Taux de mobilisation électorale (calcul, lecture et interprétation) Cours

I

Calcul

Taux de mobilisation électorale

\(\displaystyle{\text{Taux de mobilisation électorale} = \dfrac{\text{Nombre de votants}}{\text{Population de référence}}}\)

La population de référence est souvent supérieure à la population des inscrits sur les listes électorales. Cela peut correspondre à la population des citoyens en âge de voter. Si le nombre de votants est de 3000 pour une population de 4000 habitants, le taux de mobilisation électorale est de :

\(\displaystyle{\dfrac{3\ 000}{4\ 000} = 75\%}\)

II

Lecture

Pour lire un taux de mobilisation électorale, il faut :

  • Préciser la population totale sur laquelle se base le calcul.
  • Préciser la date, le lieu et la source des données.

Si on reprend l'exemple précédent (taux de mobilisation électorale de 75%) et que l'on suppose que la population de référence est l'ensemble des habitants du pays et que cette étude est tirée des données de l'Institut A, en 2013 pour le pays C, la phrase correcte serait

"En 2013, selon l'Institut A, sur 100 habitants du pays C, 75 sont allés voter en moyenne."

III

Interprétation

Pour interpréter un taux de mobilisation électorale, il est intéressant :

  • De comparer ces taux entre plusieurs périodes afin d'analyser si le nombre de votants au sein d'une population donnée augmente ou diminue dans le temps.
  • De comparer ces taux entre les âges, sexes, catégories socio-professionnelles afin d'analyser plus précisément les comportements électoraux.

Si dans le pays A, le taux de mobilisation électorale des femmes est de 60% et celui des hommes est de 40%, cela signifie que les femmes s'inscrivent davantage sur les listes électorales et se déplacent plus pour voter que les hommes.