Mers et océans : entre appropriation, protection et liberté de circulationChiffres clés

La ZEE d'un État s'étend sur 200 milles, sur 350 milles au maximum si l'État riverain parvient à prouver l'étendue de sa marge continentale jusqu'à cette distance.

Les États-Unis possèdent aujourd'hui la plus vaste ZEE du monde (11,3 millions de km2) devant la France (10,2 millions de km2).

La période de navigabilité annuelle des routes maritimes arctiques pourrait passer de 40 jours durant les années 1990 à une centaine de jours en 2080.

On estime que 95 % des ressources en hydrocarbures de l'Arctique se situent dans des territoires dont la souveraineté est établie : les risques de conflits y sont donc limités.

Les États-Unis sont la première puissance militaire maritime mondiale, devant la Chine.

On dénombre 201 actes de piraterie dans le monde en 2018 (180 en 2017).

On compte en moyenne cinquante ouragans par an, la plupart (70 %) dans l'hémisphère nord, surtout dans le Pacifique nord-ouest (plus du tiers des cyclones).

En 2010, la quantité de déchets plastiques dans les océans est estimée entre 5 et 13 millions de tonnes. Ce chiffre pourrait être multiplié par 10 en 2025.

La banquise a perdu 900 000 km2 de surface de glace en 10 ans.