L’urbanisation au XIXe siècleCours

I

Des campagnes vers les villes : l'exode rural au XIXe siècle

Au début du XIXe siècle, la population française est majoritairement rurale.

Une population rurale vit à la campagne.

Avec les progrès techniques, il y a besoin de moins de main-d'œuvre dans les campagnes et de plus en plus de paysans sont attirés par les emplois des nouvelles usines et le style de vie de la ville.

De nombreux paysans quittent donc la campagne pour la ville afin d'y trouver un emploi : c'est ce que l'on appelle l'exode rural.

L'exode rural est le déplacement d'une population de la campagne vers la ville.

C'est le début de l'urbanisation.

L'urbanisation est le développement des villes et de leur taille.

-

© Wikipédia

II

Des villes de plus en plus peuplées

Au XIXe siècle, la taille des villes augmente : entre 1800 et 1900, on compte 7 fois plus d'urbains. Les villes concentrent les emplois et sont des lieux attractifs car animés (grands magasins, lieux de loisirs, etc.).

Une population urbaine habite à la ville.

Deux classes sociales cohabitent en ville : les ouvriers et les bourgeois.

Les bourgeois sont généralement des patrons, des banquiers, des commerçants, etc. Ils ont reçu une bonne éducation, ont des salaires élevés et consacrent du temps aux loisirs (spectacles, théâtre). Ils vivent dans des logements plutôt luxueux.

Les ouvriers travaillent dans les usines dans des conditions difficiles : ils ont des salaires très bas. Ils sont logés dans des endroits souvent insalubres, à proximité des usines, dans les centres-villes ou en périphérie.

La périphérie est une zone située autour d'une ville.

-

Daumier © Wikipédia

III

La transformation des villes au XIXe siècle

Comme elles comptent de plus en plus d'habitants, les villes se modernisent. Des quartiers entiers sont détruits puis reconstruits. Le confort et l'hygiène des logements sont améliorés. On introduit également le gaz et l'électricité.

Les transports (omnibus, tramway) se développent grâce aux innovations techniques.

Les grands magasins, les halles centrales où l'on trouve la nourriture, font des centres-villes des lieux très animés.

Entre 1853 et 1870, le baron Haussmann entreprend de grands travaux de rénovation de Paris. Les immeubles qu'il fait construire portent toujours son nom : ce sont les immeubles haussmanniens.

De larges avenues sont percées pour faciliter la circulation : les grands boulevards parisiens et les larges avenues datent de cette époque.

Le confort de vie des Parisiens s'améliore considérablement avec l'introduction notamment de l'eau potable et la modernisation des réseaux d'égouts pour éliminer les eaux usées.

Haussmann conçoit aussi de nombreux parcs et espaces verts qui existent encore aujourd'hui : le parc des Buttes-Chaumont et le bois de Vincennes par exemple.

-