L'art de la paroleDéfinitions

Dialectique

Au sens étymologique, la dialectique est l'art du dialogue. Il s'agit d'opposer sa pensée à celle d'autrui en lui présentant ses arguments ; on examine alors la validité des siens pour éventuellement les réfuter ou au contraire s'en trouver convaincu. La dialectique est une dimension essentielle de l'enseignement de Socrate qui place la recherche de la vérité avant toute chose et qui, de ce fait, se méfie des apparences et de la vraisemblance. Avec Platon, la dialectique devient la science qui permet de passer des apparences sensibles à la réalité intelligible qu'on ne peut connaître qu'en usant de son intelligence.

Dispute

La dispute est un débat qui doit permettre d'apprendre à l'élève à discourir et argumenter à propos d'à peu près n'importe quoi. 

Éloquence

L'éloquence peut désigner une sorte de don naturel pour parler mais aussi l'art de la perfection de la maîtrise de la parole. 

Langage

Le langage est universel : tous les êtres humains sont porteurs d'un héritage génétique qui les rend aptes à apprendre à parler.

Langue

La langue est particulière, car elle est propre à une communauté linguistique qui use de mots et de règles de grammaire communes.

Leçon

La leçon est une lecture et un commentaire des grands textes du passé. 

Logique

La logique est la science des conditions du discours vrai. La pensée doit être cohérente et rechercher le vrai. Aristote est le premier à expliciter les principes de la logique et les conditions du discours vrai.

Parole

On apprend à parler une langue, la langue maternelle, puis on s'exprime d'une manière singulière. Cette expression singulière correspond à ce que l'on appelle « la parole » humaine. Par sa parole, chacun s'exprime dans un style qui lui est propre, tout en exposant sa pensée. 

Rhétorique

La rhétorique, née en Grèce antique durant le Siècle de Périclès, représente l'art de bien parler en mettant en œuvre tous les moyens d'expression. Essentiellement utilisée dans les discours oraux, elle est rapidement employée à l'écrit par les philosophes et les hommes politiques pour faire adhérer un lectorat à leurs conceptions.

Syllogisme

Un syllogisme est un type de raisonnement construit en trois étapes, deux prémisses et une conclusion :

  • la première prémisse énonce le plus souvent un fait universel (« tous les hommes sont mortels ») ;
  • la seconde énonce un fait particulier (« Socrate est un homme ») ;
  • la dernière étape est une conclusion logique issue, par déduction, des deux premières propositions (« Socrate est mortel »).