Les propositions subordonnées complétivesCours

Il existe 3 types de subordonnées complétives : les complétives conjonctives, les complétives infinitives et les complétives interrogatives.

I

La proposition subordonnée complétive conjonctive

Proposition subordonnée complétive conjonctive

Une proposition subordonnée complétive conjonctive est un type de proposition subordonnée introduite :

  • soit par la conjonction de subordination « que »
  • soit par les locutions conjonctives, « ce que », « à ce que, de ce que », quelquefois « en ce que » ou « sur ce que ».

Nous avouerons que notre héros était fort peu héros en ce moment.
Stendhal, La Chartreuse de Parme, 1839

Comme son nom l'indique, la proposition subordonnée complétive conjonctive est presque toujours un complément. Elle a le plus souvent le rôle de complément d'objet (COD ou COI). Elle peut aussi avoir le rôle de complément du nom, complément de l'adverbe ou de l'adjectif. Elle peut aussi avoir le rôle de sujet ou d'attribut du sujet. 

Elle occupe dans la phrase complexe la plupart des fonctions non circonstancielles. On l'appelle :

  • « conjonctive » en référence à la conjonction de subordination qui l'introduit.
  • « substantive » parce qu'elle remplit les fonctions du substantif ou du nom dans la phrase.

Fonctions

Exemples

Sujet 

Que Serge ait acheté ce tableau me dépasse, m'inquiète et provoque en moi une angoisse indéfinie.
Yasmina Reza, « Art », 1994

COD 

Vois-tu, je sais que tu m'attends.
Victor Hugo, « Demain dès l'aube », Les Contemplations, 1856

COI 

Tu ne te doutes pas, mon ami, de ce que c'est que Venise.
George Sand, Lettres d'un voyageur, 1837 

Terme complétif d'un verbe impersonnel

Avec cela, il me semble que je ne me porte pas bien.
Marivaux, La Surprise de l'amour, 1722

Complément du nom 

Cette conviction que l'homme-en-tant-qu'espèce s'améliore avec le temps vient sans doute d'une confusion inconsciente avec l'homme-en-tant-qu'individu.
René Barjavel, La Nuit des temps, 1968

Complément de l'adjectif

il est probable qu'il avait la fièvre. 
Victor Hugo, Les Misérables, 1862

Complément d'un présentatif

Je les ai fait combattre, et voilà qu'ils sont morts ! 
Victor Hugo, Hernani, 1830

Pour trouver la fonction de la proposition subordonnée complétive conjonctive, il faut toujours l'analyser par rapport à la proposition principale.  

Nous avouerons que notre héros était fort peu héros en ce moment.
Stendhal, La Chartreuse de Parme, 1839

Ici, la proposition subordonnée complétive conjonctive est COD du verbe de la proposition principale « avouerons ». 

Pour ne pas confondre la proposition subordonnée complétive conjonctive (introduite par une conjonction de subordination) et une subordonnée relative (introduite par un pronom relatif), il faut se rappeler que la conjonction de subordination n'a qu'un rôle d'outil de liaison mais aucune fonction dans la proposition subordonnée contrairement au pronom relatif qui reprend l'antécédent et qui a une fonction dans la subordonnée. 

Pour d'injustes lois que vous pouvez changer,
En d'éternels chagrins vous-même vous plonger !

Jean Racine, Bérénice, 1670

Ici, la proposition subordonnée relative est introduite par un pronom relatif. Ce pronom reprend l'antécédent « d'injustes lois ». Dans la subordonnée relative, le pronom est COD du verbe « changer » = « vous pouvez changer d'injustes lois ». 

II

La proposition complétive interrogative indirecte

Proposition complétive interrogative indirecte

La proposition complétive interrogative indirecte (totale ou partielle) est une subordonnée qui rapporte une question. Elle est introduite par un terme interrogatif qui souvent passe tel quel de l'interrogation directe partielle à l'interrogation indirecte partielle :

  • Un pronom interrogatif (qui, que, ce que, ce qui, quoi, lequel)
  • Un déterminant interrogatif (quel)
  • Un adverbe interrogatif (comment, pourquoi, où, quand, combien)

On lui demanda juridiquement ce qu'il aimait le mieux d'être fustigé trente-six fois par tout le régiment, ou de recevoir à la fois douze balles de plomb dans la cervelle.
Voltaire, Candide, 1759

L'interrogation indirecte totale est introduite par la conjonction « si » (à ne pas confondre avec l'adverbe « si » pour l'intensité) :

Ce n'est point à moi à examiner si les Anglais jouissent actuellement de cette liberté, ou non.

