Le début du protestantisme et les guerres de religionCours

-
I

Les débuts du protestantisme

Au début du XVIe siècle, un moine allemand, Luther, puis un français, Calvin, quittent l'Église catholique. Ils l'accusent de se servir de la religion pour s'enrichir.

-

Luther et Calvin revendiquent une Église plus simple et redonnent de l'importance à la lecture des textes de la Bible. Ils pensent que les textes bibliques devraient être traduits du latin dans la langue de chacun et devenir accessibles à tous. Le pape s'y oppose.

C'est le début du mouvement protestant appelé "Réforme". Les protestants sont chrétiens mais refusent l'autorité du pape.

La Réforme est un mouvement religieux qui fait naître le protestantisme.

II

La régence de Catherine de Médicis

Après le règne de François Ier puis le règne de François II, le pouvoir royal s'affaiblit. Charles IX devient roi trop jeune et c'est en réalité sa mère, Catherine de Médicis, qui gouverne à sa place pendant cette période que l'on appelle "régence".

La régence est une période de transition durant laquelle une personne règne à la place d'un roi.

Catherine de Médicis (1519−1589)

Catherine de Médicis (1519−1589)

François Clouet, Portrait de Catherine de Médicis, 1560, © Wikipédia.

La famille royale reste fidèle au christianisme en France. Mais des nobles influents se convertissent au protestantisme, ce qui crée de plus en plus de tensions dans le pays.

III

Les guerres de religion

Les guerres civiles entre les clans catholique et protestant commencent en 1562 et durent jusqu'en 1598. Les huit guerres de religion sont très violentes.

Une guerre civile est une guerre entre habitants d'un même pays.

Henri de Navarre, prince protestant, épouse la sœur catholique de Charles IV, Marguerite de Valois. Ce mariage a lieu le jour de la Saint-Barthélémy. Il est censé ramener la paix.

Mais Catherine de Médicis pousse son fils Charles IX à ordonner le massacre des chefs protestants présents. Cette nuit du 24 au 25 août 1572 est restée célèbre sous le nom de "nuit de la Saint-Barthélémy". C'est le massacre le plus violent de cette période de guerres de religion : plus de 3000 protestants trouvent la mort à Paris puis en province.

Le Massacre de la Saint-Barthélémy, François Dubois

Le Massacre de la Saint-Barthélémy, François Dubois

François Dubois, Le Massacre de la Saint-Barthélémy, 1572 © Wikipédia.