La Première Guerre mondiale (1914-1918)Cours

-
I

Les causes de la Première Guerre mondiale

Entre 1905 et 1914, les rapports entre certains pays sont conflictuels et les tensions montent.

Les peuples serbes luttent pour leur indépendance alors qu'ils sont sous la domination de l'Autriche. La France souhaite récupérer l'Alsace et la Lorraine, régions perdues lors des guerres contre la Prusse en 1870.

Des alliances militaires se forment, au cas où une guerre éclaterait.

-

Le 28 juin 1914, l'héritier du trône d'Autriche-Hongrie, François-Ferdinand, et sa femme en visite à Sarajevo, sont assassinés par un Serbe.

Assassinat de François-Ferdinand, 28 Juin 1914

Assassinat de François-Ferdinand, 28 Juin 1914

© Wikipédia

À partir de cet événement, chaque pays est entraîné dans la guerre par le système des alliances. L'Autriche déclare la guerre à la Serbie, la Russie alliée de la Serbie déclare la guerre à l'Autriche, etc.

L'Allemagne déclare la guerre à la France le 3 août 1914. C'est le début de la Première Guerre mondiale, un des conflits militaires les plus importants du XXe siècle. On l'appellera la Grande Guerre.

II

Les Français dans la Grande Guerre : l'atrocité des tranchées

Les combats de la guerre, dont on pensait qu'elle serait courte, s'enlisent. C'est pourquoi on lui a donné le nom de "guerre d'usure".

Une guerre d'usure est une guerre dans laquelle chaque camp essaie d'épuiser les forces de l'autre.

En France, les hommes sont tous, peu à peu, mobilisés pour se rendre au front.

Le front est la zone où ont lieu les combats.

Pour se défendre et résister face aux armées allemandes, les soldats creusent des tranchées.

Des témoignages de soldats, que l'on nomme "les poilus", ont permis de retracer les dures conditions de vie dans les tranchées. Ils mangent et dorment dans la boue, ne peuvent pas se laver, tombent souvent malades et sont entourés de cadavres. Les tirs d'obus et les gaz font partie de leur quotidien.

-

© Wikipédia

Lettre d'un soldat

Lettre d'un soldat

© Wikipédia

Une longue bataille de plusieurs mois contre les Allemands, symbole de cette guerre d'usure, est remportée en 1916 par le général Pétain. La bataille de Verdun est une victoire pour la France mais aussi une des batailles les plus meurtrières : plus de 700 000 soldats y trouvent la mort.

Le général Pétain (1856−1951)

Le général Pétain (1856−1951)

Pendant que les hommes sont sur le front, ce sont les femmes qui s'occupent des usines et des champs. Certaines se mobilisent et rejoignent le front en tant qu'infirmières pour soigner les blessés par exemple.

Femmes dans les usines pendant la guerre

Femmes dans les usines pendant la guerre

© Wikipédia

III

La fin de la guerre et ses conséquences

En 1917, les États-Unis entrent en guerre aux côtés de la France et de l'Angleterre. L'aide et les offensives américaines permettent de remporter la victoire.

Le 11 novembre 1918, l'armistice met fin aux combats. C'est la défaite de l'Allemagne. Cette date est célébrée aujourd'hui encore en France.

Des monuments aux morts ont été construits pour les soldats qui se sont battus et sont morts pour la France.

Monument aux morts

Monument aux morts

© Wikimedia Commons

Le bilan humain de cette guerre est très lourd car plus de 10 millions de personnes ont trouvé la mort et des millions ont été blessées. Des hommes sont grièvement blessés au visage au sortir de la guerre, on les appelle "les gueules cassées".