Reconstituer le schéma du récit d'aventuresExercice fondamental

Remettre dans l'ordre les morceaux des récits d'aventures suivants.

Il put s'orienter rapidement et sortir de la forêt sans encombres.

En s'arrêtant dans une grotte, il trouva une sacoche dans laquelle il y avait une boussole. Quelle chance !

Tom était perdu dans une grande forêt sombre et hostile. Il cherchait son chemin depuis plusieurs heures.

Il put gagner une maison voisine où des amis le protégèrent. Ils étaient venus pour l'arrêter.

Tout à coup les soldats arrivèrent dans la ferme où le jeune homme était caché.

Il s'éclipsa par la porte arrière de la maison et fila à toute allure à travers les champs.

Le navire put les sauver in extremis.

Le bateau coulait. Tout l'équipage était sur le pont. Ils chantaient malgré leur condamnation.

Ils aperçurent au loin un navire étranger. Les marins firent des grands signes et finirent par se faire remarquer.

Le petit garçon était égaré dans la jungle amazonienne. Il était terrifié et épuisé.

Après plusieurs heures de marche, il aperçut avec joie une petite cabane. Elle abritait un vieil homme qui put lui indiquer le chemin du village le plus proche.

Le petit garçon put rejoindre la civilisation et retrouver ses parents.

Quand le lapin fut hors de danger, le cerf sortit et le remmena chez lui.

Le petit animal frappa de toutes ses forces à la porte du grand cerf. Celui-ci lui ouvrit et l'abrita quelques jours. Il prit soin de lui, le nourrit et le lapin put reconstituer ses forces.

Le lapin était poursuivi par un chasseur. Il bondissait à travers les bois.

Alors le chevalier brandit son épée et trancha la gorge de la bête qui tomba, morte, à ses pieds.

Il lui vint alors une idée formidable : il se mit à faire de grands gestes pour attirer le monstre et cria aussi fort que possible. Le dragon se tourna vers lui et se mit à voler dans sa direction.

Le chevalier devait libérer ses parents retenus dans leur château par un puissant dragon. Il cherchait le meilleur moyen de l'éloigner du logement car il craignait qu'il se mette à cracher du feu et blesse ses parents.

Suivant