Reconnaître un poème lyriqueExercice fondamental

L'extrait de poème suivant, tiré du "Lac" de Lamartine, est-il lyrique ?

Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

L'extrait de poème suivant, tiré de "La fonction du poète" de Victor Hugo, est-il lyrique ?

Peuples ! écoutez le poète !
Écoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
Lui seul a le front éclairé.
Des temps futurs perçant les ombres,
Lui seul distingue en leurs flancs sombres
Le germe qui n'est pas éclos.
Homme, il est doux comme une femme.
Dieu parle à voix basse à son âme
Comme aux forêts et comme aux flots.

L'extrait de poème suivant, tiré de "L'Automne" de Lamartine, est-il lyrique ?

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,
J'aime à revoir encor, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois !

L'extrait de poème suivant, tiré des "Effarés" d'Arthur Rimbaud, est-il lyrique ?

Noirs dans la neige et dans la brume,
Au grand soupirail qui s'allume,
Leurs culs en rond

L'extrait de poème suivant, tiré du "Buffet" d'Arthur Rimbaud, est-il lyrique ?

C'est un large buffet sculpté ; le chêne sombre,
Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens ;
Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre
Comme un flot de vin vieux, des parfums engageants ;

L'extrait de poème suivant, tiré de "L'Amoureuse" de Paul Éluard, est-il lyrique ?

Elle a toujours les yeux ouverts
Et ne me laisse pas dormir.
Ses rêves en pleine lumière
Font s'évaporer les soleils,
Me font rire, pleurer et rire,
Parler sans avoir rien à dire.

énoncé suivant