"Que" et ses emploisCours

I

"Que" pronom relatif

"Que" peut être employé comme pronom relatif.

Regarde les fleurs que j'ai cueillies.
Dans l'exemple précédent, "que" est un pronom relatif : il a pour antécédent "les fleurs" et est complément d'objet direct du verbe "cueillir".

II

"Que" pronom interrogatif ou exclamatif

"Que" peut être employé comme pronom interrogatif ou exclamatif.

Que dis-tu ?
Dans l'exemple précédent, "que" marque l'interrogation directe.

Je ne sais que te demander.
Dans l'exemple précédent, "que" marque l'interrogation indirecte.

Qu'il est sage !
Dans l'exemple précédent, "qu'" marque l'exclamation.

III

"Que" conjonction particule du mode subjonctif

"Que" peut être conjonction particule du mode subjonctif quand celui-ci est employé dans les propositions indépendantes.

Que les enfants aillent se promener !
Dans l'exemple précédent, "aillent" est au subjonctif présent, employé dans une indépendante pour exprimer l'ordre.

IV

"Que" conjonction de subordination conjonctive

"Que" est la conjonction de subordination la plus fréquente.

A

Dans une proposition subordonnée complétive

La proposition subordonnée complétive est une proposition qui dépend d'une proposition principale. Elle a souvent un rôle de COD.

Elle peut être conjonctive. Dans ce cas, elle est introduite par une conjonction de subordination qui est souvent "que" ou "ce que".

J'aimerais que tu partes.
Dans l'exemple précédent, "que tu partes" est COD du verbe "aimer". C'est une proposition subordonnée complétive introduite par la conjonction "que".

Elle voudrait que tu l'emmènes avec toi.
Dans l'exemple précédent, "que tu l'emmènes avec toi" est COD du verbe "vouloir". C'est une proposition subordonnée complétive introduite par la conjonction "que".

Les bergers ne savent pas ce que le conseil régional a décidé pour protéger leurs troupeaux.
Dans la phrase précédente, "ce que le conseil régional a décidé pour protéger leurs troupeaux" est COD du verbe "savoir". C'est une proposition subordonnée complétive introduite par la conjonction "que".

Une proposition subordonnée complétive introduite par "que" peut avoir plusieurs fonctions dans la phrase :

  • COD : Il aime qu'elle soit danseuse.
  • Sujet : Que Rémy vienne m'étonnerait beaucoup.
  • Sujet logique d'un verbe impersonnel : Il faut absolument que tu sois là.
  • Attribut du sujet : Leur idée est que les vaches dorment dans l'étable.
  • Complément d'adjectif : Elle est si heureuse que tu sois là !
  • Apposition : Le président ne désire qu'une seule chose : que son peuple soit heureux.
B

Dans une proposition subordonnée circonstancielle

La proposition subordonnée circonstancielle dépend d'une proposition principale. Elle indique les circonstances d'une action. Elle peut être conjonctive. Dans ce cas, elle est introduite par une conjonction de subordination qui est souvent "que".

Cette poésie est si facile que je l'ai apprise en dix minutes.
Dans la phrase précédente, "que je l'ai apprise en dix minutes" est une proposition subordonnée circonstancielle qui indique la conséquence. Elle est introduite par la conjonction "que".

V

"Que" dans la locution adverbiale "ne... que"

"Que" peut être employé dans la locution adverbiale de négation "ne... que".

Il n'a que ses yeux pour pleurer.
Dans l'exemple précédent, "que" fait partie de la locution adverbiale de négation "n'... que".

VI

"Que" élément du présentatif "c'est... que..."

"Que" peut être un élément du présentatif "c'est... que...".

C'est à Paris que j'habite.
Dans l'exemple précédent, "que" appartient à l'élément présentatif "c'est... que...".

VII

"Que" conjonction de comparaison

"Que" peut être une conjonction de comparaison ou d'opposition. On l'utilise après des mots comme : "moins", "mieux", "plus", "même", "tel", "ailleurs", "plutôt".

Tu ferais mieux de travailler plutôt que de regarder la télévision.
Dans l'exemple précédent, "que" permet d'opposer deux situations, "travailler" et "regarder la télévision".

Il est moins grand que toi.
Dans l'exemple précédent, "que" permet de comparer "il" à "toi".

Questions fréquentes

Quelles sont les matières disponibles sur Kartable ?

Sur Kartable, l'élève accède à toutes les matières principales de la primaire au lycée, y compris pour les spécialités et les options. Mathématiques, physique-chimie, SVT, sciences, français, littérature, histoire, géographie, enseignement moral et civique, SES, philosophie, anglais, allemand et espagnol.
Inscrivez-vous

Les cours sont-ils conformes aux programmes officiels de l'Education nationale ?

L'intégralité des cours sur Kartable est rédigée par des professeurs de l'Éducation nationale et est conforme au programme en vigueur, incluant la réforme du lycée de l'année 2019-2020.
Choisissez votre formule

L'élève peut-il accéder à tous les niveaux ?

Sur Kartable, l'élève peut accéder à toutes les matières dans tous les niveaux de son choix. Ainsi, il peut revenir sur les notions fondamentales qu'il n'aurait pas comprises les années précédentes et se perfectionner.
Plus d'info

Kartable est-il gratuit ?

L'inscription gratuite donne accès à 10 contenus (cours, exercices, fiches ou quiz). Pour débloquer l'accès illimité aux contenus, aux corrections d'exercices, mode hors-ligne et téléchargement en PDF, il faut souscrire à l'offre Kartable Premium.
Plus d'info

Qui rédige les cours de Kartable ?

L'intégralité des contenus disponibles sur Kartable est conçue par notre équipe pédagogique, composée de près de 200 enseignants de l'Éducation nationale que nous avons sélectionnés.
Afficher plus

Qu'est ce que le service Prof en ligne ?

L'option Prof en ligne est un service de chat en ligne entre élèves et professeurs. Notre Prof en ligne répond à toutes les questions sur les cours, exercices, méthodologie et aide au devoirs, pour toutes les classes et dans toutes les matières. Le service est ouvert du lundi au vendredi de 16h à 19h pour les membres ayant souscrit à l'option.
Choisissez votre formule