Montesquieu, De l'esprit des lois, 1748.

La phrase complexe est ainsi construite en deux parties :

  • une proposition principale qui décrit l'attitude mentale de celui qui pose la question
  • une subordonnée interrogative indirecte qui contient la question posée, et complète un verbe dont elle est, le plus souvent, COD.

Les subordonnées interrogatives indirectes dépendent d'un verbe qui contient dans son sens une question (demander, se demander, comprendre) ou une ignorance (ignorer, ne pas savoir…).

La mère et la jeune fille nous demandaient de leur dire à notre tour qui nous étions,était notre pays, que faisaient nos parents ; si nous avions notre père, notre mère, des frères, des sœurs, une maison, des figuiers, des vignes ; pourquoi nous avions quitté tout cela si jeunes, pour venir ramer, lire, écrire, rêver au soleil et coucher sur la terre dans le golfe de Naples. 

Alphonse de Lamartine, Graziella, 1849.

III

La proposition subordonnée complétive infinitive

La proposition subordonnée complétive infinitive en position de COD n'est introduite par aucun mot subordonnant. Elle se trouve après des verbes :

  • de perception ou de sensation (sentir, voir, apercevoir, entendre, regarder, etc.)
  • après des semi-auxiliaires (faire, laisser, etc.)
  • après « voici » introduisant, la plupart du temps le  verbe « venir ».

Voici venir l'hiver.

L'infinitif a son sujet propre dans la subordonnée. Le sujet de l'infinitive est souvent inversé ou omis. 

J'entends jouer de la musique
Ici, le sujet est omis. On entend "quelqu'un" jouer de la musique. 

IV

Le cas particulier de la proposition subordonnée complétive infinitive introduite par « de »

On peut considérer certains types de constructions infinitives comme des complétives. Ce sont les constructions introduites par le subordonnant « de », considéré comme un « complémenteur », autrement dit un outil permettant d'introduire une proposition complétive similaire à « que ». Ces subordonnées complétives infinitives peuvent être :

  • en fonction d'objet
  • en fonction de sujet
  • en fonction d'attribut
  • en fonction de complément de l'adjectif (dans ce cas, le mot « de » se trouvant devant l'infinitif est une préposition). 

La municipalité a promis de rénover l'aire de jeux avant décembre.
(fonction d'objet)

Il est naturel d'avoir certaines appréhensions.
(fonction de sujet)

Notre objectif est de faire installer le détecteur le plus tôt possible.
(fonction d'attribut)

Elle était très contente de voir enfin se réaliser ce voyage à Berlin.
(fonction de complément de l'adjectif)

Questions fréquentes

Quelles sont les matières disponibles sur Kartable ?

Sur Kartable, l'élève accède à toutes les matières principales de la primaire au lycée, y compris pour les spécialités et les options. Mathématiques, physique-chimie, SVT, sciences, français, littérature, histoire, géographie, enseignement moral et civique, SES, philosophie, anglais, allemand et espagnol.
Inscrivez-vous

Les cours sont-ils conformes aux programmes officiels de l'Education nationale ?

L'intégralité des cours sur Kartable est rédigée par des professeurs de l'Éducation nationale et est conforme au programme en vigueur, incluant la réforme du lycée de l'année 2019-2020.
Choisissez votre formule

L'élève peut-il accéder à tous les niveaux ?

Sur Kartable, l'élève peut accéder à toutes les matières dans tous les niveaux de son choix. Ainsi, il peut revenir sur les notions fondamentales qu'il n'aurait pas comprises les années précédentes et se perfectionner.
Plus d'info

Kartable est-il gratuit ?

L'inscription gratuite donne accès à 10 contenus (cours, exercices, fiches ou quiz). Pour débloquer l'accès illimité aux contenus, aux corrections d'exercices, mode hors-ligne et téléchargement en PDF, il faut souscrire à l'offre Kartable Premium.
Plus d'info

Qui rédige les cours de Kartable ?

L'intégralité des contenus disponibles sur Kartable est conçue par notre équipe pédagogique, composée de près de 200 enseignants de l'Éducation nationale que nous avons sélectionnés.
Afficher plus

Qu'est ce que le service Prof en ligne ?

L'option Prof en ligne est un service de chat en ligne entre élèves et professeurs. Notre Prof en ligne répond à toutes les questions sur les cours, exercices, méthodologie et aide au devoirs, pour toutes les classes et dans toutes les matières. Le service est ouvert du lundi au vendredi de 16h à 19h pour les membres ayant souscrit à l'option.
Choisissez votre formule