L'interrogationCours

I

L'interrogation : définition et distinction

Interrogation

Une interrogation est une proposition qui permet de poser une question, afin d'obtenir une information.

A

L'interrogation totale

Interrogation totale

L'interrogation totale est une interrogation qui porte sur l'ensemble de la phrase. La réponse attendue est nécessairement oui ou non.

Tu es venu ; nous sommes-nous jetés sur ta personne ? avons-nous pillé ton vaisseau ? t'avons-nous saisi et exposé aux flèches de nos ennemis ? t'avons-nous associé dans nos champs au travail de nos animaux ?

Denis Diderot, Supplément au voyage de Bougainville, 1772

Ces questions attendent une réponse qui soit « oui » ou « non ». Pour chacune d'entre elles, c'est l'ensemble de la phrase qui fait l'objet de l'interrogation.

Lorsque l'interrogation totale est indirecte, c'est-à-dire formulée dans une proposition subordonnée, elle est introduite par la conjonction de subordination « si ».

Il a détourné les yeux et, toujours sans changer de position, m'a demandé si je ne parlais pas ainsi par excès de désespoir. 

Albert Camus, L'Étranger, 1942

B

L'interrogation partielle

Interrogation partielle

L'interrogation partielle est une interrogation qui ne porte que sur un élément particulier de la phrase. La réponse attendue n'est pas oui ou non.

Eh ! mon dieu ! lui dit Candide en hollandais, que fais-tu là, mon ami, dans l'état horrible où je te vois ?

Voltaire, Candide, 1759

On ne peut pas répondre à cette question par « oui » ou par « non ». L'interrogation ne porte que sur la situation de l'interlocuteur.

L'interrogation partielle est introduite par un mot interrogatif qui peut être :

  • Un pronom : qui, que, quoi, lequel (et ses composés), ce qui (interrogative indirecte uniquement)

Que répondre à un homme qui vous dit qu'il aime mieux obéir à Dieu qu'aux hommes, et qui en conséquence est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? 

Voltaire, Dictionnaire philosophique, 1764

  • Un adverbe : où, quand, comment, pourquoi, combien, etc.

Pourquoi donc donner au diable son prochain ?

Denis Diderot, Jacques le Fataliste, 1778−1780

  • Un déterminant : quel, quelle, quels, quelles

Quel transport me saisit ? Quel chagrin me dévore ? 

Jean Racine, Andromaque, 1667

II

La syntaxe de l'interrogation

A

L'interrogation directe

L'interrogation directe est une proposition indépendante. Elle se caractérise par la présence d'un point d'interrogation final et une inversion sujet-verbe.

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?

Alphonse de Lamartine, « Le Lac », Méditations poétiques, 1820

Selon les cas, l'inversion sujet-verbe est :

  • Soit une inversion simple : le verbe est placé avant le sujet.

Est-elle brune, blonde ou rousse ?

Paul Verlaine, Poèmes saturniens, 1866

  • Soit une inversion complexe : le sujet est placé avant le verbe, mais il est repris après le verbe par un pronom personnel.

Tchen tenterait-il de lever la moustiquaire ? 

André Malraux, La Condition humaine, 1933

Dans le langage courant, l'inversion sujet-verbe est souvent remplacée par « est-ce que » en début de phrase. 

Est-ce que vous vous tairez ?

Jean-Paul Sartre, Huis clos, 1944

B

L'interrogation indirecte

L'interrogation indirecte s'inscrit dans une proposition subordonnée interrogative indirecte, dépendant d'une proposition principale. Dans la mesure où elle est intégrée à une phrase affirmative, elle ne comporte ni point d'interrogation ni inversion sujet-verbe.

Je lui demandai ce qui l'amenait à Amiens et si elle y avait quelques personnes de connaissance.

L'abbé Prévost, Manon Lescaut, 1731

III

Les cas particuliers

L'interrogation peut être utilisée pour formuler un ordre ou une demande implicite.

Pourriez-vous fermer la fenêtre ?

L'interrogation peut être utilisée pour formuler une affirmation implicite. Elle est alors appelée question rhétorique (ou oratoire).

Ah ! ce oui se peut-il supporter ?
Et sans un mal de cœur saurait-on l'écouter ?

Molière, Les Femmes savantes, 1672

Questions fréquentes

Quelles sont les matières disponibles sur Kartable ?

Sur Kartable, l'élève accède à toutes les matières principales de la primaire au lycée, y compris pour les spécialités et les options. Mathématiques, physique-chimie, SVT, sciences, français, littérature, histoire, géographie, enseignement moral et civique, SES, philosophie, anglais, allemand et espagnol.
Inscrivez-vous

Les cours sont-ils conformes aux programmes officiels de l'Education nationale ?

L'intégralité des cours sur Kartable est rédigée par des professeurs de l'Éducation nationale et est conforme au programme en vigueur, incluant la réforme du lycée de l'année 2019-2020.
Choisissez votre formule

L'élève peut-il accéder à tous les niveaux ?

Sur Kartable, l'élève peut accéder à toutes les matières dans tous les niveaux de son choix. Ainsi, il peut revenir sur les notions fondamentales qu'il n'aurait pas comprises les années précédentes et se perfectionner.
Plus d'info

Kartable est-il gratuit ?

L'inscription gratuite donne accès à 10 contenus (cours, exercices, fiches ou quiz). Pour débloquer l'accès illimité aux contenus, aux corrections d'exercices, mode hors-ligne et téléchargement en PDF, il faut souscrire à l'offre Kartable Premium.
Plus d'info

Qui rédige les cours de Kartable ?

L'intégralité des contenus disponibles sur Kartable est conçue par notre équipe pédagogique, composée de près de 200 enseignants de l'Éducation nationale que nous avons sélectionnés.
Afficher plus

Qu'est ce que le service Prof en ligne ?

L'option Prof en ligne est un service de chat en ligne entre élèves et professeurs. Notre Prof en ligne répond à toutes les questions sur les cours, exercices, méthodologie et aide au devoirs, pour toutes les classes et dans toutes les matières. Le service est ouvert du lundi au vendredi de 16h à 19h pour les membres ayant souscrit à l'option.
Choisissez votre formule