Devenir Premium
Se connecter
ou

Identifier le locuteur Exercice fondamental

Difficulté
2-5 MIN
1

Dans les phrases suivantes extraites d'Alexis ou le Traité du Vain Combat de Marguerite Yourcenar, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

N'ayant pas pu vivre selon la morale ordinaire, je tâche, du moins, d'être d'accord avec la mienne : c'est au moment où l'on rejette tous les principes qu'il convient de se munir de scrupules. J'avais pris envers vous d'imprudents engagements que devait protester la vie : je vous demande pardon, le plus humblement possible, non pas de vous quitter, mais d'être resté si longtemps.

2

Dans les phrases suivantes extraites de La Symphonie pastorale de Gide, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

Et il m'apparut aussitôt combien ma comparaison était précaire. − Le blanc, essayai-je pourtant de lui dire, est la limite aiguë où tous les tons se confondent, comme le noir en est la limite sombre. − Mais ceci ne me satisfit pas plus qu'elle, qui me fit aussitôt remarquer que les bois, les cuivres et les violons restent distincts les uns des autres dans le plus grave aussi bien que dans le plus aigu. Que de fois, comme alors, je dus demeurer d'abord silencieux, perplexe et cherchant à quelle comparaison je pourrais faire appel.

3

Dans les phrases suivantes extraites de Villa Amalia de Pascal Quignard, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

Si le destin est cet élan qui, provenu d'un autre lieu du monde que de soi, s'empare d'un être pour l'attirer à sa suite, sans qu'il en comprenne à aucun moment la nature, alors elle avait un destin. Elle se dit : "Je ne sais pas où je vais, mais j'y cours avec détermination. Quelque chose me manque où je sens que je vais aimer m'égarer".

4

Dans les phrases suivantes extraites des Caractères de La Bruyère, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

Il n'y a pour l'homme que trois événements : naître, vivre et mourir. Il ne se sent pas naître, il souffre de mourir, et il oublie de vivre.

5

Dans le texte suivant extrait de Stupeurs et tremblements d'Amélie Nothomb, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

Récapitulons. Petite, je voulais devenir Dieu. Très vite, je compris que c'était trop demander et je mis un peu d'eau bénite dans mon vin de messe : je serais Jésus. J'eus rapidement conscience de mon excès d'ambition et acceptai de "faire" martyre quand je serais grande.
Adulte, je me résolus à être moins mégalomane et à travailler comme interprète dans une société japonaise. Hélas, c'était trop bien pour moi et je dus descendre un échelon pour devenir comptable. Mais il n'y avait pas de frein à ma foudroyante chute sociale. Je fus donc mutée au poste de rien du tout.

6

Dans les phrases suivantes extraites de Marguerite et le colporteur aux yeux clairs de Leïla Sebbar, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

Lorsque les saisonniers sont allés se coucher après le bonsoir collectif, le Marocain s'est avancé vers elle et il l'a remerciée pour la cuisine. Il l'a regardée en la saluant, puis il est sorti avec les autres.
Il a les yeux clairs.

7

Dans les phrases suivantes extraites des Confessions de Rousseau, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

Je sens mon cœur et je connais les hommes. Je ne suis fait comme aucun de ceux que j'ai vus ; j'ose croire n'être fait comme aucun de ceux qui existent. Si je ne vaux pas mieux, au moins suis-je autre.

8

Dans la phrase suivante extraite de Splendeurs et misères des courtisanes de Balzac, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

L'auberge de Mansle, appelée La Belle Étoile, avait pour maître un de ces gras et gros hommes qu'on a peur de ne pas retrouver au retour, et qui sont encore, dix ans après, sur le seuil de leur porte, avec la même quantité de chair, le même bonnet de coton, le même tablier, le même couteau, les mêmes cheveux gras, le même triple menton, et qui sont stéréotypés chez tous les romanciers, depuis l'immortel Cervantès jusqu'à l'immortel Walter Scott.

9

Dans le texte suivant extrait de Lucien Leuwen de Stendhal, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

C'était un événement immense, en province, que l'arrivée d'un régiment. Paris n'a aucune idée de cette sensation, ni de bien d'autres. À l'arrivée d'un régiment, le marchand rêve la fortune de son établissement, et la respectable mère de famille l'établissement d'une de ses filles ; il ne s'agit que de plaire aux chalands. La noblesse se dit : "Ce régiment a-t-il des noms ?" Les prêtres : "Tous les soldats ont-ils fait leur première communion ?" Une première communion de cent sujets ferait un bel effet auprès de monseigneur l'évêque. Le peuple des grisettes est agité de sensations moins profondes que celles des ministres du Seigneur, mais peut-être plus vives.

10

Dans les phrases suivantes extraites de Les Faux-monnayeurs de Gide, le locuteur est-il intérieur ou extérieur à la situation d'énonciation ?

Il me semble parfois que je n'existe pas vraiment, mais simplement que j'imagine que je suis. Ce à quoi je parviens le plus difficilement à croire c'est à ma propre réalité. Je m'échappe sans cesse et ne comprends pas bien, lorsque je me regarde agir, que celui que je vois agir soit le même que celui qui regarde, et qui s'étonne, et doute qu'il puisse être acteur et contemplateur à la fois.