Trois civilisations : conflits et échanges dans la Méditerranée médiévale Personnages

-

Urbain II

1042−1099

Français

Pape d'origine française, il dirige l'Église chrétienne catholique et lance l'appel à la croisade au concile de Clermont en 1095.

-

Saladin

1137−1193

Kurde

Il s'empare du pouvoir en Égypte dont il devient le sultan sunnite avant de coordonner la reconquête de la Palestine contre les chrétiens. Il reconquiert Jérusalem en 1187.

-

Godefroy de Bouillon

1058−1100

Puissant seigneur-chevalier de l'Occident chrétien, il dirige la première croisade et reconquiert Jérusalem en 1099 avant de devenir le premier souverain du royaume de Jérusalem.

-

Bernard de Clairvaux

1090−1153

Moine de l'abbaye de Cîteaux, il fonde en 1125 l'abbaye de Clairvaux et devient très influent en conseillant les rois et les papes. En 1146, il appelle à la deuxième croisade et prêche l'idéal du moine-soldat. Il est canonisé dès 1174.

-

Pierre le Vénérable

1192−1156

Abbé membre de l'abbaye française de Cluny, il se questionne sur les religions non chrétiennes dont l'islam. Pour la connaître, il s'installe à Tolède, une ville espagnole reconquise par les chrétiens aux musulmans en 1141. Grâce à quatre traducteurs musulmans, il y réalise la première traduction du Coran en latin. En 1156, il publie un traité intolérant dans lequel il fait la liste de ce qu'il appelle « les erreurs de la secte des Sarrasins ».

-

Roger II

1095−1154

D'origine normande, c'est-à-dire du Nord de l'Europe, il est couronné roi de Sicile dans la capitale Palerme en 113. Roi chrétien catholique, il adopte une attitude tolérante envers les chrétiens orthodoxes byzantins et les musulmans installés sur l'île depuis plusieurs siècles. Il leur permet ainsi de rester en Sicile en pratiquant librement leurs activités et leurs cultes. Il favorise également les échanges culturels entre les différentes communautés qui se concrétisent notamment dans l'art.  

-

Averroès/Ibn Rushd

1126−1198

Savant touche-à-tout originaire de Cordoue, il est considéré comme l'intellectuel le plus influent de l'Espagne musulmane. À la fois médecin, mathématicien, théologien et philosophe, il est menacé par les autorités musulmanes car il interprète le Coran en s'appuyant sur la logique du philosophe grec de l'Antiquité Platon. La pensée d'Averroès influence les savants occidentaux du Moyen Âge.