La constitution de l’empire colonial françaisCours

Vers le milieu du XIXe siècle, les pays européens mènent une importante expansion coloniale afin d'agrandir leur puissance politique et économique.

I

La France au XIXe siècle : un vaste empire colonial

Un empire colonial est un ensemble de territoires administrés par un pays.

Après avoir conquis de nombreux territoires à partir du XVIIe siècle (Antilles, Guadeloupe, Martinique, Guyane, comptoirs en Inde, Sénégal, etc.), la France agrandit encore son empire colonial au XIXe siècle. Elle s'empare de nombreux territoires, la plupart du temps avec violence, notamment en Asie et en Afrique : la Tunisie, le Maroc, Madagascar, le Congo d'Afrique, Tonkin, etc.

Avec l'Angleterre, la France possède alors le plus grand empire colonial.

Carte de l'empire colonial français en 1914

Carte de l'empire colonial français en 1914

II

La vie dans les colonies françaises

La France s'empare de territoires pour exploiter des matières premières (produits agricoles et minerais) puis les importer.

Importer signifie introduire sur un territoire des produits venant de territoires étrangers.

Sur place, les colons français construisent des villes autour des ports, des routes et des chemins de fer pour faciliter le commerce de ces matières premières.

Un colon est une personne qui exploite un territoire dans une colonie.

Les Français veulent imposer leur civilisation et leurs lois. Ils les considèrent supérieures à celles des indigènes, à qui ils n'accordent pas le droit de vote. Ils les contraignent aux travaux forcés.

Un indigène est une personne originaire d'un pays.

Affiche datant de l'époque de la France coloniale

Affiche datant de l'époque de la France coloniale

© Wikimedia Commons

Les colons bâtissent aussi des écoles pour répandre l'enseignement du français et les valeurs de la France.