Les héritages de NapoléonCours

Les héritages de la période de Napoléon sont nombreux. Il a signé le Concordat qui permet la liberté de culte en France. Il a instauré la Légion d'honneur. Il a mis des préfets à la tête des régions françaises. Il a mis en place de nouvelles institutions. Surtout, il a fait rédiger le Code civil et le Code pénal.

I

La liberté de culte et la légion d'honneur

En 1801, Napoléon signe un accord avec le pape, le Concordat, qui permet la liberté des cultes et la paix religieuse.

Liberté de culte

La liberté de culte est le fait d'accepter la pratique de toutes les religions.

Napoléon instaure la Légion d'honneur en 1802. Elle récompense les actions et services rendus au pays.

-

© Wikimedia Commons

II

Le rôle des préfets et les nouvelles institutions 

La France est découpée en départements. Napoléon maintient ce découpage et nomme des préfets à la tête de chaque département.

Préfet

Un préfet est un fonctionnaire qui s'occupe de l'administration d'un territoire.

Napoléon met en place de nouvelles institutions, notamment dans le domaine de l'éducation, qui existent toujours aujourd'hui :

  • les lycées ;
  • le baccalauréat ;
  • les universités.

 

Il crée également la Banque de France ainsi qu'une nouvelle monnaie, le franc. Cette monnaie est utilisée jusqu'à la mise en place de l'euro.

III

Le Code civil et le Code pénal

Enfin, Napoléon fait rédiger le Code civil en 1804, puis le Code pénal en 1810.

Code civil

Le Code civil est un recueil de lois qui garantissent l'égalité des citoyens devant la loi.

Code pénal

Le Code pénal est un recueil qui précise quelles sont les peines encourues pour les différents délits et crimes.

Ces textes ont été modifiés depuis leur rédaction sous Napoléon mais existent encore aujourd'hui. Ils garantissent à tous les Français les mêmes droits et les mêmes devoirs.

-

© Wikimedia Commons