Devenir Premium
Se connecter
ou

Identifier un point de vue Exercice fondamental

Difficulté
<2 MIN
1

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

Une seule idée occupait sa tête vide d'ouvrier sans travail et sans gîte, l'espoir que le froid serait moins vif après le lever du jour. Depuis une heure, il avançait ainsi, lorsque sur la gauche, à deux kilomètres de Montsou, il aperçut des feux rouges, trois brasiers brûlant en plein air et comme suspendus. D'abord, il hésita, pris de crainte ; puis, il ne put résister au besoin douloureux de se chauffer un instant les mains.

Émile Zola, Germinal

2

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

Le garçon leva les yeux, reconnaissant, il essaya de sourire, et une sorte de lumière éclaira un bref instant son visage pâle. Il y avait toujours l'amère solitude d'une créature fragile, innocente, humiliée, sans défense ; le désir désespéré d'un peu de consolation ; un sentiment pur, douloureux et très beau qu'il était impossible de définir. Pendant un instant – et ce fut la dernière fois – il fut un petit garçon doux, tendre et malheureux, qui ne comprenait pas et demandait au monde environnant un peu de bonté.

Dino Buzzati, "Pauvre Petit Garçon"

3

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

J'ai réussi, non sans mal, à devenir "l'ami de la famille". Irène m'invita à prendre le thé un dimanche et me présenta le fameux Georges.
Un des plus mauvais après-midi de mon existence. Jamais je n'ai eu autant l'impression de ne pas exister. Dès cette visite, j'ai compris qu'un tel amour ne pouvait laisser de place pour aucun autre et que, de Georges et de moi, l'un était de trop.

Fred Kazzak, Qui a peur d'Ed Garpo ?

4

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

L'homme eut un sourire cauteleux qui découvrit ses longues dents jaunes, fouilla dans sa musette et, prenant une grande boîte en fer blanc, la rapprocha de sa figure.
"Poison", chuchota-t-il, guignant par-dessus la boîte. Il prononçait "Pouézon" au lieu de poison, et chargeait le mot de douceur et de mystère.

5

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

Charles monta, au premier, voir le malade. Il le trouva dans son lit, suant sous ses couvertures et ayant rejeté bien loin son bonnet de coton. C'était un gros petit homme de cinquante ans, à la peau blanche, à l'œil bleu, chauve sur le devant de la tête, et qui portait des boucles d'oreilles.

Gustave Flaubert, Madame Bovary

6

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

Une fois par mois, si le travail de couture laisse un peu de temps, les voisines se rencontrent autour d'un casque de coiffure. Coupe, couleur, permanente… Les femmes n'ont pas renoncé à être des femmes.

Leïla Sebbar, La Jeune Fille au balcon

7

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

L'asile de vieillards est à Marengo, à quatre-vingts kilomètres d' Alger. Je prendrai l'autobus à deux heures et j'arriverai dans l'après-midi. Ainsi, je pourrai veiller et je rentrerai demain soir. J'ai demandé deux jours de congé à mon patron et il ne pouvait pas me les refuser avec une excuse pareille. Mais il n'avait pas l'air content.

Albert Camus, L'Étranger

8

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

Deux hommes parurent.
L'un venait de la Bastille, l'autre du Jardin des Plantes. Le plus grand, vêtu de toile, marchait le chapeau en arrière, le gilet déboutonné, et sa cravate à la main. Le plus petit, dont le corps disparaissait dans une redingote marron, baissait la tête sous une casquette à visière pointue.
Quand ils furent arrivés au milieu du boulevard, ils s'assirent, en même temps, sur le banc.

Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet

9

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

M. Jo était le fils unique d'un très riche spéculateur dont la fortune était le modèle de la fortune coloniale.

Marguerite Duras, Un Barrage contre le Pacifique

10

Dans le texte suivant, quel point de vue est adopté par le narrateur ?

En 1809, Mme Descoings, qui ne disait point son âge, avait soixante-cinq ans. Nommée dans son temps la belle épicière, elle était une de ces femmes si rares que le temps respecte, et devait à une excellente constitution le privilège de garder une beauté qui néanmoins ne soutenait pas un examen sérieux.

Honoré de Balzac, La Rabouilleuse