Le rêve américain Cours

I

Les origines

A

Les Pères fondateurs

Les premiers colons britanniques arrivés en Amérique du Nord se nomment les Pères pèlerins. Ils débarquent du navire le Mayflower en 1620. Pour eux, comme pour les colons européens du XVIIe siècle, l'Amérique est une terre de liberté où ils peuvent vivre librement, loin des persécutions dont ils sont victimes en Europe à cause de leur religion protestante. La liberté de culte et la liberté d'expression sont fondamentales pour eux et poseront les bases de ce pays qui deviendra les États-Unis d'Amérique, indépendant de l'Angleterre en 1776.

Les Pères fondateurs sont des héros qui ont participé à l'indépendance du pays et rédigé sa constitution, parmi eux se trouvent Benjamin Franklin, Thomas Jefferson et George Washington. En luttant pour leur idéal démocratique, ils placent la liberté politique au premier plan, de même que la liberté d'expression et de culte.

Ces principes fondateurs sont contenus dans le premier amendement de la Constitution américaine, qui est la base du fonctionnement de la société américaine et la garantie de ses libertés. Ratifié en 1791, le texte dit : "Le Congrès ne fera aucune loi relative à l'établissement d'une religion, ou à l'interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d'expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d'adresser au Gouvernement des pétitions pour obtenir réparations des torts subis."

Liberté d'expression Freedom of speech
Démocratie Democracy
Pères fondateurs Founding Fathers
Pères pèlerins Pilgrim Fathers
Amendement Amendment
Constitution Constitution
Culte Cult / Worship
Loi Law
Interdire To prohibit
Pétition Petition
B

L'idéal protestant

C'est au XVIe siècle que le mouvement de la Réforme prend naissance, en Allemagne, avec les principes de Martin Luther. La Réforme naît d'un désir de réformer l'Église, sa doctrine officielle et ses abus, pour se rapprocher des enseignements des Humanistes et de la Bible. Ainsi surgissent les bases du protestantisme qui rompt avec la tradition de l'Église catholique de Rome.

Le mouvement se répand principalement dans les pays d'Europe du Nord, mais les protestants sont persécutés et jugés "hérétiques". Dès lors, bon nombre d'entre eux décident de partir vers le Nouveau Monde où ils pourront créer une société fidèle à leurs principes, une Nouvelle Jérusalem.

Le protestantisme a donné naissance à de nombreux courants (Puritains, Quakers, Anabaptistes, etc.) qui ont durablement influencé la société américaine dans son ensemble et permettent de mieux la comprendre. Pour les protestants, le lien avec Dieu est direct (l'homme est seul responsable face à Dieu), tous les hommes sont égaux (les Quakers sont les premiers opposants au système esclavagiste) et les femmes sont les égales des hommes (les Quakers sont les premiers partisans du vote pour les femmes). Le travail est valorisé, c'est un devoir dont les bénéfices vont à chacun mais aussi à la communauté tout entière : avoir de l'argent n'est pas un péché.

La Réforme The Reformation
Protestantisme Protestantism
Persécuté Persecuted
Hérétique Heretic
Nouvelle Jérusalem New Jérusalem
Égal Equal
Un devoir (moral) A duty
Un péché A sin
II

L'expansion

A

La Frontière

L'histoire américaine s'est construite autour de mythes qui ont marqué les différentes étapes de sa construction, parmi lesquels le mythe de la Frontière est fondamental.

Lorsque les colons étendent leur territoire vers l'ouest, au XIXe siècle, la Frontière représente le passage entre l'Est du pays, colonisé, "civilisé", et l'Ouest "sauvage". De là découlent les mythes des cowboys qui partent s'établir sur une terre sauvage peuplée d'Indiens qu'il faut combattre, qui affrontent les éléments naturels hostiles, prouvant leur bravoure. Ils vont faire fortune, bâtir une nouvelle vie : c'est le mythe de la Terre promise de leurs ancêtres qui revient.

La ruée vers l'or, toujours plus à l'ouest, en Californie (milieu du XIXe siècle), attire des milliers d'aventuriers prêts à tout pour trouver le précieux métal jaune et devenir riches.

La Frontière The Frontier
Frontière (entre 2 pays) Border
L'ouest sauvage The Wild West
Hostile Hostile
Bravoure Bravery
Terre promise Promised Land
Ancêtres Ancestors
Ruée vers l'or The gold rush
Riche Rich / Wealthy
B

From rags to riches

Le mythe du self-made man dans la société américaine est répandu : un individu, parti de rien, peut faire fortune et grimper l'échelle sociale. C'est ce rêve américain qui a attiré des générations entières et en attire toujours aujourd'hui.

L'histoire américaine regorge de récits de ces hommes qui ont bâti des empires et sont devenus millionnaires, artistes, hommes d'affaires, des success-stories (belles réussites) que les Américains adorent.

Les États-Unis sont un grand melting-pot, un pays d'immigrants qui ont un jour quitté leur pays, laissant tout derrière eux pour bâtir une nouvelle vie, avec un idéal de liberté, qu'elle soit politique, religieuse ou économique. Même si les désillusions sont nombreuses, le mythe fait toujours rêver.

De la misère à la richesse From rags to riches
Faire fortune To make a fortune
Réussir To succeed
Grimper l'échelle sociale To climb the social ladder
Millionnaire Millionaire
Le rêve américain The American Dream
Un idéal An ideal