou interpellations :

Allemand Français
Und Et
Aber Mais
Oder Ou
Denn Car
Sondern Mais (au contraire)
Ja Oui
Nein Non
Einverstanden D'accord
Doch Si
Natürlich Naturellement
Danke Merci
Vielen Dank Merci beaucoup
Bitte S'il vous plaît, s'il te plait
Entschuldigung Excusez-moi
Schade Dommage
Ach Hélas

À l'exception des conjonctions de coordination, tous ces termes nécessitent obligatoirement une virgule.

Möchtest du heute Abend eine Pizza essen?
Ja, gern! Aber ich will eine Pizza ohne Paprika.
Souhaites-tu manger une pizza ce soir ?
Oui, avec plaisir ! Mais je veux une pizza sans poivron.

B

Le cas de la proposition subordonnée

Proposition subordonnée

Une proposition subordonnée ne peut exister seule. Elle s'ajoute par exemple à une phrase indépendante (qui devient alors proposition principale).
Le verbe conjugué dans une proposition subordonnée est toujours placé en dernière position et une virgule sépare les deux propositions.

Tina erklärt, dass sie gestern ihre Großeltern besucht hat.
Tina explique qu'elle a rendu visite hier à ses grands-parents.

III

La phrase interrogative

A

La phrase interrogative directe partielle

La phrase interrogative partielle

La phrase interrogative partielle sert à poser une question sur un point précis (une personne, une chose, un lieu, un âge, une heure, etc.). Elle commence par un pronom interrogatif en w- et se termine par un point d'interrogation. Le verbe conjugué est en seconde position.

Warum kaufst du Butter?
Ich kaufe Butter, weil ich einen Kucken backen will.
Pourquoi achètes-tu du beurre ?
J'achète du beurre car je veux faire un gâteau.

Wie hoch ist der Eiffelturm?
Der Eiffelturm ist 324 Meter hoch.
Quelle est la hauteur de la tour Eiffel ?
La tour Eiffel fait 324 mètres de haut.

On appelle aussi les phrases interrogatives partielles des W-Fragen.

Le pronom dans la phrase interrogative partielle peut être :

  • simple
  • composé

Les pronoms suivants sont simples : wer ("qui"), was ("que"), wo ("où").

Les pronoms suivants sont composés : wie alt ("quel âge"), wie lange ("combien de temps").

Il est possible aussi de commencer une phrase interrogative directe partielle par le prénom ou le nom de la personne à laquelle s'adresse la question (cela fonctionne aussi avec des noms communs comme Mutti ou Opa). On sépare alors le nom propre du reste de la phrase par une virgule pour éviter toute confusion avec le groupe nominal sujet. On appelle cette construction une apposition.

Karl, warum kaufst du Butter?
Karl, pourquoi achètes-tu du beurre ?

B

La phrase interrogative directe globale

Phrase interrogative globale

La phrase interrogative globale sert à vérifier si un énoncé est vrai dans son ensemble. On répond à ce type de phrase par ja ("oui") ou nein ("non"). Elle commence par un verbe conjugué et se termine par un point d'interrogation.

Warst du schon in Berlin?
Ja, ich bin schon zweimal nach Berlin gefahren.
As-tu déjà été à Berlin ?
Oui, je suis déjà allé deux fois à Berlin.

On appelle aussi les phrases interrogatives globales des Ja-Nein-Fragen.

Il est possible aussi de commencer une phrase interrogative directe globale par le prénom ou le nom de la personne à laquelle s'adresse la question (cela fonctionne aussi avec des noms communs comme Mutti ou Opa). On sépare alors le nom propre du reste de la phrase par une virgule pour éviter toute confusion avec le groupe nominal sujet. On appelle cette construction une apposition.

Herr Fischer, waren Sie schon in Berlin?
Monsieur Fischer, avez-vous déjà été à Berlin ?

C

La proposition interrogative indirecte partielle ou globale

Proposition interrogative indirecte partielle ou globale

Une proposition interrogative indirecte est une question intégrée dans une phrase sous la forme d'une proposition subordonnée introduite par un mot interrogatif. La proposition interrogative indirecte partielle commence par un pronom interrogatif en w-. La proposition interrogative indirecte globale commence par la conjonction ob ("si"). Dans les deux cas, comme pour toute proposition subordonnée, le groupe nominal sujet se place après le mot subordonnant et le verbe conjugué se place en dernière position, après tous les possibles compléments.

Er möchte wissen, wie die neue Schülerin heißt.
Il aimerait savoir comment s'appelle la nouvelle élève.

Ich frage mich, ob sie schon den Film gesehen hat.
Je me demande si elle a déjà vu le film.

IV

La phrase impérative

A

La phrase impérative verbale

Phrase impérative verbale

La phrase impérative verbale sert à donner un ordre ou à exprimer un conseil. Elle commence par un verbe conjugué et se termine par un point d'exclamation. Les groupes nominaux compléments ou les adverbes (y compris nicht) se placent en milieu de phrase. Si le verbe est à préverbe séparable, alors le préverbe se place à la fin de la phrase.

Gib mir sofort dein Handy!
Donne-moi tout de suite ton téléphone portable !

Pass mehr auf!
Fais plus attention !

En allemand, on utilise beaucoup l'impératif, notamment pour exprimer un souhait ou une invitation à faire quelque chose. On rajoute alors l'adverbe bitte (s'il vous plaît) pour marquer la politesse et donner un autre ton à la phrase impérative.

Hören Sie bitte gut zu!
Écoutez attentivement, s'il vous plaît !

On peut aussi utiliser un verbe à l'infinitif ou un participe passé pour exprimer un ordre ou un conseil à l'impératif.

Einsteigen!
En voiture !

Bei Gefahr Scheibe einschlagen.
En cas de danger, briser la vitre.

Parken verboten!
Défense de stationner !

Il est possible aussi de commencer une phrase impérative verbale par le prénom ou le nom de la personne à laquelle s'adresse la question (cela fonctionne aussi avec des noms communs comme Mutti ou Opa). On sépare alors le nom propre du reste de la phrase par une virgule pour éviter toute confusion avec le groupe nominal sujet. On appelle cette construction une apposition.

Helena, pass mehr auf!
Helena, fais plus attention !

B

La phrase impérative nominale

Phrase impérative nominale

La phrase impérative nominale sert aussi à donner un ordre ou à exprimer un conseil, mais sans verbe. C'est une construction elliptique qui utilise des noms, des adverbes, des particules, etc. Elle se termine par un point d'exclamation.

Achtung!
Vorsicht!
Attention !

Hände hoch!
Haut les mains !

Vorwärts!
En avant !

Il est possible aussi de commencer une phrase impérative nominale par le prénom ou le nom de la personne à laquelle s'adresse la question (cela fonctionne aussi avec des noms communs comme Mutti ou Opa). On sépare alors le nom propre du reste de la phrase par une virgule pour éviter toute confusion avec le groupe nominal sujet. On appelle cette construction une apposition.

Mutti, vorsicht!
Maman, attention !