Devenir Premium
Se connecter
ou

Notion d'élasticité Cours

I

Définition

A

Élasticité-revenu

Elasticité-revenu

L'élasticité-revenu est un outil qui permet de mesurer l'effet de la variation du revenu (de 1%) sur la quantité demandée d'un bien ou d'un service.

Si l'élasticité-revenu est de 3, cela signifie que lorsque le revenu augmente de 1%, la quantité demandée augmente de 3%.

B

Elasticité-prix

Élasticité-prix

L'élasticité-prix est un outil qui permet de mesurer l'effet de la variation du prix (de 1%) sur la demande d'un bien ou d'un service.

Si l'élasticité-prix est de −2, cela signifie que quand le prix augmente de 1%, la demande diminue de 2%.

II

Méthode de calcul

A

Elasticité-revenu

Élasticité-revenu

\(\displaystyle{\text{Élasticité-revenu du service A}= \dfrac{\text{Taux de variation de la demande du service A}}{\text{Taux de variation du revenu}}}\)

Si le taux de variation de la demande en chocolat est de 4% et que le taux de variation du revenu est de 2%, l'élasticité-revenu est de \(\displaystyle{\dfrac{4}{2}=2}\).

B

Elasticité-prix

Élasticité-prix

\(\displaystyle{\text{Élasticité-prix du bien A} = \dfrac{\text{Taux de variation de la demande du bien A}}{\text{Taux de variation du prix du bien A}}}\)

Si le prix du bien A a augmenté de 4% et que la demande de ce bien a diminué de 1%, l'élasticité-prix du bien A est de \(\displaystyle{\dfrac{-1}{4}=-0,25}\)

III

Interprétation des résultats

A

Élasticité-revenu

Il y a trois cas différents :

  • Lorsque l'élasticité-revenu est inférieure à 0, cela signifie que lorsque le revenu augmente, la demande diminue. On appelle les biens que cela caractérise les "biens inférieurs" (exemple : les biens de première nécessité comme les pâtes).
  • Lorsque l'élasticité-revenu est comprise entre 0 et 1, cela signifie que lorsque le revenu augmente, la demande augmente également mais moins vite que le revenu. On appelle les biens que cela caractérise les "biens normaux" (exemple : les vêtements).
  • Lorsque l'élasticité-revenu est supérieure à 1, cela signifie que lorsque le revenu augmente, la demande augmente plus vite que le revenu. On appelle les biens que cela caractérise les "biens de luxe" (exemple : des voitures ou des bijoux de luxe).

Si l'élasticité-revenu du pain est de −0,4, le pain est un bien inférieur (car son élasticité-revenu est inférieure à 0).

Si l'élasticité-revenu des légumes est de 0.3, les légumes sont des biens normaux (car leur élasticité-revenu est comprise entre 0 et 1).

Si l'élasticité-revenu du caviar est de 3, le caviar est un bien de luxe car son élasticité-revenu est supérieure à 1.

B

Élasticité-prix

Il y a deux cas différents :

  • Lorsque l'élasticité-prix est inférieure à 0, cela signifie que quand le prix augmente, la demande baisse (exemple : les repas au restaurant).
  • Lorsque l'élasticité-prix est supérieure à 0 : cela signifie que quand le prix augmente, la demande augmente également (exemple : les biens de luxe).

À l'intérieur de ces deux catégories, on peut observer deux autres cas :

  • Lorsque l'élasticité-prix est proche de 0, on dit que la demande est inélastique, c'est-à-dire qu'elle change peu quand le prix varie. Généralement ce sont des biens indispensables comme les œufs.
  • Lorsque l'élasticité-prix est loin de 0, on dit que la demande est élastique, c'est-à-dire que la demande varie beaucoup lorsque le prix change.

Si l'élasticité-prix des œufs est de −0,5, les œufs sont des biens inélastiques puisque quand le prix augmente, la demande d'œufs ne diminue pas beaucoup (l'élasticité-prix est proche de 0).

Si l'élasticité-prix d'un voyage est de −3,6, le voyage est un bien élastique puisque lorsque le prix augmente, la demande de voyage diminue fortement (l'élasticité-prix est éloignée de 0).

IV

Interprétation graphique

A

Lecture graphique

Pour calculer l'élasticité-prix d'un point, il faut :

  • Savoir à quel point nous allons calculer l'élasticité (la quantité pour laquelle il faut calculer l'élasticité-prix est donnée dans l'énoncé).
  • Calculer de combien la quantité a varié.
  • Calculer de combien le prix a varié.
  • Calculer l'élasticité-prix en faisant un rapport entre les deux variations.
-

Demande de légumes en fonction du prix

Pour calculer l'élasticité-prix de Q = 200 (en considérant que l'on part de la quantité 100) :

  • La quantité est passée de 100 à 200 donc la variation de la quantité est 100.
  • Le prix pour une quantité de 100 est 50 et le prix pour une quantité de 200 est 40. Donc la variation du prix est de −10 (on passe d'un prix de 50 à un prix de 40).
  • L'élasticité-prix pour une quantité de 200 est donc de :

\(\displaystyle{\dfrac{100}{- 10} = - 10}\)

Cas particuliers :

  • Lorsque la droite est verticale, cela signifie que le prix n'a pas d'impact sur la quantité demandée : le bien est inélastique.
  • Lorsque la droite est horizontale, cela signifie que le prix reste le même quelles que soient les quantitées demandées : le bien est élastique.
-

Demande inélastique

-

Demande élastique

B

Élasticité de court terme et de long terme

-

Elasticité de court terme et de long terme

Graphiquement :

  • La demande de court terme est représentée par une droite nommée D (CT).
  • La demande de long terme est représentée par une droite nommée D (LT).

Ce qui est intéressant c'est de comparer ces deux courbes pour voir si la demande varie davantage en fonction du prix à long terme ou à court terme.

À court terme (dans le graphique ci-dessus) on voit que la demande est peu élastique puisqu'elle est pus verticale qu'horizontale. Cela signifie que l'augmentation du prix n'a pas beaucoup d'impact sur la quantité demandée.

Au contraire, à long terme on voit que la demande est plus élastique (la droite de long terme est plus horizontale que celle à court terme), ce qui signifie que l'augmentation du prix a plus d'impact sur la quantité demandée à long terme.

En d'autres termes, la quantité demandée baisse davantage lorsque le prix augmente à long terme qu'à court terme.