La religionAuteurs

-

Emmanuel Kant

1724−1804

Emmanuel Kant naît en Prusse-Orientale en 1724. Pétri de morale religieuse, il est attiré par les sciences, qu'il enseigne à partir de 1755 à l'université de Königsberg.
La philosophie kantienne répond à trois questions, dont l'une touche à la métaphysique (Que puis-je connaître ?), l'autre à la morale (Que dois-je faire ?) et la dernière à la religion (Que m'est-il permis d'espérer ?).
Kant meurt en 1804.

Œuvres principales
Critique de la raison pure
Fondements de la métaphysique des mœurs
Critique de la raison pratique
La Religion dans les limites de la simple raison
Projet de paix perpétuelle

-

Karl Marx

1818−1883

Né à Trèves en 1818, Marx étudie le droit, puis l'histoire et la philosophie. Penseur incontournable du XIXe siècle, il construit son système de pensée par la critique de l'idéalisme de Hegel et du matérialisme mécaniste du XVIIIe siècle. Par opposition à ces deux courants eux-mêmes opposés, il définit le matérialisme dialectique. Le matérialisme historique de Marx (c'est-à-dire le matérialisme dialectique appliqué à l'histoire) affirme que l'histoire évolue en fonction des contradictions données et que son moteur est la lutte des classes. Marx prédit la fin de l'histoire, lorsque le capitalisme s'auto-détruira au profit du socialisme, puis, dans un avenir lointain, du communisme et d'une société sans classes. Marx meurt en 1883.

Œuvres principales
Critique de la philosophie du droit de Hegel
Manuscrits de 1844
L'Idéologie allemande
Manifeste du parti communiste
Le Capital

-

Sigmund Freud

1856−1939

Sigmund Freud est un médecin neurologue autrichien né en 1856. Fondateur de la psychanalyse, une méthode d'investigation des processus psychiques, Freud développe la théorie de l'inconscient. Il ébranle ainsi la conception cartésienne d'un sujet maître de soi.
Parce qu'il est juif, ses œuvres sont brûlées à Berlin en 1934. Il fuit à Londres en 1938, lorsque l'Autriche est annexée par l'Allemagne nazie conduite par Hitler. Il meurt en 1939.

Œuvres principales
Études sur l'hystérie
L'Interprétation des rêves
Psychopathologie de la vie quotidienne
Totem et Tabou
Introduction à la psychanalyse
Malaise dans la civilisation

-

Émile Durkheim

1858−1917

Né en 1858, Émile Durkheim est voué à devenir rabbin mais s'y refuse et intègre l'École normale supérieure, où il obtient l'agrégation de philosophie. Il s'installe ensuite à Bordeaux où il débute la rédaction de ses ouvrages sociologiques et devient par la suite formateur des futurs instituteurs. C'est à cette époque qu'il s'engage fortement pour faire reconnaître la sociologie comme discipline autonome, ce qu'il parvient à faire. Il décède en 1917.

Œuvres principales
De la division du travail social
Les Règles de la méthode sociologique

-

Henri Bergson

1859−1941

Henri Bergson naît en 1859 à Paris où il suit des études et gagne le premier prix du concours général de mathématiques ; cependant, préférant les lettres aux sciences, il intègre l'École Normale supérieure et obtient l'agrégation de philosophie. Après la publication de sa thèse de doctorat intitulée Essai sur les données immédiates de la conscience, il publie son ouvrage Matière et mémoire, dans lequel il s'appuie sur le domaine médical pour mettre en avant ses idées philosophiques. Puis, il s'intéresse à la théorie de l'évolution et rédige L'Évolution créatrice. En 1927, il reçoit le prix Nobel de littérature, mais sa santé se dégrade trop pour qu'il puisse se rendre à Stockholm et recevoir son prix. Il décède en 1941.

Œuvres principales
Essai sur les données immédiates de la conscience
Matière et mémoire
L'Évolution créatrice

-

Émile-Auguste Chartier, dit Alain

1868−1951

Émile-Auguste Chartier, dit Alain, naît en 1868. Il obtient l'agrégation de philosophie en 1892 et devient enseignant. C'est durant cette période qu'il rédige des articles pour La Dépêche de Rouen et de Normandie et La Nouvelle Revue française. Ses célèbres Propos paraîtront dans ces deux périodiques. Il y mène une réflexion philosophique sur l'actualité et tente d'aiguiller le sens de réflexion de ses lecteurs.

Œuvre principale
Propos

-

Bertrand Russel

1872−1970

Né aux Pays de Galles en 1872, Russel est considéré comme le fondateur de la logique moderne. D'abord logicien, il se consacre ensuite à la philosophie de la connaissance. Il enseigne un moment aux États-Unis, mais en est chassé pour ses pensées libertaires. Il s'oppose à l'utilisation du nucléaire à des fins militaires. Doué de multiples talents, Russel est à la fois philosophe, épistémologiste, moraliste et polémiste. Il obtient le prix Nobel de littérature en 1950 et meurt en 1970.

Œuvres principales
Introduction à la philosophie des mathématiques
Science et Religion