La révolution industrielle : le travail à la mine, aux ateliers, dans les usines Cours

I

L'industrialisation de la société

Les innovations, les progrès techniques, permettent l'essor de l'industrie et font naître de nouvelles méthodes de production. L'industrialisation bouleverse les façons de travailler. Cette période du XIXe siècle est appelée la révolution industrielle.

L'industrialisation consiste à moderniser la production en utilisant notamment des machines plus efficaces.

Une nouvelle catégorie sociale apparaît : les ouvriers et ouvrières industriels. Ils travaillent et vivent dans des conditions difficiles (les journées de travail sont très longues). Ils n'ont aucune protection sociale. Par exemple, ils ne sont plus payés en cas de maladie ou d'accident.

II

Le travail à la mine

Avec l'industrialisation, il faut de plus en plus de charbon, notamment pour faire fonctionner les machines à vapeur. Les mines où le charbon est extrait se multiplient en France, dans le Nord et dans l'Est.

Les mineurs ont des journées de travail très longues (jusqu'à 14 heures par jour). Ils travaillent dans des conditions difficiles (risques de maladies respiratoires) et dangereuses (risques d'éboulement). Des femmes et des enfants descendent aussi dans les mines.

Les familles vivent dans une misère très grande (salaires très bas).

Un mineur est un ouvrier qui extrait le charbon.

-

Mineurs

© Wikipédia

III

Le travail dans les usines et les ateliers

Avec l'industrialisation, de grandes usines et de grands ateliers se multiplient et permettent de produire davantage grâce aux machines. Des centaines d'ouvriers et ouvrières travaillent dans le textile ou l'acier. Ils travaillent 11 heures par jour et ont des conditions de vie difficiles (risques d'accidents avec les machines) et précaires (logements coûteux, salaires bas).

-

Une usine de textile

© Wikipédia

Le travail des petits artisans (tailleurs, bijoutiers, etc.) reste important, même si les usines sont de plus en plus nombreuses et tendent à les remplacer.

IV

De nouvelles formes de commerce

De nouvelles formes de commerce se développent. L'apparition des grands magasins, de très grandes surfaces qui proposent plusieurs types de marchandises, s'oppose aux petits commerces spécialisés dans la vente d'un type particulier de marchandises.

De nouveaux emplois apparaissent. Les employés des grands magasins sont nombreux : le vendeur, le commis, etc.

-

Le Bon Marché en 1887

© Wikipédia

-

Affiche publicitaire de Mucha, XIXe siècle

© Wikipédia

Sommaire

IL'industrialisation de la sociétéIILe travail à la mineIIILe travail dans les usines et les ateliersIVDe nouvelles formes de commerce