La Seconde Guerre mondiale (1940-1945) Cours

Sommaire

ILes causes de la Seconde Guerre mondialeIILes Français pendant la Seconde Guerre mondiale : collaboration et résistanceALes Français sous la collaborationBLes Français contre la collaboration : la RésistanceIIILa fin de la Seconde Guerre mondiale et ses conséquences
-
I

Les causes de la Seconde Guerre mondiale

Ne respectant pas les décisions du traité de Versailles qui devaient garantir la paix, l'Allemagne envahit la Pologne en septembre 1939. Le Royaume-Uni et la France entrent aussitôt en guerre contre l'Allemagne.

Deux principaux camps sont en conflit : les forces de l'Axe et les Alliés.

-

C'est le début de la Seconde Guerre mondiale, le plus grand conflit que le monde ait connu.

II

Les Français pendant la Seconde Guerre mondiale : collaboration et résistance

A

Les Français sous la collaboration

En 1940, les Français sont battus par les Allemands. Le maréchal Pétain, qui dirige alors la France, signe un armistice le 22 juin 1940 et accepte les conditions fixées par Hitler.

-

Poignée de main entre Hitler et Pétain en octobre 1940

La France est partagée en deux :

  • Le territoire occupé par les Allemands au nord.
  • La "zone libre" au sud, où le gouvernement de Pétain s'installe, dans la ville de Vichy : c'est pourquoi on l'appelle le gouvernement de Vichy.
-

Carte de la France occupée

C'est le début de la collaboration entre la France et l'Allemagne :

  • Des travailleurs français sont forcés de partir en Allemagne, des entreprises françaises travaillent au service des Allemands.
  • Assez vite, des mesures sont prises contre les Juifs en France.
  • Le port de l'étoile jaune est obligatoire.
  • Certaines professions et certains magasins sont interdits aux Juifs.
-

La milice, police française, collabore avec les Allemands. De nombreuses arrestations ont lieu dès 1941. Les Juifs sont internés dans des camps en France, comme Drancy ou Beaune-la-Rolande.

Un premier convoi de Juifs est envoyé de Paris vers Auschwitz en 1942 : c'est la rafle du Vél' d'Hiv.

Auschwitz est un camp de concentration et d'extermination allemand situé en Pologne. Plus d'un million de Juifs y ont été tués pendant la Seconde Guerre mondiale.

-

Camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz

© Wikimedia Commons

B

Les Français contre la collaboration : la Résistance

Dès 1940, une partie des Français s'oppose à Pétain et à la collaboration avec les nazis.

Le général de Gaulle, depuis Londres où il s'est réfugié, lance un appel à la résistance le 18 juin 1940. Des réseaux de résistance s'organisent à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

Le général de Gaulle

Le général de Gaulle est officier pendant la Première Guerre mondiale, il incarne le mouvement résistant pendant la Seconde Guerre mondiale. Il pilote les actions des résistants et joue un grand rôle dans la libération de la France. Il est élu président en France après la guerre.

-
Le général de Gaulle (1890−1970)

Les résistants sont des hommes et des femmes qui mènent de nombreuses luttes :

  • Attaques des Allemands et sabotages
  • Protection des personnes traquées (des Juifs, par exemple) par les Allemands

Les représailles des Allemands contre ces actes de résistance sont atroces : fusillades, tortures, massacres de villages entiers.

Dans le village d'Oradour-sur-Glane en 1944, les Allemands ont brûlé et tué tous les habitants.

-

Village d'Oradour-sur-Glane

Jean Moulin est un résistant qui joue un rôle un important car il unifie les différentes forces de la résistance en France, qui se rencontrent et organisent la lutte à l'intérieur du pays. Il meurt torturé, en refusant de donner le nom des autres chefs résistants aux Allemands.

-

Jean Moulin (1899−1943)

Les Américains, les Anglais et les Canadiens, aidés par les résistants de l'intérieur, débarquent sur les plages de Normandie le 6 juin 1944. C'est un tournant vers la libération totale de la France et la fin de la guerre.

-

Le débarquement de Normandie le 6 juin 1944

© Wikipédia

III

La fin de la Seconde Guerre mondiale et ses conséquences

Les Allemands, encerclés par les Russes et les Américains, grands vainqueurs de cette guerre, capitulent le 8 mai 1945. Cette date est restée symbolique. Elle est célébrée en France car elle marque la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le bilan de cette guerre est bien plus lourd encore que la précédente : plus de 50 millions de personnes ont été tuées, et il y a des millions de blessés. De nombreuses villes sont totalement détruites.

À la fin de la guerre, notamment lorsque les camps sont libérés, le monde entier prend la mesure d'une des pires atrocités du XXe siècle : les génocides. Un million d'Arméniens, plus de 6 millions de Juifs et des centaines de milliers de Tsiganes ont été exterminés.

Un génocide est l'extermination d'un groupe d'humains.

Un procès se tient à Nuremberg entre novembre 1945 et octobre 1946. Les coupables de la Shoah (extermination des Juifs) sont jugés et condamnés à mort pour leur crime contre l'humanité.

Pour éviter que de tels événements ne se reproduisent, on a instauré "le devoir de mémoire", une obligation morale de se souvenir des victimes de ces crimes contre l'humanité.

-

© Wikimedia Commons

Dès octobre 1945, les vainqueurs créent une organisation pour garantir la paix : l'ONU.

L'ONU est l'Organisation des Nations unies.