La chute de l'Empire romain : les grandes invasionsCours

-
I

L'affaiblissement de l'Empire romain

Grâce aux conquêtes, l'Empire romain est immense, mais il est difficile à défendre.

En 395, il est partagé en deux : l'Empire romain d'Orient et l'Empire romain d'Occident, qui a pour capitale Rome. Chaque empire est gouverné par un empereur différent.

-

© Wikipédia

Pendant plusieurs siècles, l'Empire romain d'Occident va connaître des mouvements et migrations de populations.

Une migration est un déplacement d'une population vers une autre région ou un autre pays.

II

Les invasions barbares

Les Huns sont un peuple d'Asie. Ce sont de redoutables guerriers. On dit qu'ils boivent, mangent et dorment à cheval. Là où leur chef Attila passe, l'herbe ne repousse pas.

Attila le Hun de Delacroix

Attila le Hun de Delacroix

Eugène Delacroix, Attila le Hun, 1847, © Wikipédia.

Au IVe siècle, les Huns se déplacent à l'ouest et envahissent les territoires germains, poussant ces derniers à l'intérieur de l'Empire romain. Les Francs et les Wisigoths s'installent dans de nouvelles régions.

L'Empire romain n'est pas assez puissant pour se défendre contre ces peuples que les Romains appellent "barbares".

Pour les Romains, les barbares désignent tous les peuples qui n'appartiennent pas à l'Empire.

Les armées romaines se révoltent contre l'empereur en 476 et le tuent. Cet assassinat symbolise la fin de l'Empire romain d'Occident. C'est aussi la date qui marque la fin de l'Antiquité.