Conseils généraux pour l'épreuve orale Méthodologie

Les connaissances à maîtriser
Pour être prêt le jour de l'examen, il faut maîtriser deux choses :

  • L'ensemble des fiches de textes
  • La méthodologie de l'épreuve : à la fois pour réussir l'exposé et l'entretien

On révise donc correctement pendant l'année afin d'être capable de répondre au sujet le jour de l'examen, quel que soit l'aspect du programme sur lequel il porte.

La veille
Il est nécessaire de dormir correctement avant une épreuve de baccalauréat. Même si l'on pense devoir réviser, il est toujours préférable de se détendre et de se coucher tôt la veille au soir de l'examen. Il est impératif d'avoir les idées claires et toute son énergie pour réussir l'épreuve orale.

On prépare son sac pour le lendemain afin de ne pas être dans l'urgence le matin. On pense à apporter : une montre, des stylos, sa carte d'identité, sa convocation à l'épreuve orale, son classeur de textes.

On prépare également une tenue vestimentaire adaptée pour se présenter devant l'examinateur

La gestion du temps
L'épreuve dure 50 minutes :

  • 30 minutes de préparation
  • 10 minutes d'exposé
  • 10 minutes d'entretien

Il faut utiliser pleinement les 30 minutes de préparation de l'épreuve pour constituer son exposé. On surveille sa montre pour ne pas se laisser prendre par le temps.

Lors de l'exposé, on pose sa montre sur la table pour surveiller le temps qui passe, mais on ne reste pas les yeux rivés dessus. Cela permet juste d'avoir un repère, et d'accélérer ou ralentir selon les cas. A titre indicatif, il faut accorder :

  • 2 minutes à la lecture du texte
  • 2 à 4 minutes à chaque partie de l'exposé (selon si on en a fait deux ou trois)

Lors de l'entretien, plus besoin d'utiliser sa montre, l'examinateur s'arrêtera de poser des questions à la fin du temps imparti.

L'utilisation du brouillon
Lors de la préparation de l'exposé, il est fondamental d'utiliser correctement son brouillon. On y note un plan détaillé dans lequel on regroupe les principales idées, et on écrit les éléments importants de l'introduction et de la conclusion.

Il peut être intéressant d'écrire les premières phrases de l'introduction pour ne pas paniquer au début.

Le brouillon doit être très lisible, il sert de feuille de route pendant l'exposé. Le plan y est clairement écrit en gros, et les quelques idées de chaque partie sont également bien visibles. On n'écrit pas de longues phrases au brouillon car on ne récite par son brouillon pendant l'exposé. On devra parler de manière spontanée et naturelle.

Le comportement
Lors d'une épreuve orale, l'impression que l'on donne à l'examinateur compte pour beaucoup.

  • On porte une tenue vestimentaire adaptée
  • On se tient droit
  • On est poli.
  • On soigne son élocution, on ne parle pas trop vite ni trop fort
  • On écoute attentivement les questions, on n'interrompt pas l'examinateur
  • On ne panique pas : si on ne trouve pas la réponse à une question, on réfléchit, on peut éventuellement demander à l'examinateur de répéter, ou expliquer son cheminement intellectuel.
  • On reste calme : parfois, l'examinateur peut essayer de confronter les idées pour vérifier que l'on est sûr de soi ou réorienter la réflexion. On accepte la critique de manière constructive.