Le siècle des Lumières et la montée des idées révolutionnairesCours

Au XVIIIe siècle, la société française est très inégalitaire. La population est répartie en trois ordres. Le tiers état est constitué de la grande majorité de la population, mais n'a pas de privilèges et paie de lourds impôts. La population n'accepte plus cette situation. En même temps, des philosophes, appelés les philosophes des Lumières, s'interrogent particulièrement sur la liberté et l'égalité. Les inégalités de la société et les nouvelles idées des Lumières sont à l'origine de la Révolution française de 1789.

I

Les trois ordres

La population française est répartie en trois ordres :

  • Le clergé représente les hommes d'Église (évêques, abbés, moines, etc.). Il a des privilèges et paie très peu d'impôts.
  • La noblesse régit l'armée, la justice et la haute administration. Elle a également des privilèges et paie peu d'impôts.
  • Le tiers état est constitué des paysans et des bourgeois, ceux qui travaillent et nourrissent les deux autres ordres. Ils sont écrasés par les taxes et paient en plus l'impôt royal, alors que les deux autres ordres ne le paient pas.
-

Privilège

Un privilège est un droit ou un avantage qui ne concerne qu'une personne ou un groupe de personnes.

Pour dénoncer cette situation, des caricatures circulent. Elles représentent notamment la noblesse et le clergé en bonne santé qui écrasent le tiers état, pauvre et fatigué.

-

© Wikimedia Commons

II

Les difficultés dans le royaume français 

La situation dans le royaume français est de plus en plus difficile. Les mauvaises récoltes laissent les paysans dans une grande pauvreté, ils souffrent de famine.

-

Louis Le Nain, Famille de paysans dans un intérieur, 1642, © Wikimedia Commons

Les dépenses de l'État sont trop importantes et l'argent manque. En effet, les guerres et le luxe de la vie à Versailles sont très coûteux. Les impôts augmentent et le tiers état en souffre. La noblesse refuse de renoncer à ses privilèges et de participer au paiement des impôts. Les tensions montent.

III

Les idées des philosophes des Lumières

Au même moment, de nouvelles idées circulent. Le XVIIIe siècle est un siècle d'avancées techniques et philosophiques, c'est pourquoi il est appelé le siècle des Lumières. Des philosophes souhaitent apporter un nouvel éclairage sur le monde. Ils s'intéressent particulièrement aux idées d'égalité et de libertés (d'expression, de culte, de réunion). Parmi eux, il y en quatre qui sont très importants en France : Voltaire, Rousseau, Montesquieu et Diderot.

-

Diderot est à l'origine de la rédaction de l'Encyclopédie de 1751 à 1772. Cet ouvrage cherche à rassembler tous les savoirs et les idées de l'époque. De nombreux auteurs, savants et philosophes y rédigent des articles.

-

© Wikimedia Commons

De nombreux philosophes des Lumières dénoncent les privilèges de la noblesse et du clergé. La monarchie absolue est violemment critiquée. La situation difficile des plus pauvres en France ainsi que les nouvelles idées philosophiques conduisent à la Révolution française de 1789.