Mers et océans : vecteurs essentiels de la mondialisationChiffres clés

L'océan Pacifique concentre près des \dfrac{2}{3} des stocks de poissons pêchés du monde. Viennent ensuite l'océan Atlantique, puis l'océan Indien.

La part des gisements offshore dans la production pétrolière mondiale est passée de 10 % en 1960 à 30 % en 2010. On estime que les réserves offshore représentent 20 % des réserves mondiales de pétrole et 30 % des réserves mondiales de gaz.

Les 25 premiers ports du monde se situent pour l'essentiel sur les principales façades maritimes. Ils polarisent plus de la moitié des flux mondiaux de marchandises.

En 2018, on recense environ 85 000 migrants venant en Europe par la mer (environ 20 000 par voie terrestre) contre 140 000 en 2017, et 310 000 en 2016.

Le nombre de croisiéristes a doublé au cours des dix dernières années. Ils étaient 17 millions en 2012, les prévisions établissent leur nombre à environ 30 millions d'ici 2025.

En 2019, le câble le plus long du monde mesure près de 40 000 km. Il relie l'Europe de l'Ouest à l'Australie, en passant par le Moyen-Orient et l'Asie du Sud-Est.