Conseils généraux pour l'épreuve Méthodologie

Les connaissances à maîtriser
Pour être prêt le jour de l'examen, il faut maîtriser deux choses :

  • l'ensemble des chapitres et thèmes du programme
  • les méthodologies de la composition et des questions sur documents

On révise donc correctement pendant l'année afin d'être capable, le jour de l'examen, de répondre aux sujets portant sur le programme.

La veille
Il est nécessaire de dormir correctement avant une épreuve de baccalauréat. Même si l'on pense devoir réviser, il est toujours préférable de se détendre et de se coucher tôt la veille au soir de l'examen.

On prépare son sac pour le lendemain afin de ne pas être dans l'urgence le matin. On pense à apporter : une montre, des stylos, le matériel cartographique, sa carte d'identité, éventuellement un en-cas et une boisson ainsi que des bouchons d'oreilles. La copie et le brouillon sont fournis.

La gestion du temps
L'épreuve dure 4 heures. Si l'histoire est en majeure, l'élève doit choisir parmi deux sujets de composition. Si l'histoire est en mineure, il faudra répondre à une étude de documents.

On accorde :

  • environ 2h30 à la majeure
  • environ 1h30 à la mineure

On vérifie régulièrement que l'on ne dépasse pas le temps imparti. On peut commencer par la majeure, qui est notée sur plus de points, pour être certain d'avoir le temps de la terminer.

L'utilisation du brouillon
Le brouillon permet d'organiser clairement ses idées avant de passer à la rédaction, il faut donc absolument l'utiliser.

  • Pour une composition, on y travaille l'analyse du sujet et les plans détaillés et on y rédige les introductions et conclusions. En revanche, on n'y rédige pas entièrement la composition afin de ne pas perdre de temps.
  • Pour une étude de documents, on utilise le brouillon pour analyser le sujet, rassembler ses idées et organiser son plan.

La présentation de la copie
Il est fondamental de rendre une copie propre et soignée, écrite dans un français correct.

  • On note bien son plan détaillé au brouillon, cela permet de ne pas raturer au moment de la rédaction.
  • On veille bien à respecter le temps imparti à la rédaction sur la copie afin de ne pas devoir écrire trop vite.
  • On respecte la mise en page : un alinéa au début de chaque sous-partie, un saut de ligne entre les parties.
  • On n'oublie pas de changer de copie lorsque l'on change d'exercice, même si la réponse à un exercice est courte.

On change de copie lorsque l'on change d'exercice, on écrit sans ratures.