Lecture des tables de mobilité sociale Cours

I

Les définitions de la mobilité

Mobilité sociale

La mobilité sociale désigne les changements de position sociale.

Si le père de Monsieur A est agriculteur et Monsieur A est cadre, il y a mobilité sociale car Monsieur A et son père n'ont pas la même position sociale.

Mobilité intragénérationnelle

La mobilité intragénérationnelle désigne l'ensemble des changements de position sociale que connaît une personne durant sa vie active.

Si Madame A était caissière lorsqu'elle avait 18 ans et qu'elle est devenue experte-comptable à 40 ans, elle a connu une mobilité sociale intragénérationnelle.

Mobilité structurelle

La mobilité structurelle est la mobilité qui découle de la transformation de la structure des emplois, des groupes sociaux.

Le passage d'une société secondaire (basée sur l'industrie) à une société tertiaire (une société basée sur les services) a provoqué une mobilité sociale structurelle de la société (il y a de moins en moins besoin d'ouvriers et de plus en plus d'employés, donc mécaniquement il va y avoir la mobilité sociale).

Mobilité nette

La mobilité nette est une mobilité indépendante des transformations structurelles, elle est propre à chaque individu.

Si Monsieur Y passe du statut de cadre à celui d'ouvrier sans que ce ne soit un changement structurel de la société, il s'agit d'une mobilité nette.

La mobilité brute se compose de la mobilité structurelle ainsi que de la mobilité nette.

La mobilité sociale peut prendre deux formes. Elle peut être :

  • Ascendante : lorsque la position sociale occupée est supérieure à la précédente.
  • Descendante : lorsque la position sociale occupée est inférieure à la précédente.
II

Lecture des tables de mobilité

A

Lecture d'une table de mobilité sociale

Une table de mobilité sociale se lit généralement en milliers de personnes.

Une table de mobilité sociale peut se lire :

  • En colonnes : cette lecture nous indique ce que sont devenus les fils originaires d'une catégorie sociale donnée (on part de la CSP du père pour arriver à celle du fils).
  • En lignes : cette lecture nous indique de quelle catégorie sociale sont issus les actifs d'aujourd'hui (on part de la CSP du fils pour remonter à celle du père).

Les tables de mobilité résultent de la collecte de statistiques de la part de l'INSEE. Pour simplifier, on demande aux individus ce qu'ils occupent comme profession et la profession de leurs parents.

PCS du père
Agriculteur Cadre Ensemble
PCS du fils Agriculteur 100 30 130
Cadre 70 300 370
Ensemble 170 330 500

Imaginons une société où il n'y a que deux CSP (agriculteur et cadres, voir exemple ci-dessus).

La lecture en colonnes nous dit par exemple que 30 fils de cadres sont devenus agriculteurs (leur père était cadre et eux-mêmes sont agriculteurs).

La lecture en ligne nous dit que par exemple 300 cadres ont un père cadre (eux-mêmes sont cadres et leur père aussi).

B

Lecture d'une table de destinée

  • On part donc de l'origine sociale du père et on se demande quelle position sociale occupent ces fils.
  • La lecture de cette table est en pourcentage.
  • Le total (100%) se trouve en colonne dans l'exemple puisqu'on part de la CSP du père pour arriver à celle du fils.
  • L'ensemble en ligne (dernière colonne) ne donne pas 100% puisque ces chiffres représentent le pourcentage de la profession du fils dans le total des emplois (pour sa génération).
  • Les chiffres dans la diagonale du tableau (d'en haut à gauche vers en bas à droite) nous indiquent le degré de reproduction sociale de la société. Plus les chiffres sont élevés, plus la société a des positions sociales qui se transmettent de générations en générations.
PCS du père (en %)
Agriculteur Cadre Employé Ouvrier Ensemble
PCS du fils (en %) Agriculteur 30 5 5 10 15
Cadre 10 60 30 20 30
Employé 10 15 25 15 15
Ouvrier 50 20 40 55 40
Ensemble 100 100 100 100 100

Dans l'exemple ci-dessus, on peut lire que :

  • 30% des fils d'agriculteurs sont devenus agriculteurs eux-mêmes.
  • 20% des fils de cadres sont devenus ouvriers.
  • 30% des fils d'employés sont devenus cadres.
  • Le degré de reproduction sociale est assez faible pour les agriculteurs (30% des fils d'agriculteurs sont agriculteurs eux-mêmes) mais il est élevé pour les cadres (60% des fils de cadres sont eux-mêmes cadres).
C

Lecture d'une table de recrutement (ou table d'origine)

  • On part donc de la position sociale occupée par le fils et on se demande quelle position sociale occupait son père.
  • La lecture de cette table est en pourcentage.
  • Le total (100%) se trouve en ligne dans l'exemple suivant puisqu'on part de la CSP du fils pour arriver à celle du père.
  • L'ensemble en colonne (dernière ligne) ne donne pas 100% puisque ces chiffres représentent le pourcentage de la profession du père dans le total des emplois (pour leur génération).
  • La diagonale du tableau (d'en haut à gauche vers en bas à droite) nous indique le degré d'ouverture de la CSP. Plus ce chiffre sera faible, plus cela signifie que le recrutement des individus est diversifié.
PCS du père (en %)
Agriculteur Cadre Employé Ouvrier Ensemble
PCS du fils (en %) Agriculteur 80 5 5 10 100
Cadre 15 35 20 30 100
Employé 15 10 20 55 100
Ouvrier 20 5 10 65 100
Ensemble 20 15 15 50 100

Dans l'exemple ci-dessus, on peut lire que :

  • 80% des agriculteurs ont un père agriculteur.
  • 30% des cadres ont un père ouvrier.
  • 5% des ouvriers ont un père cadre.
  • L'ouverture de la CSP agriculteur est très restreinte puisque l'on remarque que 80% des agriculteurs ont un père agriculteur. Néanmoins, l'ouverture de la CSP employé est assez grande puisque seulement 20% des employés ont un père employé (ce qui signifie que 80% des employés ont un père d'une autre origine sociale).