Napoléon : de la République à l'Empire Cours

I

Napoléon, du général à l'empereur

-

Né en Corse en août 1769, Louis Bonaparte (qui se fera appeler Napoléon) fait de brillantes études militaires. Il est victorieux dans de nombreuses batailles, notamment contre les Anglais à Toulon. Il devient général très jeune, à 24 ans. Il est très admiré pour son génie militaire.

De retour à Paris, Napoléon s'empare du pouvoir par un coup d'État le 9 novembre 1799 (18 brumaire) : il renverse la République.

Un coup d'État est une prise de pouvoir par la force.

-

Jacques-Louis David, Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard, 1803.

Jacques-Louis David, Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard, 1803, © Wikipédia.

Napoléon devient Premier consul. Il fait rédiger une nouvelle Constitution qui accorde tous les pouvoirs au Premier consul. C'est pourquoi on appelle ce gouvernement le Consulat. À partir de 1802, il devient "Premier consul à vie".

Une Constitution est un texte qui fixe les lois et l'organisation d'un État.

Napoléon met en place un pouvoir fort qui ne tolère aucune opposition. La police enferme les opposants, la presse et les journaux sont surveillés.

Le 2 décembre 1804, Napoléon se sacre empereur en présence du pape en la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il devient l'empereur Napoléon Ier. Il couronne sa femme Joséphine qui devient impératrice.

-

Jacques-Louis David, Sacre de l'empereur Napoléon et couronnement de l'impératrice Joséphine, 2 décembre 1804.

Jacques-Louis David, Sacre de l'empereur Napoléon et couronnement de l'impératrice Joséphine, 2 décembre 1804, © Photo RMN-Grand Palais.

II

Napoléon : victoires et défaites

-

De 1805 à 1815, de nombreux pays mettent en place des coalitions contre la France et Napoléon : les guerres sont continuelles.

Une coalition est une alliance entre plusieurs pays.

Napoléon remporte de nombreuses victoires, notamment la bataille d'Austerlitz en 1805 puis la bataille d'Iéna en 1806. Il prend le contrôle d'une grande partie de l'Europe.

Les deux arcs de triomphe que l'on peut toujours voir à Paris ont été construits en souvenir de ces deux victoires des armées napoléoniennes.

-

L'Arc de Triomphe, place de l'Étoile à Paris

© Wikipédia

Mais à partir de 1812, les défaites se succèdent : la campagne de Napoléon en Russie est un désastre. En 1814, Napoléon abdique et est envoyé en exil sur l'île d'Elbe.

Abdiquer signifie renoncer au pouvoir.

L'exil est le fait de quitter un pays, volontairement ou dans la contrainte, sans pouvoir y revenir.

La tentative de retour au pouvoir de Napoléon, pendant la période des Cent-Jours, se solde par un échec.

Les Cent-Jours est une période de reconquête du pouvoir par Napoléon et son armée entre le 1er mars et le 22 mars 1815.

Le 18 juin 1815, il perd la bataille de Waterloo contre les Prussiens et les Anglais. Livré aux Anglais, Napoléon est enfermé sur l'île de Sainte-Hélène où il meurt en 1821.

-

Napoléon à Sainte-Hélène

Franz Josef Sandmann, Napoléon à Sainte-Hélène, 1820, © Wikipédia.

Louis XVIII reprend le pouvoir en 1815.

Sommaire

INapoléon, du général à l'empereurIINapoléon : victoires et défaites