09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local)

Le cours de littérature en terminale L

La littérature est une matière réservée aux élèves de terminale qui ont opté pour la voie L. C’est le prolongement du français dont l’épreuve du baccalauréat a lieu au terme de la classe de première.

Il s’agit, tout au long de l’année, d’étudier en profondeur deux œuvres représentant les deux thématiques au programme : « Lire, écrire, publier » et « Littérature et langages de l’image ». Par exemple, pour l’année scolaire 2017-2018, les œuvres choisies sont respectivement Les Faux-Monnayeurs d’André Gide, et « La Princesse de Montpensier » de Madame de Lafayette.

Les deux thématiques au programme du cours de littérature

La première thématique au programme est « Lire, écrire, publier ». L’objectif est d’étudier en cours une œuvre précise selon plusieurs axes : le contexte dans lequel elle a été publiée, le travail de création de l’auteur et la réception critique de l’œuvre. Par exemple, Les Faux-Monnayeurs a été écrit dans un contexte de remise en question du genre romanesque. André Gide propose alors une nouvelle vision du roman en publiant en parallèle de l’œuvre le journal de création. À sa sortie, Les Faux-Monnayeurs reste incompris par la critique qui le juge obscur, mais il est aujourd’hui considéré comme un grand roman du XXe siècle.

La deuxième thématique étudiée en cours est « Littérature et langages de l’image ». L’objectif est d’étudier la relation entre une œuvre littéraire et une œuvre graphique ou visuelle. En 2017-2018, pour « La Princesse de Montpensier », les élèves étudient en cours la nouvelle de Madame de Lafayette ainsi que l’adaptation cinématographique de Bertrand Tavernier. L’objectif est de comprendre de quelle manière on peut raconter la même histoire avec quatre siècles d’écart, sur des supports différents et en s’adressant à des publics différents.

Les capacités recherchées chez l’élève en cours de littérature

Pendant l’année, il est exigé de l’élève qu’il comprenne l’analyse des œuvres. Lors de l’épreuve du baccalauréat, il doit écrire deux dissertations, l’une sur 8 points et l’autre sur 12 points, qui traitent de problématiques abordées au cours de l’année. Il est jugé sur sa capacité à restituer de manière organisée ses connaissances acquises en cours et à mettre en valeur de manière pertinente sa culture littéraire.