La dimension politique de la guerre : des conflits interétatiques aux enjeux transnationauxDéfinitions

Al-Qaïda

Al-Qaïda signifie « la base », en arabe, sous-entendu « le camp d'entraînement ». C'est le nom donné par Oussama ben Laden en 1987 à son organisation qui recrute des salafistes en Afghanistan.

Conflit asymétrique

Un conflit asymétrique est un conflit opposant les forces armées d'un État à un groupe humain aux capacités militaires beaucoup plus réduites. Afin de compenser son infériorité numérique et qualitative en matière d'armements, le plus faible met en place une stratégie de guérilla, se fonde dans la population et utilise sa connaissance du terrain.

Conflit interétatique

Un conflit interétatique désigne un conflit opposant deux ou plusieurs États.

Djihadisme

Le djihadisme est un mouvement politico-religieux fondé sur une lecture littérale des textes religieux de l'islam, qui cherche à conquérir par la violence des populations et des territoires non encore musulmans.

Guerre irrégulière

Une guerre irrégulière est un conflit qui recouvre l'emploi de moyens tels que la guérilla, le terrorisme, etc.

Islamisme

L'islamisme est une idéologie politique et religieuse affirmant la primauté de l'islam, le rejet de l'Occident, et revendiquant l'application de la loi coranique (charia) dans les États.

L'islamisme est pluriel :

  • les Frères musulmans (1928) en Égypte ;
  • le Hezbollah (1982) (chiite, financé par l'Iran) au Liban ;
  • le Hamas (1987, affiliés aux Frères musulmans) dans les territoires palestiniens ; 
  • Al-Qaïda (1988), réseau à l'échelle mondiale ;
  • AKP (2001) en Turquie ;
  • l'Organisation de l'État islamique (2006) en Irak puis en Syrie.

Multilatéralisme

Le multilatéralisme est un mode d'organisation des relations entre les Etats fondé sur la coopération.

Organisation de l'État islamique en Irak et au Levant

L'Organisation de l'État islamique en Irak et au Levant (Daech étant l'acronyme arabe) désigne un groupe djihadiste sunnite, issu d'Al-Qaïda, fondé en 2006, prônant l'instauration d'un État islamique au Proche-Orient et dont le dirigeant, Abou Bakr al-Bagdadi (1971−2019), se proclame calife en 2014, c'est-à-dire successeur de Mahomet.

Quelles différences avec Al-Qaïda ?

  • la volonté de donner un territoire au pouvoir de l'organisation par la territorialisation en Irak et en Syrie (sur deux États) ; 
  • les moyens financiers importants issus de leurs conquêtes (banques, vente de pétrole, etc.) et donc ne dépendant pas d'autres États, ce qui représente une certaine indépendance.

Terrorisme

Le terrorisme est l'ensemble des actes de violence commis par une organisation pour instaurer au sein de la population un climat de terreur et d'insécurité afin de faire pression sur un État.